Écrit

L’EQUIPEMENT DU SOLDAT

havresac chargé

havresac chargé

 

lit individuel

lit individuel

 

necessaire de couture

necessaire de couture

 

livret individuel

livret individuel

 

plaque d'identité

plaque d’identité

 

pansement individu

Bidon

Bidon

 

musette

musette

 

couvert

couvert

UN EQUIPEMENT  LOURD…IL PEUT ATTEINDRE 30 KILOS ET PLUS .

LE HAVRESAC … DIT  » AS DE CARREAU « 

IL CONTIENT LES AFFETS DU SOLDAT . Le soldat l’organise comme ille souhaite ,mais la galemme individuelle trône au)dessus du sac , inclinée vers l’arrière pour

permettre le tir couché.

Il contient : Une chemise de rechange , la vareuse . une paire de chaussettes , une paille de bretelles de rechange,serviette de toilette  , une paire de lacets de rechange , mouchoir , bonnet de poilu,

breosse d’habit, trousse de couture , lessive , savon , lampe,de tranchée,matèriel pour nettoyer l’arme ,compresses de ptotection pour le masque à gaz , sachet de pansements individuels ,

ustensiles de cuisine.

Au-dessus et sur les côtés:une couverture,une toile de tente avec ses piquets et sardines , une paire de chaussure ,  un ou plusieurs outils individuels , un ou plusieurs ustensiles

de campement collectif ,un seau en toile , une gamelle individuelle .

Bien qu’adapté à plusieurs reprises , sa forme ne change pas; il est de couleur fauve en 1916 , et chargé il pèse entre 20 et 25 kilos.

Il faut y ajouter 2 musettes pleines , trois cartouchières remplies de munitions , le bidon rempli d’eau et des grenades la rarion de réserve  .

LA MUSETTE

En toile brune , de nuances variées , avec bretelles , elle contient les vivres du jour et les objets personnels du soldat. Au cours du conflit , les soldats de munissent

d’une ou deux musettes supplémentaires pour emporter plus de choses avec eux.

LE BIDON

Est en métal , d’une contenance de 1 litre, recouvert de toile de couleur  » gris de fer bleuté é . L’anse est en cuir de couleur noire. En général il est porté sur le côté droit afin

qu’il ne s’etrechoque pas avec la baïonnette.

LES RATIONS ALIMENTAIRES

Il existe trois sortes de ration alimentaires : La ration normale distribuée au cantonnement , la ration forte pendant les pèriodes de combat et la ration de réserve

que le soldat porte en permanence sur lui.

Les rations normales et fortes sont constituées de vivres frais prévus pour une journée et sont transportées dans la musette . elles sont constituées de pain frais ,

de viande fraîche ou fumée , de lard , de légumes ou de riz ,, de café, de sucre, de sel et de vin.

Les rartions de réserve sont constituées de conserves et de produits npn périssables que le soldat ne doit consommer que sur ordre , si le ravitillement ne peut

avoir lieu .Elles sp,t placées dans le havresac. Elles sont constituées de galettes de pain de guerre dans un sachet , de conserve de viande , de sucre , de café , de fruits secs ,

de potage déshydraté , de chaolat en boîte , d’eau de vie ou de rhum . En pèriode de combt , le soldat peut emporter deux jours de ration forte et deux jours de ration  de réserve.

Pendant la bataille de verdun , il ne fut pas rare de voir les soldats transporter jusqu’à huit jours de rations et plusieurs litres d’eau .

LE NECESSAIRE DE TOILETTE

Il était fourni par l’Intendance une serviette de toilette en coton et un morceau de savon renouvelés tous les 15 jours. Les effets de toilettes personnels : rasoir , blaireau ,mousse à raser ,

brosse à dents et dentifrice , peigne en corne avec doble denture …..

LE TABAC

Il est distribué dés le début de la guerre pour contribuer au moral du soldat. : tabac , allumettes , papier à rouler , tous les 15 jours. La pipe , plus appropriée à la vie de tranchée

était souvent préférées à la cigarette .

LE NECESSAIRE DE COUTURE

Bobine qui se divise en trois parties , pemettant d’y ranger des aiguilles et une alène  , un dé à coudre et une paire de ciseaux . différents fils de plusieurs nuances , des lacets de

rechange,des boutons cousus sur un morceau d’étoffe .

PANSEMENTS INDIVUDUELS

Chaque homme possède un paquet de pansements individuels , en principe rangé dans une poche intèrieure en bas du devant droit de sa capote .

USTENSILES DE NETTOYGE ET D’ENTRETIEN

Chaque escouade de 15 hommes possède un ensemble d’objets permettant l’entretien de l(équipement . ils sont au nombre de deux par Escouade : brosse à boutons; matèriel pour

ôter la boue des vêtements vec une brosse à vêtements , brosse d’arme , brosse à chaussures , boîte de graisse pour les brodequins et une pour l’arme .

LES OUTILS INDIVIDUELS :

Ne font pas partie de la tenue règlementaire. Ils sont utilisés en fonction du travail à accomplir : pelle bêche portative , pioche portative , cisaille à main , hache dans son étui ,

serpe dans son étui , scie articulée  , cisaille ….

On note aussi la lanterne pliable de tranchée permettant de fixer une bougie à l’abri des courants d’air .

OBJETS PERSONNELS

Les soldats ont aussi avec eux de quoi garder contact avec leur famille , leurs amis : petit encrier,papier ,  plume , coupe-papier , lunettes et leur étui ( éventuellement )

montre gousset , livre de prière ( souvent ) jeu de cartes , lotions , pommades…. et plus rarement , peu connu , lit de tranchée ( style hamac ) ne faisant pas partie , du paquetage règlementaire.

LES OFFICIERS

Sifflet , porte cartes , boussole , gants de cuir , lampe de poche, périscope de tranchée .

LIVRET INDIVIDUEL ETPLAQUE D’IDENTITE

Un livret individuel est attribué à chaque soldat dés son intégration dans l’armée , qui le suit tout au long de sa vie militaire .Il est enrichi d’informations en permanence.

Il comporte les informations concernant son identité , sa classe  , son affectation , son état de vaccinations , les dates de permissions , le niveau d’instruction

…. et les lois etrèglements militaires .

une plaque d’identité qui sert en particulier à identifié les tués .Elle est portée au poignet et montée sous forme de bracelet .

 

 

 

 

 

4 Réponses to “L’EQUIPEMENT DU SOLDAT”

  1. CARTRON Véronique

    27 août 2015 at 16 h 06 min

    Répondre

    Bonsoir, j’ai un blog de généalogie, et j’écris un article sur les GUEULES CASSEES de 14/18 en rapport avec mon arrière grand-père. Je cherche une photo de pansements individuels de soldats. M’autorisez vous à copier la votre pour la mettre dans mon blog (en citant ma source bien entendu) merci d’avance, cordialement

    • vaisse

      27 août 2015 at 18 h 49 min

      Répondre

      Bien entendu. réponse plus longue sur votre blog.

      • CARTRON Véronique

        31 août 2015 at 12 h 29 min

        Répondre

        Merci, pouvez vous me dire à quel endroit sur mon blog vous m’avez répondu. Je ne trouve pas trace de votre réponse (plus longue). Merci d’avance, cordialement Véronique

        • CARTRON Véronique

          31 août 2015 at 12 h 30 min

          Répondre

          Merci, pouvez vous me dire à quel endroit sur mon blog vous m’avez répondu. Je ne trouve pas trace de votre réponse (plus longue). Merci d’avance, cordialement Véronique


Laisser un commentaire

histoirefanonfalsifiee |
franckkokria |
Le rideau d'Arlequin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marciana Brooks. ▲
| Thelifeisajoke
| Rudy Mbemba-Dya-Bô-Benazo-M...