Écrit

LA VILLE DE MARMANDE (47) ET LE CENTENAIRE DE LA GUERRE 14-18 …. suite 6

Stèle inaugurée en juillet 1969 à K. Dupuy et ses soldats

Stèle inaugurée en juillet 1969 à K. Dupuy et ses soldats

 

a droite Marcel GUISNIER pendant l'inauguration de la stèle

a droite Marcel GUISNIER
pendant l’inauguration de la stèle

 

Louis CONTE oendant  de son discours  lors l'inauguration de la stèle

Louis CONTE oendant de son discours lors l’inauguration de la stèle

NOUS TENONS A PROLONGER LE  » CAHIER D’HISTOIRES N°2  » POUR PARLER D’AUTRES ANONYMES QUI ETAIENT AVEC KLEBER DUPUY POUR LADÉFENSE DU FORT DE SOUVILLE

J E     N ‘ E T A I S     Q U E   L’ U N    D E U X  »  Kléber Dupuy

Avec l’Equipe des Archives Municipales de Marmande ( article précédent ) nous avons parlè  de

Kléber DUPUY  -lieutenant – et du soldat Henry CABROL – agent de liaison -.Il convient de rendre

hommage à d’autres anonymes  ;  nous parlerons de l’Aide-Major Louis CONTE et du

sous-Lieutenant Auguste D’ORGEMENT ET CITERONS LES NOMS DE CEUX DE LA 3° CIE DU 7*

R.I.

QUI ONT ÉTÉ CITÉS POUR LEUR action lors de l’action du Fort de Souville , les 11 et 12 juillet 1916.

                  LE MEDICIN AIDE-MAJOR LOUIS CONTE

Le 12 juillet à trois heures du matin , le bombardement redoublait sur le fort de Souville et ses abords avec des obus de 380 et 420et la colonne ennemie se dirigeait vers le fort.

Le capitaine POPIS avait envoyé deux coureurs vers le fort , mais tous deux avaient été tués. Il faisait part de ses craintes au mèdecin aide-major Louis CONTE qui dit sans hésiter : «  j’y vais «  

et oublieux de sa croix-rouge , dans la nuit , sous les bombes , en marchant , courant , rampant de trous d’obus à trous d’obus , il parvint à rejoindre le fort et surgir devant DUPUY «  Ils arrivent , il te

faut envoyer immédiatement une patrouille , voir ce qui se passe «  

Quel respect  et quelle admirations nous devons à ce jeune mèdecin , dont bien peu connaissent son action héroïque …. qui ne lui a valu , ni citation , ni médaille …UN DE CES NOMBREUX

ANONYMES DE LA GRANDE GUERRE .

LE SOUS-LIEUTENANT AUGUSTE D’ORGEMENT

Le sous-lieutenant Auguste d’orgement était un de ces 60 hommes de la 3° Cie du 7° R.I. qui avaient pu , avec Kléber Dupuy rejoindre le fort de Souville et s’y installer pour en assurer la défénse.

Le mèdecin aide-major Louis CONTE ayant donné l’alerte Kléber Dupuy envoie une patrouille de reconnainssance commandée par le sous-lieutenant D’ORGEMONT ,

elle retourne rapidement au fort  »  Ils arrivent « hurle  » Auguste D’ORGEMONT

Aprés avoir rejeté les allemands qui avient atteint  la superstructure du fort , le lieutenant Kléber DUPUY ordonne au sous-lieutenant auguste  d’ORGEMONT et au Sergent GUISNIER de nettoyer la

superstructure du fort des allemands qui s’y trouveraient encore . …. brusquement notre artillerie , vers 09 heures , bombarde me fort avec violence, le croyant aux mains des allemands qu’ils avaient vu atteindre

le fort .      Le sous-lieutenant Auguste D’ORGEMENT tombe mortellement blessé par un éclat d’obus …. était français ou allemand car ceux ci bombardaient également le fort , ne sachant pas eux non plus qui le

possédait .

Auguste D’ORGEMONT EST CITÉ À L’ORDRE DE L’ARMÉE , mais la LEGION D’HONNEUR  ne luisera attribuée que le 19.04.1919

OUTRE KLEBER DUPUY , KLEBER DUPUY ET HENRI CABROL ( cités ) 16 hommes de la 3° Cie obtinrent des citations:

Nous n’avons relevé que celles ayant la date des 11 et 12 juillet . il est possible que trois  autres noms pourraient les rejoindre ,la citation étant de la même date , mais sans préciser dans leur contenu  , 11 et ou 12

juillet ( agent de liaison et brancardier )

CORPS D’ARMÉE :

ANTOINE LACLAUTRE    sergent – AUGUSTE GENTIL  caporal – RAYMON RAFFIN   sergent – MARTIN BILLOT sergent .

DIVISION :

THEOPHILE BONHOMME    caporal – JEAN REBOURS   caporal – MAXIME RICHARDEAU  soldat agent de liaison – ELIE LALIE   sergent – EDOUARD BERTHO  soldat –  JEAN LEYMARIE soldat

brancardier

BRIGADE

FRANCIS POUESSEL   caporal – JEAN DELIAS   soldat  -  FAUSTIN BERGON   soldat agent de liaison – JEAN GUENON  soldAT  agent de liaison – FIRMIN BEX    soldat –  BALESTE BALY  caporal.

MERCI à l’Equipe des Archives Municipales de Marmande , qui par son action , nous a incité à écricre ces lignes.

NOEE: pour plus d’informations sur Louis Conte : < un anonyme de la Grande guerre , l’aide- major louis Conte >  21 07 2012 –     < d’autres anonypes de la défense du fort de souville – 24 07 2014 >

sur notre site  < http://httpdupuyblogspotcom.unblog. fr >

 

Laisser un commentaire

histoirefanonfalsifiee |
franckkokria |
Le rideau d'Arlequin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marciana Brooks. ▲
| Thelifeisajoke
| Rudy Mbemba-Dya-Bô-Benazo-M...