Accueil

18 janvier 2017

LES POLIUS ARBORIGENES PENDANT LA GRANDE GUERRE

Black " Digger "

Black  » Digger « 

 

soldat H. Harthur Cowwan 6é Rgt de  light Horse

soldat H. Harthur Cowwan 6é Rgt de
Light Horse

 

soldat W.C.Georges Saunders originaire de l'état de victoria , enhagé en 1916

soldat W.C.Georges Saunders originaire de l’état de victoria , enhagé en 1916

 

soldat W.C.Georges Saunders originaire de l'état de Victoria engagé en 1916

R. Francis Hawking  du 2é bataillon capturé par  lea Allemands à armentiéres .

 

groupe de recrues pour le 9é bataillon: au centre u arborigèn

groupe de recrues pour le 9é bataillon: au centre u arborigèn

 

soldat de cavalerie frank Fisher - 11é Rrg. de Light Horse : 917

soldat de cavalerie frank Fisher – 11é Rrg. de Light Horse : 917

 

mariage du soldat william wallace , engagement refusé d'abord a cause de sa couleur,, réussi ensuite (1918 )

mariage du soldat william wallace , engagement refusé d’abord a cause de sa couleur,, réussi ensuite (1918 )

 

le soldat arborigène Doublas Grant à gauche

le soldat arborigène Doublas Grant à gauche

QUI SE SOUVIENT QUE PLUS DE 400 ARBORIGENES  ONT PARTICIPÉ À LA PREMIERE GUERRE MONDIAL ? CERTAINEMENT PAS BEAUCOUP D’ENTRE NOUS … ILS ONT MEME ETE OUBLIES

DANS LE MEMOIRE COLLECTIVE AUSTRALIENNE …. LES  » DIGGERS  »   ‘ ARBORIGENES ) LE SURNOM DONNE AUX MILITAIRES AUSTRALIENS DURANT CE CONFLIT SONT TOMBES

DANS L’OUBLI .

NOUS TENONS A PARLER D’EUX APRES LES ARTICLES SUR LES AUSTRALIENS ET NEO-ZELANDANS DANS LA GUERRE 14-18

A l’occasion du centenaure dela première guerre mondiale , l’Opéra de sydney les a mis à l’honneur.Pendant une semaine , neuf comédiens arborigènes ont endossé l’uniforme de leurs ancêtres soldats ,

pour leur rendre , enfin , un hommage mérité . Wesley =====enoch , le metteur en scène  dit «  Il était grand temps de faire revivre cette participation  des Arborigènes …

quand on raconte une telle histoire aux gens , ils s’étonnent : Qoui , il y avait des Arborigènes à Gallipoli ?  » .

Pour écrite  » Black Diggers  » les auteyrs ont rencontré des descendants de ces soldats et onr également travaillé  sur les lettres etles journeaux  détenus par le  » Mémorial Australien  de la guerre « .

QUI AVAIT POUSSE CES HOMMES ,considérés comme infèrieurs sur leur propre terre , à s’engager dans ce conflit lointain ?

L’australie n’avait que des volontaires outre mer .  » les arborigènes vivaient dans des réserves et n’avaient pas d’argent …. ike n’étaient pas autorisés à  » être

citoyens  »  …  s’engager pour la guerre représentait une chance de se faire de l’argent et de prouver qu’ils pouvaient être quelqu’un   » résume

Eliath Watego , un comèdien donttrois de ses ancêtres ont combattu dans l’armée Australienne .

Selon le site du Mémorial australien de la guerre , une fois dans l’armée «  ils étaient traités à égalité et recevaient la même solde que les autres militaires et étaient

acceptés sans discrimination …  » ils ont vécu la même choseque leurs collègues blancs  » résume Tom Wright dans le  » sydney Morning Hérald  »   les mêmes horreurs

,les mêmes obus , les mêmes privisations , la même violence « .

La différence est apparue en 1920 lorsqu’ils sont retournés en Australie . Cela a été trés dur pour certains d’entre – eux  de se faire une place dans la société blanche, de retourner dans leur

communauté noire .

Dans  » Blck Diggers  » l’un des personnages est inspiré du soldat Douglas Grant . nous vous conterons son histoire .

REF :  < premiere guerre mondiale : les poilus arborigènes sortent de l’oubli  >  texte de Stéphanie Trouillard

 

 

 

17 janvier 2017

LES AUSTRALIENS ET LES NEO-ZELANDAIS PENDANT LA GRANDE GUERRE … suite 4

Passchandeale : la boue

Passchandeale : la boue

 

eglise de Villers-Betonneux

eglise de Villers-Betonneux

 

villers-Bretonneux: prisonniers allemands

villers-Bretonneux: prisonniers allemands

 

Villers-Bretonneux : canons et mitrailleuses pris aux allemands

Villers-Bretonneux : canons et mitrailleuses pris aux allemands

 

bataille de Villers-Bretonneux

bataille de Villers-Bretonneux

 

Toujours la boue

Toujours la boue

 

Passchaendaelle: la boue

Passchaendaelle: la boue

 

Film sur Passchandeale

Film sur Passchandeale

APRES MESSINES , C’EST LA TROISIEME BATAILLE D’YPRES À PASSCHENDAELE (juillet à septembre ) OU LES ANZAC SUBIRONT ENCORE DE LOURDES PERTES ( 38    HOMMES )  DANS LA

BOUE ET LES GAZ MOUTARDE .

A cette époque les Néo-Zélandais se séparent des Australiens . Les deux dominions reprennent leur identité .

En 1918 les australiens sont regroupés en un corps d’armée à cinq divisions . En avril ,   dans la région d’Amiens ,  les unités Australiennes freinent l’ardeur des Allemands et entreprennent une contre-

offensive .  Les 12 et 13 avril 1918  la 1er division australienne , envoyée en grande hâte  repousse une manoeuvre de diversion Allemande entre Armentière et Béthune .Avec l »appui des chars et en utilisant le gaz

moutarde  les allemands se lancèrent une fois de plus sur villers – Bretonneux  le 18avril  ..Le village tomba etAamiens se trouva  alors qous le menace directe de leurs canons.

Le 24 avril , leq i3é et 15é brigades d’infanterie Australienne  effectuent une contre-offensive hardie  pour prendre en tenaille et encercler complètement le village  avec l’appui d’une brigade  Britannique

A l’aube le 25 avril  , date anniversaire de Gallipoli , Villers – Bretonnaux étit définitivement libéré .

Depuis ces évènements tragiques  , chaque année le 25 avril  , Anzac Day , à Villers-Bretonneux  , mais aussi à Fromelles , Pozières  ,Vieux-Berquin et d’autres communes de la Somme et du Nord les

habitants celèbrent  avec reconnaissance et émotion  la mémoire des jeunes volontaire venus de l’autre bout du monde  défendre sur le sol français  , un idéal commun , la liberté.

Appuyés par des tanks  et par des unités du contingent américain , les soldats Australiens reprirent l’offensive le 4 juillet et s’emparèrent de Hamel et firent prés de 1900 prisonniers . Cette opération fut

un modèle de coopération entre l’infanterie , l’artillerie et l’aviation.

Le 8 août  Canadiens et Australiens  sas préparation d’artilerie et avec456 tanks balaient les positions avancées Allemandes au sud de la Somme …. les alliés avaient progressé de 16 kilomètres  et

fait 6 500 prisonniers.

Entre août et octobre 1918 , le corps australien fait  res de 30 000 prisonniers et alors que cela paraissait impossible depuis des années  entreprit une impressionnante percée  dans la directind’Amiens/Roye.

Ils achèvent leur épopée de l’Aisne  avec la prise du village de Montbréhain en novembre.

Aprés avoir pris Bapeaume  en août , le 4 novembre la ville du Quesnoy est attaquée parles hommes de la division Néo-Zélandaise  qui capturèrent le commandant de la place et sa garnison de 1 000 soldats.

Au total pAustraliens plus de 416 000 Australiens ( 313 000 sur le front occidental ) et 16 000 Néo-Zélandais  ( plus de 90 000 en France et en Belgique ) seront volontaires ou mobilisés entre 1914 et 1918

sur tous les fronts. 60 000  Auqtraliens et 18150 Néo-Zélandais  mourront sue le front accidental , en turquie  ou dans lePacifique .

SOURCE :  Service d’Information et de Relation Publiques des Anciens Combattants .

 

15 janvier 2017

LES AUSTRALIENS ET LES NEO-ZELANDAIS PENDANT LA GRANDE GUERRE ….suite 3

CARTE DES OPÉRATIONS

CARTE DES OPÉRATIONS

 

un des importants cratères de mine .

un des importants cratères de mine .

 

soldat  creuseur de mine

soldat creuseur de mine

 

2 chars sur le chemin du combat pendant l'attaque de la crête

2 chars sur le chemin du combat pendant l’attaque de la crête

 

somdats néo-zélandais  regardant les chars avancer vers Mesines

somdats néo-zélandais regardant les chars avancer vers Mesines

EN 1917 LES AUSTRALIENS FURENT PRESENTS DANS LES GRANDES BATAILLES ALLIEES. .

DU 17 AU 19 MARS 1917  , LES ANZAC DE LA 5ÉME ARMÉE BRITANNIQUE  RÉOCCUPÈRENT BAPEAUME . Puis ce firent  Lagnicourt , Doignies et Louvermal qui tombèrent tout à tour , permettant aux

ANZAC  de se trouver au contac de la ligne Hinderburg qu’ils attaquèrent  le 11 avril  prés de Bullecourt . Au prix de durs combats et d’importantes pertes  les hommes de la 4éme division Australienne   s’emparèrent

d’une partie de la ligne de front   réputée pourtant inexpugnable  . Les ANZAC tinrent victorieusement Bjllecourt en mai malgré les contre-attaques Allemandes .

LA   BATAILLE   DE   MESSINES   ( BELGIQUE )   7 JUIN 1917

La région de Messines offrait une caractéristique si  particuliére , que la guerre des mines y avait pris une proportion extraordinaire . En 1916 et pendant les premiers mois de 1917 on y avait creusé

au moins 16 kilpmètres de galeries de mines. Le mines explosées par les alliés et les allemands avsient creusé des cratères de plus de 120 mètres de diamètre . autre particularité de cette bataile , les tanks  ont pris

une large part àl’offensive et dés le lendemain patrouillaient à l’est des lignes ennemies pour aiderà repousser les contre-attaques allemandes.

C’est la 7 juin que cette bataille est déclarée .

Aprés avoir été prise par les allemands  lors de la cernière étape de la  » course vers la mer  »  la deuxième bataille de Messines a eu lieu le 7 juin 1917 .Aprés le désastre du Chemin des Dames  , le général Pétain

préfère rester sur la défensive en attedant lmes chars anglais et les troupes amériaines . Douglas Haig n’est pas de cet avis .Il opte pour une grande offensive dans les flandres et décide d’occuper la crête de

Wytschaete , pour résuire le saillant d’Ypres. ey-t confie dette mission à la II armée du général Plumer .

Afin d’éviter un nouveau bain de sang  , il décide de creuser 20 sapes entre la cote 60 au nord et le village  de Saint Yves au sud. Plumier dispose de neuf divisions en première ligne et de trois en réserve  .

Il avait au préalable ordonné une préparation d’artillerie de 17 jours précédant l’attaque.

Durant le nuit du 6 au 7 juin , un violent orage éclate .Lorqu’uil cesse 19 sapes contenant 454 tonnes d’explosifs sautent sous les positions allemandes … le bruit de l’explosion est effayable .

aprés les explosions , les britanniques et les ANZAC passent à l’action et  réussissent à attendre rapidement le ppint sud de la crête . A 7 heures les vilages de Messines et de Wytchhaete sont aux mains des

alliés. Vers 17 heures , tous les objectifs sont atteints , la crête est tenue et les britanniques s’enterrent , réussissant à contenr les contre-offensives allemandes . LA VICTOIRE EST TOTALE.

TOUTEFOIS , IL FAUT DIRE QUE LES BRITNNIQUES perdent 17 000 hommes et les allemands 20 000 . Lss britanniques s’emparent de 65 canons , 94 mortiers et 300 mitrailleuses.

REF complémentaire :  < 7 juin 1917 la deuxieme bataille de Messines >     < bataille de messines – grande guerre) pages perso. orange . fr >

A     S U I V R E 

13 janvier 2017

LES AUSTRALIENS ET LES NEO-ZELANDAIS DANS LA GRANDE GUERRE … suite 2

cimetierre de ``Poziéres

cimetierre de « Poziéres

 

image

LE MOULIN DE POZIERES

LE MOULIN DE POZIERES

 

pozieres_memorial_australien_cnicolas_bryant

Bataille de Pozières   de Frank Crozier 1918

Bataille de Pozières de Frank Crozier 1918

 

le bunker " gibraltar " à Pozières fin août 1917

le bunker  » gibraltar  » à Pozières fin août 1917

 

 

soldats australiens sur le plateau de Pozières ( image colorisée)

soldats australiens sur le plateau de Pozières ( image colorisée)

 

Pozières . Mémorial Australien

Pozières . Mémorial Australien

EN JUILLET 1916 A LA BATAILLE DU MOULIN DE POZIERES DEFENDU PAR LA GARDE PRUSSIENNE ET LES BRANDEBOURGEOIS , TES TROIS DIVISIONS AUSTRALIENNES

ATTAQUERENT  PENDANT PRES DE 46 JOURS  EN ENREGISTRANT PLUS DE 23 000 PERTES .

BAYAILLE DU MOULIN DE POZIERES    juillet et août 2016

LA COTE 160est un indicatif  topographique . Pozières est le point le plus haut , ce qui en faisait une position stratégique pour les allemands qui pouvaient dominerla région et la route d’Amiens par laquelle

étaient acheminés les troupes alliées et le matèriel

Pozières , un village d’environ 300 habitants , situé dans le département de la Somme ( 80 ) ne figure pas sur les encyclopédies de grand public , mais tous les australiens qui visitent la France le

cpnnaissant; C’est ici que leurs parents  » lointains  » ont participé à l’une des batailles les plus meurtrières de la Gtrande Guerre .

Lancés à l’assaut de cet éperon rocheux  trés fortifié par les allemands , il y ont essuyé des pertes terribles  avant de prendre le village .

Le 23 juillet à 00h30 la 1er Division Austramienne appuyée  sur sa gauche par la 48 th ( south Midland Division ) et aprés un bombardement de 4 jours attaquent Porières depuis le sud et le sud-est du village

… la totalité du village était prise le 25 . L’artillerie Allemande y envoya alors une terrible concentration de tirs. aAl’est , deux lignes fortifiées Allemandes résistent toujours à tous les assauts.

La 2éme division =aistralienne relève la 1er division épuiqée  les 28 et 29 juillet.Les attaques échouèrent avec des pertes élevées .

Le 4 août , les australiens perciennent à s’emparer de deux lignes allemandes  à l’est du village et le lendemain ils se retranchaient dans les ruines du Moulin , repoussant tous les assauts ennemis.

Epuisés , les australiens sont relevés par les Canadiens le 5 septembre …. le village avait complètement disparu.

En 10 jours prés de 12 000 hommes de l’ANZAC ont été tués ou blessés pour prendre et tenir le village.

LA PRISE DE POZIERES CONSTITUE LA SEULE VICTOIRE ALLIEE DU DESASTRE DE LA SOMME.

A          S U I V R E 

 

 

10 janvier 2017

L’AUSTRALIE ET LA NOUVELLE – ZELANDE DANS LA GRANDE GUERRE … SUITE 1

LES " COBBERS "

LES  » COBBERS « 

 

simon Fraser ' statue des " cobbers "

simon Fraser ‘ statue des  » cobbers « 

 

Simon Fraser

Simon Fraser

simon-fraser-2

vue extérieure du musée de Fromelles

vue extérieure du musée de Fromelles

APRES LES COMBATS DES DARDANELLES ( Gallipoli ) EN 1915 , LES AUSTRALIOENS ET LES NÉO-ZÉLANDAIS  paticipent à d’hérpïques combats  sur le font occidental et dans la bataille de la

Somme en 1916 .

En Mars 1916 , les 1er et 2éme dvisions   Australiennes et néo-Zélandaises  , sous le commandement du général Birdwood  etles 4éme et 5éme divisions australiennes  sous les ordres du général Goldey

constituent le 2éme corps de l’ANZAC .

Dés Juillet les Australiens sont  jetés dans la bataille de Fromelles  et subissent des pertes importantes ( 5 000 hommes ) .

LA  BATAILLE  DE  FROMELLES 

E 19 JUILLET  le commandement militaire britannique prend la décision de lancer une offensive à décision majeure sur Fromelles. A 6 heures l’attaque d’infanterie a immédiatement été soumise

au feu des mitrailleuses et de l’artillerie dans une zone  de no man’s land de plus de 300 mètres . Les quatre vagues sont fauchées l’une aprés l’autre  à cinq minutes d’intervalle .  Seule une petite partie des

soldats australiens  peuvent pénétrer à l’intèrieur de la première ligne allemande  et se trouve se suite isolée. Les australiens survivants au premier assaut  aprés avoir passé une nuit dans les tranchées

allemandes décident de regagner leurs lignes au matin du 20 juillet et sont à nouveau fauchés par les mitrailleuses .

Durant les trois jours suivants  des soldats australiens , DE LEUR PROPRE INITIATIVE , retoutnent sur le no man’s land pour porter secours à leurs camarades blessés . C’est cet élan fraternel que représente

la statue érigée au centre du parc mémorial de Fromelles . elle se nomme  » cobbers  »  , littéralement  » les potes  » en langage argot australien et représente le sergent Simon FRASER .

EN 1917 LES TOMBES DE NEUF SOLDATS AUSTRAIENS TOMBÉS LORS DE LA GRANDE GUERRE , ont été identifiées grâce à des tests ADN.Une cérémonie en leur honneur a eu lieu à  Fromelles lors du

96e anniversaire de la bataille de Fromelles .   »Nous sommes ici afin de respecter une promesse faite il y a presque un siècle , que ces hommes ne seraient pas

oubliés et que les noms de ceux qui ont fait le sacrifice ultile ici à fromelles  seraient gravés dans la pierre «   david Freeney au cours de la cérémonie .

«   j’admire le formidable travail de mémoire effectué par le démocratie australienne … la mémoire n’est jamais aussi vivante que quand elle

rassemble comme ce soir les hommes au-delà des générations  »  Hubert huchette maire de Fromelles .

Depuis 2010 , 119 soldats australiens ont été identifiés , parmi les 250 restes humains retrouvés un an plus tôt dans les fosses communes creusées par les Allemandset  et inhumés au cimetière de Fromelles.

A     S U I V R E 

1

 

7 janvier 2017

L’AUSTRALIE ET LA NOUVELLE-ZELANDE DANS LA GRANDE GUERRE

Le 4éme bataillon ANZAC débarque à Gallipoli

Le 4éme bataillon ANZAC débarque à Gallipoli

 

dragage des mines dans les dardanelles en 1915-tflotte franco-britannique

dragage des mines dans les dardanelles en 1915-tflotte franco-britannique

 

en jaune : les Dardanelles en rouge : le Bosphore

en jaune : les Dardanelles
en rouge : le Bosphore

L’ AUSTRALIE ET LA NOUVELLE-ZELANDE  S’ENGAGERENT AUPRES DE LA GRANDE BRETAGNE ( la Mère Patrie ) DES LE DÉBUT DU CONFLIT ;

LE PEMIER MINITRE AUSTRALIEN , JESEPH COOK , déclare le 31 juillet 1914  »  Souvenez vous que lorsque l’Empire est en guerre , L’australie aussi  est en guerre  » .

Un problème : un décret empêchait l’armée régulière Australienne  d’intervenir en dehors de la Fédération . Le parlement Australien propose à l’amirauté Britannique , le 4 août 1914

de mettre à sa disposition une flotte et une force militaire , pour la durée de la guerre qui servira outre-mer :  L’Australian  Impérial Force ( AIF ) .

Le  Synned Morning Standard pouvait déclarer le 6 août 1914 :   » C’est notre  baptême du feu …  » .

LA NOUVELLE-ZELANDE  , POSSÉDAIT UNE FORCE TERRITORIALE  DEPUIS 1911 . A la déclaration de la guerre  le gouvernement Néo-Eélanfais décide la création d’une foce expéditionnaire ,la NZEF .

Celle -ci occupe  occupe rapidement les possessions Allemandes  des  » Samoa  » , alors que les Australiens s’emparent  de la «  » Nouvelle-Guinée « .

Fin octobre 1914 , 8000 hommes de la NZEF  rejoignent les forces Australiennes de l’AIF  et font route vers ‘Europe  … elles débarquent en Egypte  en raisonde l’entrée en guerre de la Turquie , contre

l »Allemagne.

La grande Bretagne , en accord avec les dux pays  crée un corps commun ‘ L’ ANZAC Australian and New Zéaland  Ramy Corps. placés sous les ordres  du général Anglais  Birdwoord .

En 916 la conscription  est imposée en Nouvelle-Zélande , alors qu’en australie , deux référendums obligent le gouvernement à ne faire appel qu’à des volontaires .

En 1915 , l’état-major Britannique  eéunit à Alexandrie 50 000 hommes  sous le commandement de lan Hamilton la majotité étant des  » Anzacs  » .

GALLIPOLI ……  ECHEC MAIS ….. SYMBOLE NATIONAL

LE 25 AVRIL 1915 , LES VOLONTAIRES DE L’ANZAC REÇOIVENT LE BAPTEME DU FEU . … mais ce débarqyement dans les Dardanelles est un  » fiasco  » .

Sur les cartes de l’état-major britannique qui commandait l’opération depuis un paquebot de croisière transformé en Q.G flottant le plan est extrêmement simple. L’ANZAC doit mettre pied à terre sur une petite

anse de la péninsule de Gallipoli , puis s’emparer des crêtes  et prendre le contrôle de la partie nord des Dardanelles . ensuite la flotte franco-britannique n’aura plus qu’à franchir le détroit  , cingler vers

Constantinople et mettre l’empire Ottoman hors de combat . Mais les troupes ennemies sont solidement retranchées et puissamment armées … l’aventure tourne rapidement au  » fiasco  »  , les troupes de l’ANZAC

sont clouées au sol  sur la plage et les offensives successives ne peuvent pas briser la résistance Turque . Cette action coûte plus de 8500 et prés de 20 000 blessés aux seuls Australients .

Aprés avoir subi de lourdes pertes , les troupes alliées rembarquent à la fin de 1915 .

Cette opération est réstée dans la mémoire des Australiens et des Néo-Zélandais un point de devenir , symbole national.Depuis la fin de la première Guerre Mondiale ,le jour de l’ANZAC est devenu un

phénomène de masse.

Les cérémonies du Service de l’aube qui commémorent tous les matins du 25 avril , dans toutes les villes de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande cet evènement sont un moment de ferveur populaire important .

A Gallipoli , devenu un lieu de pèlerinage , la petirte plage est , ce jour là , aussi encmbrée que lors de l’attaque de 1915 , par 10 000 soectateurs amenés par bus depuis Constantinople.

«  Cela peut sembler curieux de célébrer une défaite militaire , mais c’est sans doute le plus  fort symbole nationalque nous ayons  » John Collins

Australien venu de Melbourne .

ref :   » Australiens et Néo-Zélandais dans la première guerre mondiale >      < Gallipoli le baptême de feu des australiens et des Néo-Zélandais >

 

 

 

Australien venu de Melbourne 

5 janvier 2017

EDITH CAVELL …. INFIRMIERE ANGLAISE …..guerre 14 – 18 …HEROÏNE … suite

arte postale en hommage à E. CAVELL

arte postale en hommage à E. CAVELL

 

monument à E. Cavelle et Marie Depage

monument à E. Cavelle et Marie Depage

 

Territoire de Belfort

Territoire de Belfort

 

th

Buste à Uccle parc Monjoie

Buste à Uccle parc Monjoie

 

Mnt Edith Cavell au Canada

Mnt Edith Cavell au Canada

 

CAVELL_Edith_23038_33

th

CAVELL_Edith_23038_21SOIGNER LES BLESSES  , quelle que soit leur nationalité . c’était sa profession …..

son engagement prend rapidement une autre tournure . elle rejoint un réseau d’évasion mis en place par la princessse Marie de CROY . Cette filière comprend

dans ses rangs les françaises Louise BETTIGNIES et Louise THULIEZ . ELE PERMET PENDANT PRÉS DE 9 MOIS DE FAIRE PASSER DES SOLDATS ALLIÉS DE BELGIQUE AUX PAYS BAS , PAYS NEUTRE.

LES RISQUES SONT IMMENSES , MAIS EDITH S’INVESTIT DANS SA MISSION » ELLE ÉTAIT PARFAITEMENT CONSCIENTS DE SE METTRE EN DANGER , MAIS ELLE A CONTINUÉ CAR

DES PERSONNES AVAIENT BESOIN DE SON AIDE  » écrit Emma Cavell.

Le mot de passe du éseau était  » YORK  » soir l’anagrame de  » CROY  » du nom de la princesse Marie de CROY

L ‘été 1915 , le réseau tombe.Les 65 autres membred de la filièresont érrêtés evac Edith Cavell. face aux policiers allemands , elle avoue tout . «  Elle était trés religieuse et avait un grand

sens de la morale . quand elle a été capturée elle a refusé de mentir … «  

Au terme du procés elle a été condamnée à mort pour haute trahison et aussi pour espionnage malgré les contestations des autorités Britanniques

Condamnée le 12 octobre 1915  à cinq heures de l’aprés midi , elle et ecécutée le lendemain à deux heures du matin.

Elle se montre aussi brave devant les fusils allemands qu’elle l’avait été devant le Conseil de Guerre allemand. Elle refuse de se laiser bander es yeux et fixe à son corsage pour mourir unpetit drapeau Anglais.

Dans son édition du 23 octobre 1915 , le journal Français  » Le Temps ‘  » lui consacre un long article… le quotidien parle d ‘u   » assassinat  »  et d’un crime  » abominable  » .

EN QUELQUES MOIS , EDITH CAVELLE DEVIENT UNE REROINE DE LA GRANDE GUERRE . UN HOMMAGE LUI EST RENDU par des monuments dans divers pays , par son nom donné à des

cliniques  , à une montagne au Canada …..

Le 19 décembre 1915 , une petite fille hérirtera de son prénom , EDITH … née à Paris elle sera connue plus tard sous le pseudonyme d’Edith PIAF.

Ref :  < edithCavell , l’exécution qui bouleversa le monde >    < Edith Cavell > Wikipadia    < EdithCavell    images >

 

 

 

4 janvier 2017

2 0 1 7

MEILLEURS VOEUX DE SANTE , DE BONHEUR , DE REUSSITE A TOUS CEUX ET CELLES QUI VIENNENT SUR CE BLOG  …. Ils ( elles ) m’encouragent à le conyinuer et ainsi ,

à rendre hommage non seulement à mon Oncle KLEBER DUPUY qui les 11 et 12 juillet 1916 , à défendu victorieusement le fort de SOUVILLE , avec ce qui lui restait des soldats de

la 3éme Cie du 7éme R.I. , mettant ainsi fin  à la bataille défensive de Verdun … à sa vie d’ aprés la guerre au cours de laquelle il a  jusqu’à sa mort en 1966  , défendu les Anciens Combattants

et leur famile .

Qu’il me soit permi de remercier tous ceux et celles qui ont écrit sur la Gande Guerre  et me pemettent par la lecture de leurs ouvrages ou de leurs articles d’alimenter ce blog.

2 janvier 2017

EDITH CAVELL …. INFIRMIERE ANGLAISE guerre 14-18 …. HEROÏNE

souvenir_Edith_CAVELL_et_Philippe_BAUCQCAVELL_Edith_23038_1 CAVELL_Edith_23038_31CAVELL_Edith_23038_40NOUS AVONS , ULTERIEUREMENT PARLE DES INFIRMIERES , DE LEUR SENS DU DEVOIR , DE LEUR COURGE  , DE LEUR HEROISME

Edith Cavell

Edith Cavell

…. AUJOURD’HUI

NOUS VOULONS RENDRE HOMMAGE  A EDITH CAVELL , UNE INFIRMIÈRE BRITANNIQUE QUI A FAIT ÉVADER DE

NOMBREUX SOLDATS DE BELGIQUE 

EN HOLLANDE AU PRIX DE SA VIE .

Edith Louis CAVELL est née le 4 décembre 1865 àSwardeston en angleterre et décédée le 12 octobre 1915 , fusillée par les llemands ,

en Belgiqueà Schaebeeken .

Fusillée par les Allemands pour avoir facilité l’évasion de centaine de soldats alliés de la Belgique sous l’occupation Allemande,

malgré la pression internationale et la publicité donnée par la presse de l’époque sur son procés ; elle a été exécutée pour haute trahison.

Diplômée institutrice, elle part à bruxelles en 1890 comme nourrice dans la famille François.

En 1895 , elle retourne en angleterre pour soigner son pèremalade et en avril 1896 elle rentre au Royal London Hospital comme aide-infirmière .

De 1913 à 1917 elle travaille comme infirm!ère libérale . elle ervient à bruxelles ou elle est nommée infirmière-chef à l’Institut  Berkendael . Le 10 octobre 1907

elle se voit confier la direction générale d’une école d’infirmières . L’école déménage en 1914 à l’endroit ou est actuellement la clinique Edith CAVELL .

Quand la guerre 14-18 éclate , l’école et l’Institut sont pris en charge par la Croix Rouge de Belgique et Edith Cavell va soigner les blessés des armées alliées et allemandes à Bruxelles , peu lui importe la

natonalité , un soldat est un soldat .

A          S U I V R E 

 

28 décembre 2016

VERDUN … UNE BATAILLE PIVOT DE L’HISTOIRE

Général Mangin

Général Mangin

 

123-124.pages

les troupes coloniales à Verdun

les troupes coloniales à Verdun

 

14_18_2016_sem_50_ve_verdun_une_victoire_francaise_-drupal DECEMBRE 2016 A VU LA FIN DE LA BATAILLE DE VERDUN …….

ET DEJA A PARTIR DU 12 JUILLET ,aprés l »échec de la drenière attaque Allemande  : objectif SOUVILLE    , qui a  » obligé  » le chef de l’état-major général , Ericc von Falkenhayn

à démissionner , le dernier chapitre de cette bataille était ouvert ….  » l’ automne de la victoire  » .

Pendant deux mois , les opérations entre Françcais et allemands , se limitaient à des attaques et contre attaqies journalières de petite ou moyenne envergure permattant aux Français de

rogner les positions de leur ennemi .

A partir de la fin septembre la luie sans arrêt transformait le champ de bataille en un cloaque ou se mêléent cadavres et détritus …  les poilus  des deux camp avaient  de l’eau jusquà mi-cuisses dans les tranchées

et pour se  » sécher  » se hissaient sur le parapet ….. et s’observaient en attendant de nouveaux assauts ….

Déjà les journaux annonçaient quelques avançaies des troupes françaises   » le 3 septembre nous lui avons enlevé ( à l’ennemi ) plusieurs transchées à l’est de Fleury et un important ouvrage … nous avons

fait plus de 400 prisonniers ….

Le 8 septembre le ministre de la guerre Britannique  Lloyg George rendait visite à VERDUN et déclarait  » : «  une fois de plus , pour la défense des grandes causes auxquelles son

avenir même est attaché , l’humanité se tourne vers la france … « 

L’idée d’immortaliser Verdun est née dés 1916 au sein du censeil minicipal de la ville alors qu’il était trop tôt pour être certain de la victoire française

     Cinq jours plus tard , Raymond Poincaré , Président de la Républiue Française ajoutait aux armoiries de la ville de VERDUN , la croix de la Légion d’Honneur , déclarant «  le merveilleux

héroïsme de ses défenseurs … la fermeté d’âme de sa population … qui rendaient illustre à jamais le nom de cette cité « 

Quelques jours avant , le tsar Nicolas II avait décerné à cette ville  » inviolable  » la Croix de Saint –  Georges , distinction militaire de son pays ….. imité ensuite par les Britanniques , les Italiens , les Belges

, les Serbes  …… et le souverain du Japon affrait à la ville un sabre d’honneur SamouraÏ …

LE 23 septembre , André Tardieu , députait  » déclarait  »  :  » Au seul nom de Vardun , en angleterre , tout le monde se découvre ,  l’autre jour à Genève , j’ai vu

3000 suisses saluer la France d’une acclaation frénétique . Au seul nom de Verdun , les Allemands baissent la tête et font le compte de leurs morts .

Les victoires ont leur destin . Il en est qui coûteuses et glorieuses  , ne laissent pas de traces dans la vie des peuples . il en est qui deviennent

les pivots de l’histoire et autour desquelles les évènements s’ordonnent en une majestueuse téhorie . « 

AVANT MEME LA VOCTOIRE , LA LEGENDE DE VERDUN SE FORGEAIT .

LE 21 OCTOBRE , CONTRE -OFFENSIVE FRANCAISE A VERDUN . JOFFRE VEUT ATTIRER LESRENFORTS ALLEMANDS  , la priorité restant la percée sur la Somme . Le fort de Douaumont est repris

le 24 octobre  parle régiment d’infanterie coloniale du Maroc  composé principalement par des français métropilitains , renforcé par des tirailleurs sénégalais et somaliens .   » victoire ! Douaumont , ce

nom qui sonne comme un  coup de clairon … a été repris magnifiquement par les soldats de verdun  » …. 

Le 3 novembre c’est la troupe de la compagnie Diot du 229e R.I. qui au cours d’une patrouille pénètre dans le Fort de Vaux  que les allemansa avaient évacué la nuit précédente avant de faire sauter

ses principales installations   »… cette victoire mat en grand relief la force de notre artillerie …. qui a permis à nos fantassins d’entrer dans la place

l’arme à la bretelle  » ….  » une attaque française a gagné du terrain jusqu’aux ruines fumantes du fort de Vaux «  écrit la presse Allemande.

Le village de Vaux est reconquis le 4 novembre et celui de Damloup le 5 novembre.

A la mi-décembre , le bilan définitif de la bataille de Verdun peut être dressé … Falkenhayn n’a pu  » saigner à blanc  » l’armée Française  et la ville emblématique n’est pas tombeée  .   » Aprés 300 jours et 300

nuits d’apocalypse les belligérants sont revenus à la situation du printemps  » .Le 12 décembre, dans une note remise aux reptésentants des Etats-Unis , de l’Espagne  et de la Suisse , l’Allemagne tend la main

aux Alliés qui repoussent cette main tendue qui n’évoque pas la restitution de l’Alsace – Lorraine , officiellement le 30 décembre .

Les Allemands sont refoulés à 7,5 kilomètres de Verdun …

 

LES ALLEMANDS , A VERDUN , SONT DEFAITS TANS SUR LE PLAN MILITIRE QUE SUR CELUI DIPLOMATIQUE .

REF: « Valeurs actuelle du 3 novembre 2016  »    » Géo-histoire – Verdun la bataille du siècle – 1916-2016 spécial centenaire  »    » Le monde 29e30mai 2016  »

<  les frères Cabot dans la grande guerre > billet du 24 décembre 2016 par Marie-Hélène Cabot .

 

.

12345...48

histoirefanonfalsifiee |
pcakkus |
franckkokria |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marciana Brooks. ▲
| Thelifeisajoke
| Rudy Mbemba-Dya-Bô-Benazo-M...