Écrit

LES TIRAILLEURS ALGERIENS EN 1914-1918 … suite

Le 7° R.I. de tirailleurs Algériens - 1917

Le 7° R.I. de tirailleurs Algériens – 1917

 

Cimeiére d' Emelon sur Bart  tombe de tirailleur algérien

Cimeiére d’ Emelon sur Bart tombe de tirailleur algérien

 

 

carte postale humoristique

carte postale humoristique

 

tirailleursmarneDES LE DEBUT DU CONFLIT , LA FRANCE ENTRETIEN LA SINGULARITE DE LA TROUPE COLONIALE

D’AFRIQUE DU NORD  EN METTANT EN AVANT LE COTE Atypique a travers des defiles et des tenues

orientales   .

« La presse en fait à la veille de la   » Grande Guerre  » le symbole de la victoire  . Ce mythe s’sessoufle en 1917

au profit des Tirailleurs Sénégalais qui s’impose dans l’opinion. « 

 

QUI SONT – ILS CES HOMMES DU MAGREB ,si attachés et si fidéles au drapeau Français ? : l’Arabe ,

grand , au teint foncé , bavard etenthousiaste , aimant la fantasia , dépensier , parfois nonchalant et

négligeant

Le Kabyle , de taille moyenne , souvent taciturne , travailleur , industrieux , économe , cherchant à gagner

du galon .

TOUS  étaient courageux , résistants , marcheurs infatiguables  …. enclins aux disutes parfois rancuniers

oarce que susceptibles … mais ces imperfections étaient effacées par la fidélité au régiment et àla personne qui

les commandait . nombre d’officiers et de sous-officiers ont eu la vie sauvée grâce au dévouement d’un de leurs

Tirailleurs , en particulier leur ordonnance .  Général andré Lenormand.

 

Les Tirailleurs Magrébins ( comme les Sénégalais ) ont combattu avec leur culture ounl’usage de l’arme

blanche et de la mutilation rituelle tiennent leur place … et la censure doit intervenir pour interdire tel ou tel

dessin humoristique .

La peur des soldats coloniaux a été parfois exploitée par le commandement français . elle est escomptée par

Mangin qui écrit en 1910 «  Leur arrivée sur le champ de bataille produira sur

l’adversaire un effet oral incontestable  » .En effet les allemands furent terrorisés par les

sénégalais  » et les  » Turcos  » …..

 » Boucher du boche  » mais  » bon enfant  » et brave tirailleur à la chéchia est l’image de ces tirailleurs perçus

comme  » simples  » ou de bons

sauvages au service de la France  .

Quelques cas de panique sont

signalés au cours des premières

semaines de combat , comme d’ailleurs dans les unités

métropolitaines . Par la suite les

régiments de tirailleurs sont

considérés comme fiables et aprés Charleroi et la Marne ,ils

s’illustrent en Champagne ,  à Verdun , dans la somme et dans les

ofensives finales.

REF : < les soldats lgériens en 1914-1918    14-18 Magazine

< les tirailleurs algériens – Milguerre >

< les tiraillleur algériens des combats d’août 1914 >

 

Laisser un commentaire

histoirefanonfalsifiee |
franckkokria |
Le rideau d'Arlequin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marciana Brooks. ▲
| Thelifeisajoke
| Rudy Mbemba-Dya-Bô-Benazo-M...