Écrit

LA VILLE DE MARMANDE (47 ) ET LE CENTENAIRE DE LA GUERRE 1914-1918

IMG_4620IMG_4623IMG_4622MARMANDE , VILLE DU LOT – ET – GARONNE , CELEBRE LE CENTENAIRE DE LA GRANDE GUERRE AVEC QUATRE EXPOSITIONS :

DE SARAJEVO àLA MER DU NORD                           2014/2015

DES TRANCHEES à L’ENFER DE VERDUN             2015/2016

LE DEUXIEME FRONT  : LA VIE à, L’ARRIERE      2016/2017

1917/1918 : DU DOUTE à LA VICTOIRE                     2017/2018

 »  Une modeste contribution au maintien de la mémoire de ces événements centenaires qui marquèrent profondément et définitivement les familles du

début du 20e siècle  » écrit LAURENCE VALAY , adjointe au Maire , en charge de la Culture et de la Prévervation du Patrimoine

 » Modeste  » peut être , mais originale avec au delà des expositions , pour chacune d’elles , l’édition d’un opuscule  » Mon cahier d’histoires  » centré sur le thème de l’année.

Chacun de ces cahiers , par son titre , sa présentation ( à l’image des cahiers de l’époque )  , ses deux pages pégagogiques destinées aux élèves des écoles du Premier Degré  ,est destiné avant tout à la jeunesse

de cette ville sur laquelle le souvenir de mémoire est fondé .C’est à cette jeunesse actuelle qu’il convient de perpétuer la mémoire de ces 1 867 900 Français dont les noms sont à jamais figés dans la mémoire

des 36 000 communes du pays  qui en portent  le deuil  …. c’est donc à elle qu’il convient d’apprendre l’histoire et la culture de la France.

DANS CHAQUE CAHIER , un éditorial de Madame LAURENCE VALAY , sensible et émouvant pour que ces centaine de milliers de  » poilus  » anonymes   »  n’aient pas sacrifié vainement leur

vie et celle de leur famille  » …. pour que ne soit pas oublié leur courage ,leur héroïsme pour défendre leur pays , leur  terre  , leur famille et LA LIBERTE .

DANS L’EDITORIAL DU  PREMIER CAHIER ,nous pouvons lire : 

«  Seuls la construction européenne et les échanges entre nouvelles générations de jeunes européens

tournés vers des relations éloignées du patriotisme aveugle nous rassurent et nous éloignent des avenirs belliqueux et fraticides «  

L’EDITORIAL DU SECOND CAHIER  

nous remet en mémoire un poème prémonitoire de Charles PEGUY tué au combat le 5 septembre1914 , lequel célèbre la mort au Champ d’honneur :

 »  Heueux ceux qui sont morts , car ils sont retrournés

Dans la première argile et dans la première terre

Heureux ccux qui sont morts dans une juste guerre

Heureux les épis murs et les blés moissonnés

Heureux ceux qui sont morts , car ils sont retournés

Dans la première terre et l’argile plastique

Heureux ceux qui sont morts dans une guerre antique

heureux les vases purs et les rois couronnés . « 

Et aussi que  ces vers d’APOLLINAIRE «  LE PLUS FRANÇAIS DES POLONAIS , NOUS FASSE RÉFLÉCHIR SUR LE SENS DE LA VIE  » :

 » Lou si je leurs là-bas souenir qu’on oublie

-Souviens – t’en quelque fois aux instants de folie

De jeunesse et d’amour  et d’éclatante ardeur -

Mon sang c’est la fontaine ardente du bonheur

Et sois la  plus heureuse étant la plus jolie « 

L’EDITOR IAL DU TROISIEME CAHIER   » rend hommage aux femmes qui ont subi ce conflit ,parle départ massif et organisé  des hommes dégarnissant

les campagnes , les villes , les usines et les services d’une présence masculine majoritaire à cette époque  » . 

Ces femmes qui dans ce conflit ont elles aussi pris une large part à l’effort de guerre , à la terre , à l’usine ,  comme marraines de guerre ….  mais aussi au combat comme inirm!ères à l’arrière

assistant les chirurgiens dans les hôpitaux de campagne  … également dans des actions de résistance , de renseignements ,et de soutien à toutes les armées.

«   Ces femmes sans droits et réputées jurudiquement inaptes, exprimeront pleinement dans les larmes  , la sueur et le courage , leurs capacités à

égaler ceux qui les avaient entraînées dens cette indicible horreur , mais en les dépassant dans les leçons qui en résulteront  » .

         MERCI À VOUS , MADAME LAU RENCE VALAY , MERCI A VOUS EQUIPE DES ARCHIVES MUNICIPALES , MERCI A VOUS ECOLES DE LA VILLE DE MARMANDE , MERCI À VOUS

MONSIEUR LE MAIRE ET A VOTRE CONSEIL MUNICIPAL QUI AVEZ OEUVRE DANS CETTE  MISSION DU SOUVENIR ET DE LA MEMOIRE .

N.B: Dans une suite , je vous dirai la raison pour laquelle je réserve plusieurs articles de ce blog à l’action de la ville de MAMANDE à ce centenaire de la Grande Guerre .

A     S U I V R E 

 

Laisser un commentaire

histoirefanonfalsifiee |
franckkokria |
Le rideau d'Arlequin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marciana Brooks. ▲
| Thelifeisajoke
| Rudy Mbemba-Dya-Bô-Benazo-M...