Écrit

LES SOLDATS DES COMPTOIRS FRANÇAIS EN INDE PENDANT LA GRANDE GUERRE

Monument à Pondicéry

Monument aux Morts de  Pondichéry

 

Volontaires du Bengale et soldats Français sur le champ de bataille

Volontaires du Bengale et soldats Français sur le champ de bataille

 

Volontaires Bengalis à toulon en 1916

Volontaires Bengalis à Toulon en 1916

LORS DE LA GRANDE GUERRE ( 14-18 ) LA FRANCE  , EN DECEMBRE 1915 ,a décidé afin de renforcer son armée , de lancer une campagne dans ses territoires asiatiques : Pondichéry , Chandernagor ,

Karikal , Mahé : «  L’inde est redevable de la france dedifférentes façons

.C’est maintenant le devoir de chaque indien de se tenir aux côtés de

la France

durant cette pèriode d’adversité  ….. La France n’oubliera jamais ceux qui sont venus vers elle dans ces jours difficiles . La France

les traitera

comme ses propres enfants  . Merci de rejoindre l’armée Française «  

Alfred Martineau , gouverneur des Indes Françaises

Dans le cadre des commémorations de la Première guerre Mondiale  , l’Alliance Française met à

l’honneur les soldats bengalis de l’armée française tombés dans oubli et nous permet , à nous aussi

, de rendre

hommage à ces soldats .

«   Du point de vue des ex-pays colonisés , sur le plan

psychologique , il me semble que la colonisation est

également vécue comme une humiliation «  

explique à France 3 Olivier Litvine , président de l’Alliance Française.

UNE TRENTAINE DE VOLONTAIRES ORIGINAIRES DE CHANDERNAGOR

DANS CETTE PETITE ENCLAVE FRANÇAISE DU BENGALE, UNE TRENTAINE

D’HOMMES ONT RÉPONDU À CET APPEL DE LA FRANCE  .Leur compariote ,

le lieutenant-colonel Muhammad Lutful

Hag , s’est particulièrement intéressé à leur parcours .

Au printemps 1915  , aprés des examens médicaux et une sélection , 26

soldatsBengalis  ont été jugés aptes à rejoindre l’armée Française.

le 16 avril une grande fête est organisée à Chandernagor afin de saluer leur départ

à Pondichéry  ou ils ont suivi un entraînement au sein de la 17e Cie du 11é

régiment d’infanterie coloniale. «  Ils sont tous en bonne santé  . Depuis leur arrivée à Pondichery  , je ne peux que me féliciter de leur service . Ce sont

tous de bons jeunes

soldats et je n’ai jamais eu à me plaindre d’eux.  » a écrit

à l’époque  le lieutenant Gillet  .

En juin 1916 ils débarquent à Toulon  avant de rejoindre des unités d’artillerie  . sSur des photos prises à Toulon , ils apparaissent en uniformes encadrés par des officier , portant leur paquetage et des masques à

gaz . Ils ont combattu à Verdun , en Argonne  , à saint Mihiel. «  Tous ces soldats ont reçu des médailles commémoratives de la première Guerre Mondiale  et l’un d’entre-

eux a reçu la Croix de Guerre , pour son dévouement  » . Ils ont servi pendant trois ans et sont ensuite rentrés à Chandergador à l’exeption 

de MonoranjanDas qui estmort en France suite à une maladie.

Pendant presque 100 ans ces hommes sont tombés dans un relatif oubli  . Grâce au travail de Muhammad Lutful Hag  à  qui nous devons les photos illustrant ce texte ) les 26 volontaires Bengalis reprennent

leur place dans l’histoire de la Grande Guerre   .

REF :  »  Grande Guerre : les soldats bengalis de l’armée française tombés dans l’oubli  » France 4

 

Laisser un commentaire

histoirefanonfalsifiee |
franckkokria |
Le rideau d'Arlequin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marciana Brooks. ▲
| Thelifeisajoke
| Rudy Mbemba-Dya-Bô-Benazo-M...