Accueil

13 août 2018

SUITE BLOG , 1 bis – article Sud Ouest de 8 août 2018

CINQ ANS APRES LA FIN DE LA GUERRE , amputé d’une jambe en 1918 à Villers-Cotterets , marqué par le souvenir de ses soldats dont il avait provoqué la mort , Kléber Dupuy a quitté l’nseignement

pour se consacrer aux anciens combattants et aux veuves de guerre , à la préfecture de la Gironde , jusqu’à sa etraite en 1957.

c’est la veuve de Kléber Dupuy qui a demandé à  son neuveu  , Jean louis , ancien enseignant sportif d’entretenir la mémoire de son Oncle : J’ai oivert le blog en 2012 , pour la préparation

du centenaire de la guerre 14-18  » Se souvient Jean louis Dupuy , dans sa maison de La Teste , où il s’est mis à l’ordinateur et

à internet à 87 ans . en six ans il a multiplié les recherches  jusqu’à retrouver d’autres poilus ou descendants  des compagnns d’armes de son oncle .

U N E     D E M A N D E      D U     P A N T H E O N 

il y a deux ans , jean louis Dupuy a été invité à toutes les cérémonies de la commune , labellisées  pour commémorer le Centenaire : «  Le Maire a bien fait les choses , un gros cube pour

raconter l’histoire du fort de SJean louis Dipiyouville  et un grand portrait de Kléber dupuy qui est resté  six ùois qur la façade de l’ancienne mairie   » .

Jean Louis Dupuy en est encoe ému .  . La commémoration du centenaire de la Grande Guerre tir  sur sa fin . Le moment pour Jean Louis Dupuy de mettre un point final à son blog.Il ne l’alimentera plus  »

sauf évènement exceptionnel « mais il ne le ferme pas On pourra continuer à le consulter . un ptofesseur de mathématiques  , lecteur dublog , à mêe écrit à l’ancien Président de la R épublique , Frnçois

Hollande , pour lui demander de faire entrer Kléber Dupuy au Panthéon . Jean louis Dupuya reçu pusieurs réponses  » On transmet  » . . Il sourit   » Pour l’instant il est à  La Teste et y

resera «  Kléber Dupy est inhumé au cimetiére  de la commune avec   » la médaille d Verdun  , la seule à laquelle il tenait «  Les autres  Grand Officier de la Légion d’Honneur , et

Croix de gierre avec palmes  , redonnées à la ville  en 1992 ont disparues et n’ont jamais été retrouvées . 

 

 

SUITE BLOG , 1 … article Sud Ouest du 8 août 2018

Madame Bernadette DBBOURG , Chef d’Agence du journal sud-Ouest d’arcachon  , lorrs d’une de ses visites m’avait dit : «  Prevenez moi ,le jour ou vous déciderez d’arreter votre blog

concernant votre Oncle Kléber DUPUY  » .

Prévenue de ma décision ( cf  » billet précédent :  » Tout à une fin  » ) elle m’a rencontré et publié de 8 août 2018 sur la page de la ville de La Teste De Buch ,l ‘article suivant :

LE     NEVEU     DU     HEROS     DE     VERDUN     BOUCLE     SON     BLOG

HESTOIE JEAN LOUIS DUPUY 93 ANS , ARRÊTE LE TRAVAIL QU’IL A DEMARRE IL Y A SIX ANS POUR RENDRE HOMMAGE A LA MEMOIRE DE SON ONCLE KLEBER DUPUY , HEROS

DISCTER DE LA GRANDE GUERRE .

 » TOUT À UNE FIN  »  C’est ainsi que jean Louis Dupuy a intitulé le dernier aricle qu’il vient de publier sur le  blog qu’il a ouvert il y a six ans  pour rendre hommage à Kléber Dupuy , considéré comme  le

« sauveur de Verdun  » , pour avoir défendu le fort  de Souville et empêcher kes allemands d’avancer et de prendre Verdun , le 12 juillet 1916 .

 » J’estile que j’ai rempli mon contrat moral vis-à-vis de l’épouse de kléber Dupuy  » , assure Jean louis Dupuy , 93 ans ,  devant l’ordinateur  sur lequel , avec deux doigts , il a écrit plus de 640 articles  , et  attiré

plus de 240 visiteurs en  six ans (1)

U N     L I V R E 

Lorque la réalisatrice d’une émission sur Verdun  qui doit être diffusée en novembre  prochain sur RMC , lui a demandé s’il était fier de son oncle , Jean louis Dupuy a simplement répondu «  Plus par son

comportement , et à la suite de sa vie , que pour son acte pour la défebnse du fort de Souville  , je suis fier des contacts qu’il a continué d’avoir

avec les autres Poilus . Il a voulu savoir qui l’avait aidé au Fort de Souville , c’était un homme trés humble , qui n’a jamais cherché à tirer la

couverture à lui , il disait  » Je n’étais que l’un d’eux . «  

Kléber Dupuy avait alors 24 ans , fils d’osrtréiculteurs , instituteur au +Teich , il, a été mobilisé deux ans plus tôt , et envoyé sur la Marne .(ndlr: ou il é été blessé )

Le 11 juillet 1916 il était au Fort de Souville .  avec 60 survivants de son 7e tégiment d’infanterie .au lieu de se repier il est resté : «   Il savait qu’il désobéissait à un ordre  » .  Le 12 juillet au

soir , les allemands reculaieent …. juqu’en 1918 .  » Il avait sauvé Verdun et la guerre «   résume Henri courtade dans le libre  » kl »ber  qu’il a consacré  à ce trés discret héros de guerre , en

20013 (2)

(1) http://dpuyblogspotcom.unblog.fr

(2) « Kléber  » d’heni courtage . 112 pages . Editions lucane . 12,80 euros .

A     S U I V R E 

27 juillet 2018

T O U T A U N E F I N !

IMG_5015AMIS LECTEURS ,

VOUS AVEZ LU , SUR MON DERNIER  » BILLET  < Etes-vous fier de votre Oncle Kléber Dupuy  >   ,DÉFENSEUR VICTORIEUX DE FORT DE SOUVILLE LES 11 ET 12 JUILLET 1916qu’il était le  » dernier  » sur

ce blog , un blog né en avril 2012 afin que le mémoire de mon Oncle KLEBER DUPUY , ne soit pas oubilée , pas plus que celle de ses soldats de la 3° Cie du 7° R.I.

C’est une promesse que j’avais faite à son Epouse , Renée …. au fil des jours , j’ai élargi  l’objet initial afin de vous proposer de  » vivre  » au travers de mes lignes , ce qu’avaient vécu les poilus de 14-18 .

Objectivement , j’au voulu présenter cette défense  du fort de Souville  ,non seulement par mes informations directe , mais aussi par plusieurs historiens s’étant penché sur cette défense , mais egalement des

internautes et des romanciers .

Plus de 640  » billets  » , 240 000 visiteurs ….. sans doute , j’aurai pu continuer la vie de ce blog …. mais 6 années de sa vie et mon âge ( 93 ans depuis avril 2018  ) , ue vue affaiblie  m ‘incitent à dite  » stop » .

Jusqu’en 2016 , ce blog a té été répertorié en catégorie  » non classé  » . jJai demandeé à ce qu’il  passé en catégorie  » histoire  » et surprise , la fréquentation a diminuée de

prés de 50% …..  petite déception , mais je touchais des personnes plus particulièrement intéressés par la Grande Guerre et j’ai pu , par  les commentaires , prendre contact aavec les petits enfants de

quatre familles impliquées par la défense du fort de Souville , à ma grande satisfaction : soldat Henri CABROL , sergent major Gaston COMTE , Dr Louis CONTE et Dr Louis DELON . Je remercie de l’accueil que

j’ai rencontré auprés d’elles .

Il est possible qu’exceptionnellement , si les cinconstances se présentent , qu’un ou deux  » billets  » viennent alimenter le blog , qui reste à dispositions de ceux qui voudront s’y intéresser .

MERCI A VOUS LECTEURS …. et si vous le souhaitez , faites connaître , autour de vous , l’existence de ces six années au cours desquelles j’ai alimenté de blog .

 

 

 

 

 

 

ETES-VOUS FIER DE VOTRE ONCLE KLEBER DUPUY ? ….. suite

K. Dupuy en 1956l

K. Dupuy en 1956l

 

avec " Ceux de Verdun " en 1963

avec  » Ceux de Verdun  » en 1963

 

rencontre Buffet ( Vaux )et Dupuy ( souville) .... quelle émotion de lit dans les yeux

rencontre Buffet ( Vaux )et Dupuy ( souville) …. quelle émotion de lit dans les yeux

FIER DE LA CONFIACE QU’AVAIENT EN LUI SES POILUS ….. AUXQUEL IL DONNAIT L’EXEMPLE  :

 » IL ÉTAIT SANS PEUR ET SEMBLAIT IGNORER LEDANGER . LA DERNIÈRE FOIS QUE NOUS NOUS SOMMES VUS , PENDANT LES ATTAQUES DE CHAMPAGNE 1917 , APRÉS LA

CONQUÊTE DU  » CASQUE  » ,  IL ETAIT DEBOUT PRES DE MOI , SUR LA CRETE , C’ÉTAIT POUR LUI COMME SI RIEN NE S’ÉTAIT PASSÉ , « Caporal Fégal 

Le caporal  Fegal a été ultèrieurement blessé par un éclat dans l’abdomen . Décoré de la médaille militaire .

FIER  parce qu’il a toujours été humble et n’a jamais tenté d’attirer  » la couverture à lui  » , ….   » je n’étais que l’un d’eux  » ….

Tout au long de nombreuses années il a cherché à savoir qu’els étaient ceux qui étaient venus à son secours pour nettoyer les abords du fort des allemands qui s’y cachaient encore aprés leur repli .

En 1963 , lors d’une réunion d’anciens combattants  ( il est décédé en 1966) il rendait encore hommage au  dr Louis CONTE , qui au mépris de sa Croix Rouge , est venu l’avertir le 12 juillet à 04h 30 du matin

que les allemands avançaient vers le fort  …. deux coureurs étaient morts avant lui pour apporter cette information à K Dupuy .

APPRECIE SON CHOIX DE VIE APRES LA GUERRE

Il aurait pu rester instituteur ( ce qu’il a fait pendant 4 années )  et parler à ses élèves de l ‘inanité de la guerre , de son atrocité…. , mais il a choisi une tâche plus difficile ,celle de s’occuper des Anciens

Combattants , de leur épouse , de leurs enfants ,  comme chef de Service à la Préfecture de Bordeaux .. de 1923 à sa retraite en 1956 . Il lui semblait avoir une dette envers tous ceux qui à ses côtés et sous ses ordres

avaient perdu la vie ou étaient blessés grièvemet avec des séquelles importantes  ….. une dette aussi envers ceux qui s’en étaient  »  bien sortis »  , mais qui avaient atrocement souffert de fatigue , de faim, de soif ,

de peur ……

Même aprés sa retraite , il a continué jusqu’à son décés , de participer à la vie de  ses camarades de guerre ,dans le cadre  de  » CEUX DE VERDUN « de la Gironde .

OUI , KLEBER DUPUY ETAIT UN AUTHENTIQUE HEROS  ( parmi tant d’autres ) ,  UN  HEROS D’UNE GRANDE SIMPLICITE , D’UNE GRANDE HUMILITE  , UN AUTHENTIQUE

HEROS ….. et l’on peut

comprendre qu’un élève d’une classe de cm1 ait pu écrire dans une lettre  à K.  Dupuy :  » … j’aurai aimé être de ta  famille . » 

 

26 juillet 2018

ETES-VOUS FIER DE VOTRE ONCLE KLEBER DUPUY ?

Henri Cabrol

Henri Cabrol

 

Dr Louis Conte

Dr Louis Conte

 

a g.: G Comte , avec les médailles : Sergent Guisnier

a g.: G Comte , avec les médailles : Sergent Guisnier

IMG_5008IMG_5009C’EST LA DERNIERE QUESTION QUE ME POSAIT LA RELISATRICE JULIETTE DESBOIS , lors d’un intervewww pour la préparation d’un documentaire sur les forts de Verdun à travers les portrits de poilus

ayant joué un rôle important dans la défence de Douaumont ; Vaux et Souville (lequel a été défendu par Kléber Dupuy et ses poilus ,  le seul a n’avoir pas été conquis ppar les Allemands ) .

C’EST LA REPONSE DONNÉE QUE JE CHOISIS POUR TERMINER CE BLOG , DÉBUTÉ EN AVRIL 2012 .

Bien entendu , je suis fier de l’action de mon Oncle , l’instituteur Kléber Dupuy , fils d’oetréiculteurs testerins , qui les 11 et 12 juillet 1916 a mis fin à la bataille défensive de Verdun en défendant victorieusement le fort de souville avec ses

soldats de la 3°_cie du 7° R.I.

Fier , parce que , lui , officier subalterne  a su prendre la responsabilité de ne pas se rendre aux Carrières , comme il en avait reçu l’ordre  du capitaine Soucarre  , mais d’assurer la défense du fort de Souville

( avec ce qui lui restait de ses poilus de la ém cie du 7ém R.I.) ,

qui se trouvait sans défense , alors que le but de l’attaque allemanse était d’en ASSURER LA CONQUETE …. il a eu la prescience que le fort allait être investi par l’ennemi qui aurait , alors , la route libre sur

Verdun . Une prise de décision qui pouvait lui valoir le Conseil de guerre pour  refus d’obéissance à un ordre donné par un supèrieur .

Et ceux qu’il commandaient savaient aussi prendre leur responsabilité , comme le soldat Henri CABROL   , qui , le 31 mai 1918 , son lieutenant trés grièvement blessé  ,n’a pas hésité à quitter le combat , l’a

chargé sur ses épaules en lui disant «  je ne veux pas que vous soyez prisonnier «  et pendant 1500 mètres , sous la mitraille l’ a conduit à l’E.M. …. il risquait d’ être porté déserteur ! 

MAIS CE DONT JE SUIS LE PLUS FIER , C’EST DE SON COMPORTEMENT  , vis a vis de ses soldats , pendant la guerre , comme aprés .

KLEBER DUPUY  avait un rgand respect et une importante affection pour ceux qu’il commandait  , sa Compagnie , il la voulait comme une famille : Dans une lettre au sergent-major GASTON COMTE , un

des rescapés de la défense du fort de Souville ) alors que celui-ci- quittait la Compagnie , il lui écrit le 31 août 1917 :   » ….chaque fois que l’occasion se présentera nous vous 

 acceoterons parmi nous , parmi cette famille que doit être la 3° Cie …. comme un des nôtres , je dirai, même comme un ami  ….dés maintenant je 

 vous retiens pour la prochaîne fête de la Compagnie …. qui sera , je l’espère , au prochain repos … « 

A     S U I V R E 

 

24 juillet 2018

SOUVENIR FRANCAIS DE LA TESTE DE BUCH

bbdd7ed5702bc6cdb16508f94e966c92008b5d5f-0e93-4c63-bdd1-5a7117a17580.pngDans le cadre des commémorations de la fin de la Première Mondial , la Section du Souvenir Français  » Georges Clémenceau  » de La Teste de Buch ,organise deux

concerts du groupe CORSE ARAPA .

Le 21 septembre à La Teste de Buch , 20 heures  - Le 22 septembre au Teich , 20 heures.

Ces manifestations afin de pouvoir continuer au devoir de mémoire et à l’entretien des tombes des anciens Combattants .

Le Groupe corse ARAPA , de réputation internationale  a un répertoire allant des chants liturgiques aux chants Corse et ujn répertoire 14-18 , lequel sera privilègié.

AMIS QUI SUIVEZ CE BLOG , VOUS LE SOUHAITEZ  SI VOUS  SOUHAITEZ , AIDER AU FINANCEMENT DE CES DEUX CONCERTS  , ENVOYEZ  UN DON AU TRÉSORIER DU SOUVENIR FRANCAIS DE

LA TESTE DE BUCH .

SPYCHIGTR Christian    5 allée des Marronniers à La Teste de Buch   33260   à l’Ordre du Souvenir Français . A parir de 20 euros vous recevrez une attestation qui vous permettra  d’indiquer votre don dans

votre déclaration fiscale de 2018 .

MERCI POUR VOTRE SOUTIEN .

 

 

23 juillet 2018

LE  » SMS » DE KLEBER DUPUY SUR LA DEFENSE DU FORT DE SOUVILLE , LE 11 JUILLET 1916 à 6h du matin

IMG_5007IMG_5006IMG_5005LES IGNES FRANCAISES  OCCUPÉES PAR LES 167° ET 168° R.I. ET LA 225_ BRIGADE  ( COLONEL DE LISLE )  QU’AVAIENT ÉPROUVÉ UNE SEMAINE DE COMBATS  COUVRAIT LE RAVIN DE

LAPOUDRIÈRE . LE 7° ET 14` DÉFENDAIENT LES AVANCEES  NORD DU FORT DE SOUVILLE  JUSQU’AU PC DES CARRIERES  VERS LE BOIS DE VAUX-CHAPITRE .

CE FUT À CET  ENDROIT QUE L’ALPEN-KORPS DONNA SONN ASSAUT . Les allemands avaient , avec la section du Fähnrich Bayer  poussé une reconnaissance  en direction du fort . Ce 12 huillet  ,une

patrouille de reconnaissnce atteint les fossés du fort  et expédie au lieutenant GROTH  un compte rendu signalant  » qu’il avait atteint le fort  , fortement endommahgé par leur artillerie  » , vers 9h  H.F

Le Lietenant Kléber Dupuy. qui avait l’ordre d’aller aux Carrières , en atteignant le fort vers 5h30 du matin , le 11 juiilet se rendant compte que la garnison du fort était hors d’état de le défendre , décide de ne

pas allet aux =carrières selon l’ordre qui lui avait été donné , mais de rester au fort et d’en assurer la dérense .Conscient de la responsabilité qu’il prenait , il envoie un coureur ( Henri Cabrol ) en informer le

colonel Borius en espérant qu’il arriverit à bon port . Il doit donner le maximum d’informations avec le moins de mot pôssibles …; et son  » SMS  » est le suivant

 »  Souville , 21 juillet 06h du matin . Le capitaine Soucarre  inyoxiqué , m »a passé le commandement de la compagnie  en me donnant lordre de me

porter aux Carrières .  Aprés avoir franchi de nombraux barrages et des nappes de gaz asphyxiants , nous avons atteint péniblement Souville . Ici ,

tout est bouleversé . Le commandanr du fortintoxiqué , la garnison  est hor de combat . sauf ordre contraire  , je reste au fort et j’en assure la

défense  » Signé Dupuy .

QUE SERAIT-IL ARRIVÉ SI KLÉBER DUPUYN’AVAIY PAS PRIS CETTE DECISION ?

Nous l’avons vu , le 12 juillet à 9h étaient aux fosés du fort et s’appêtaient à l’inverstir …… heureusement Klber =dupuy était là pour chasser les allema,ds qui étaient arrivés sur les superstructures du fort , sans

cela , l’ennemi fondait sur verdun qui n’était qu’à 3km .

.IES EFFETS DE LA DECISION DE K. DUPUY ?

Non seulement , aprés une défense farouche avec les hommes qui lui restaient et trois mitrailleuses servies par les territoriaux du fort , les allemands ont été chassés de la superstructure , de nombreux morts et

blessés ,q quelques prisonniers  ….  l’ennemi voyait son plan de prise du fort échouer .

Le coloner BOUIUS , averti par le  » SMS  » de K. Dupuy avait pu prendre les décisions nécessaires pour assurerla liaison entrele 7_ etle 14° R.I. … la cpntre-attaque pouvait  être déclanchée par le 25° bataillon de

Chasseurs , sous les ordres du commandant Cabotte . Bien que le fort ne fut pas perdu , ilavait reçu l’ordre  de le reprendre !!! A 11 heures , le  » nettoyage  » de Souville  était terminé ;DEs 60 hommes qui étaient

arrivés au fort de Souville avec Kléber Dupuy , il n’en restait plus que quinze ,  » 15 spectres  » .

Au soir du 12 juillet , les allemands avaient reflué vers la Chapelle Sainte-Fine .

Grâce à la décision d’un lieutenant ( K. Dupuy , instituteur )  et le « SMS »  porté par le solddat Henri Cabtol , le verrou était tiré sur Verdun et la bataille défensive

de Verdun était terminée .

Cf : Le SMS une invention de 14-18 …. 20,21,23 juin 2018

Ref : N° spécial  » Miroir de l’histoire  »  l’enfer de Verdun  N° 292 bis ;

Verdun ) Fleury devant Douaumont  Général Michel   1975

 

 

22 juillet 2018

LE 11 NOVEMBRE 1918 … TROIS SOLDATS DANS UN ENTONNOIR … SUITE

IMG_5004QUELQUES LIGNES DU LIVRE DE C. SIGNOL :  »  UN MATIN SUR LA TERRE  » POUR POUR PRENDRE CONSCIENCE ; D’APRES L’AUTEUR , D L’ESPRIT

DES COMBATTANTS EN CETTE VEILLE DE L’ARMISTICE , PAGE 295 ,296,297 .

 

 

 » UN OBUS 75 SIFFLA AU-DESSUS DE L’ENTONNOIR ET S’ÉCRASA rageusement vingt mètres plus haut  , hersant la terre .

 »  – Ce sontles nôtres ! rugit le sergent Rouvière .. Ils sont compètement fous ! voilà qu’is nous tirent dessus maintenant. un chiffon rouge , vite !

 » IL FOUILLA NERVEUSEMENT DANS SON SAC , NE TROUVA RIEN .

 »  - T’AS  CE QU’IL FAUT DEMANDA T-IL A  JEAN PELLETIER ?

 »  - Attends , dit Pierre Desforest , j’ai gardé un morceau de pantalon garence    .

 »  - Donne vite .

 »   – Ca ne sert à rien avec le brouillard fit Jean Pelletier .

 »  - Mais si , il a commencé à se lever .

 »  Le sergent noua  le pantalon à son fusil et entreprit d’escalader l’entonnoir soutenu par les deux hommes . Prenant appui sur leurd épaules , il agita le signal rouge qui demandait d’allonger le tir . aussitôt  ,

une rafale de mauser partut des lignes ennemies  …..  puis les obus français remontèrent  vers le haut de la colline . Le sergent se laissa alors glisser vers le fond de l’entonnoir  pour exprimer sa colère …..

 » –  Pourtant je l’ai aimée , la République ,moi . J’étais persuadé que j’avais une dette vis-à-vis d’elle parce qu’elle avait payé mes études et que c’était gâce à elle que j’étais devenu maître d’écle . Il se tourna vers

Pierre Desforet , poursuivit :  - Mais aujourd’hui , tu vois , je n’ai plus de dette du tout .

 » – Alors fit Pierre , ne parle pas comme çà .

 » – Elle pouvait tout me demander , contunua Ludovic de la même voix blanche ,mais quatre ans de guerre dans ces conditions , comme des rats , au milieu de camarades morts , tant de misère , tant de souffrances

, » aujourd’hui , tu vois , je lui dirai non .

 » – Tais-toi , fit Pierre Desforet , je t’en prie , tais-toi .

 » – Et aujourd’hui , reprit Rouvière sans paraître l’entendre , j’au une seule idée en tête : rester vivant pour pouvoir parler aux enfants des écoles , leur expiquer ce que c’est que la guerre , et qu’ils doivent s’y opposer

de toutes leurs foeces .

 » – Tu ne peux pas dire ça , fit Pierre Desforet . Qui aurait fédendo nos terres , notre pays, si nous ne l’avions pas fait , nous .

 » – Ils  ont top exigé de nous  , tous ces politiques buen abrités dns leurs bureaux . J’en ai trop vu , trop enduré .  On n’ a pas le droit de traiter les hommes conne ça  , comme des bestiaux , comme s’ils n’étaient

rien , comme s’ils n’exixtaient pas     ilsoupira , poursuivit d’une voix vibrante de colère -

 » – Jusqu’au bout nous aurons été sacrifiés : ce matin , tu vois  , ils ont signé et nous on est là , sous la mitraille

 » – Cà va être fini , dit Pierre .

 » –  Pour nous oui , mais pour ceux qui y sont restés  , envoyés à la boucherie , sans aucun scrupule par centaines de milliers ?  Tu ne te xouviens pas  des copains achevés à la ba%ionnette ?  …..

 » – J’ai au moins un métier qui me permettra de parler aux enfants . crois -moi , je ne m’en priverai pas …. ajouta encore Ludovic Rouvière …….

NDLR : le choix de ces lignes a , également été chois , parce que Kléber Dupuy , instituteur , aprés avoir repris le chemin de l’enseignemnt a finalement chosi de le quitter pour s’occuper des matilés de guerre ,

des épouse et des enfants  des anciens combattants …..  lui , officier , avait par ses ordres participé au la mort  et à la blessure de trop nombreux de ses soldats … il pensait voir une dette envers eux .

 

18 juillet 2018

LE 11 NOVEMBRE 1918 ……. TROIS SOLDATS DANS UN ENTONNOIR

CVT_Un-matin-sur-la-Terre_6674  » UN  MATIN DUR LA TERRE «  UN LIVRE DE CHRISTIAN SIGNOM … ILS SONT YROIS SOLDATS DANS UN ENTONNOIR , UN LIEUTENANT  FILS DE NOTAIRE DU PERIGORS , UN

SERGENT , FILS DE VOGNERON DES CORBIERES , UNN SOLDAT  FILS ‘OUVRIER DE PARIS …. 

TOUS TROIS mariés avec des enfants ,tous trois réchapés , miaculeusement ,  pour l’instznt  , d’une guerre terrible , inhumaine  … ils attendent dans le froid et l’inquiétude , l’heure H , qui les délivrera de la peur  de

ne pouvoir revoir leur famille … il est 6 heures du matin le 11 novembre 1918 , il fait froid , trés froid  et revivent par des   » flashes  » à la fois ces qutres annézq sz guzeez et leur vie d’avanr , du temps de paix .

Ils n’auraient jamais du se rencontrer , sans ces quatres années de combat et se raccrchent désesppèrement à leurs souvenirs  des heures de paix  et d’amour , des heures d(espérance  … pour ne pas  sombrer dans

l’inquiétude des 5 heures qu’il lzur reste à tenir  pour que la vie redevienne belle …. cinq heures d’une éternité ou leur destin va se jouer . …

Trois voix différentes pour trois soldats différents  , sans surajouter , sans fioritude …. …

Un livre de l’enfance ,  de l’amour et de l’l'aspiration aubonheur  …. mais également de tragédies , de miracles  …. un libre de souffrances  dans la guerre , un cauchemar qui n’en finit pas …..

Un livre à la fois terrible et merveilleux  qu’il n’est pas possible d’oublier ….

« IL N’Y A PAS D’AUTRES RUCHESSES QUE LA VIE : LA VIE COMPRENANT TOUTR PUISSANCE D’AMOUR , DE JOIE ET D’ADMIRATION  »  JHON RUSKIN

Un roman que vous aimerez , je pense , à lire  dont les élémenys historiques  de Gérard Dardaut  ; mourir un 11 novembre. la dernière bataille de 14-18  . Les cerises aux Loups , éditeur  .

A     S U I V R E 

EDITIONS  ALBIN MICHEL 2007

 

 

17 juillet 2018

BUFFEt ( Vaux ) , DUPUY ( Souville ) , DOUILLARD ( Douaumont ! suite 2

ala G de K.Dupuy , Marcel Douillard

ala G de K.Dupuy , Marcel Douillard

 

Douaumont aprés sa reconquête

Douaumont aprés sa reconquête

POUR DOUAUMONT NOUS N(AVONS QUE L’EMBARRAS DU CHOIX , PARMI LES GIRONDINS ,  nous aurions pu choisir parmi les survivants  du 403e du 57e , du 144e ,  du 18e et comnien d’autres . Nous

prenons un chef de section du 11e R.I. , l’ancien régiment  la Marine du cardinal de Richelieu  , qui est précisément aujourd’hui , le président départementam de  » ceux de Verdun  » . Il est alors aspirant et de la

classe1915  . nous rappelons l’histoire  que les cpmùbattants de Verdun ont écrite  . nous sommes le 24 octobre1916 .

Lors de l’offensive qui va  reprendre Douaumont et Vaux , le 11e R.I. de la 33e D.I. renforce la 38e D.I. . (zouaves , tirailleurs  , marsouins ! , dans son attaque sur Douaumont . A 11h40 , la préparationd’artillerie

achevée , les fantassins font irruption  hors de leur disposition de départ  . Le 11e R.I. , ne citons que lui ,  s’empare de la tranchée Balfourier et de la carrière d(Haudrempnt ,flanquant Douaumont à l’ouest .

C’est là , qu’entraînant sa section , l’aspirant Marcel Douillard s’écroule .

VAUX , SOUVILLE , DOUAUMONT , TROIS FORTS DE VERDUN  : BUFFET , DUPUY , DOUILLARD , TROIS SOLDATS DE VERDUN .

ndlr : Merci à Madame Danielle POLESE , directrice  du  Service Documentation  et archives à la mairie de La Teste de Buch , nous a fait parvelir par mail , cet article de sud-ouest ( il y a cinquante ans:Verdun ),

document que lui avait prêté M. Denis Blanchard-Dignac , petit fils de Pierre dignac , ancien maire de La Teste de Buch . K. Dupuy et M Douillerd étaient trés amis et trés proches .

voir notre article sur PierreDignac , du 11 décembre 2012 …. qui avait reçu un commentaire de la petite fille de Pierre Dignac.

 

12345...65

histoirefanonfalsifiee |
franckkokria |
Le rideau d'Arlequin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marciana Brooks. ▲
| Thelifeisajoke
| Rudy Mbemba-Dya-Bô-Benazo-M...