Écrit

LA VILLE DE MARMANDE ( 47) ET LE CENTENAIRE DE LA GUERRE 1914-1918 …. suite 1

IMG_4624IMG_4625carnets-de-guerre-1914-1918-du-medecin-major-jules-beyne-ouvrage-de-la-famille-de-jules-beyne »     342 MARMANDAIS on leur nom gravé sue le Monument aus Morts de la ville

 »    9504 LOT-ET-GARONNAIS ont leyrs nom figés à jamais dans le coeur de nos villes et de nos villages

PARMI CES HOMMES ,   » MON CAHIER D’HISTOIRES N°1  DANS UN CHAPITRE   » DES HOMMES … «  

Nous parle de trois d’entre eux originaires de Marmande . Dans cet article , nous allons parler de PIERRE JULES BEYNE

ref: « Mon carnet d’histoires n°1  »  ed. ville de Marmande . colllection archives municipales

« Carnets   de guerre 1914-1915 du mèdecin major Jules Beyne « 

 » DES HOMMES ….. Dans l’oeil du cyclone « 

Jules Beyne ets né à Marmande dans un immeuble de la Place du Marché , le 12 mai 1880

Il est fomé à l’Ecole du Service de santé de Lyon .

En 1908 il est appelé en Algérie ( ou il apprend l’arabe ) puis au Maroc.

Il a partagé les horreurs de la guerre comme médicin de son régiment : le 283e Régiment d’ Enfanterie pendant quatre ans.  Officiant au poste de secours de Fleury à côté de Verdun.

En août 1914 son régiment est quasiment décimé lors du combat d’Eton en Lorraine  . Les pertes du service médical du 283e R.I. du 2 août 1914 au 11 novembre 1918 sont de 25 tués , 59 blessés ! disparus

soit médecins ,infirmiers ,  brancardiers.

Le médecin major Jule BEYNE a été titulaire de neuf citations pour son dévouement , sa bravoure , son abnégation , sa compétence professionnelle , sa haure valeur morale et intellectuelle.

APRES LA GUERRE ,  il est affectéà la direction du ministère de la guerre. A l’Hôpital du Vel – de – Grâce , avec des moyens modestes , le Marmandais entreprend des recherches  qui font date et le feront

mondialement connu en tant que précurseur de la mèdecine aéronautique militaire. Il a traité des problèmes relatifs au savoir médical des ilotes et à leur protection contre les effets nocifs du vol . Il e crée le

« laboratoire d’études médico-physiologiques de l’aéronautique militaire  » . il concoit un enseignement spécialisé du personnel navigant et des unités aériennes . il est , aussi , l’inventeur de la

 » Lanterne de Beyne  » qui mesure encore aujourd’hui , le degré de daltonisme .

il décède à Paris en 1968.

Sa petite fille , Anne Lero-Willy écrit que ses  » carnets de guerre  »  il les  à écrit pour lui-même  paece qu’en tant qu’officier conscient de ses devoirs  , ilne pouvait exprimer à voix haute ses angoisses

ses révoltes ni ses souffrances.

 » Ce sont des notes brutes , dans l’état ou il les a écrit au jour le jour…. il raconte la retraite éperdue des survivants de son régiment décimé dans les combats de d’Eton en 1914 .Il dit avec un humour  féroce

l’absurdité de certaines missions destinées à conquérir  » les plumes blanches  » de certains grands chefs.

 » Carnets de guerre 1914-1918 du médecin-major Jules Beyne  »  Ouvrage collectif de la falille Beyne   Editions du Net Mai 2012    324 pages    18 euros .

< ING.org/NonViolence/1temps/extraits_Jules Beyne.pdf >

A     S U I V R E

 

Laisser un commentaire

histoirefanonfalsifiee |
franckkokria |
Le rideau d'Arlequin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marciana Brooks. ▲
| Thelifeisajoke
| Rudy Mbemba-Dya-Bô-Benazo-M...