Écrit

LES TERRITORIAUX PENDANT LA GUERRE 14-18 …. le 141 éme R.I.T.

141° RIT - 1915

141° RIT – 1918

 

 quelques "poilus " du 141° RIT

quelques « poilus  » du 141° RIT

 

141° R.I.T.

141° R.I.T.

                LE  141éme REGIMENT D’INFANTERIE TERRITORIALE 

POUR SE FAIRE UNE IDEE DE L’ACTION DES RIT PENDANT CATTE GUERRE , IL M’A SEMBLE SOUHAITEBLE DE CHOISIR QUELQUES REGIMENTS

POURQUOI LE 141éme ?  … ce n’est pas par hasard , mais parce que le grand père d’un des professeur d’école ayant réfléchi avec sa classe sur Kléber Dupuy ( le

défenseur du fort de Souville lors de la dernière attaque sur VERDUN en juillet 1916 ) André HALLIBERT a fait la guerre dans ce régiment .

Il se trouve que le 141° RIT avait , en août 1914 , Mont de Marsan comme ville de regroupement ( 18° région militaire , 92° division d’infanterie territoriale ) , donc

en Aquitaine …. région ou réside le rédacteur de ce blog …. région aussi dans laquelle Kléber Dupuy a été mobilisé .

Le 141° RIT est passé de la 92°  division d’infanterie territoriale au 9° corps d’armée en juillet 1915 ce  jusqu’en juillet 1918  , puis tous les bataillons ont été affectés aux  129° e t59° division d’infanterie

d’août à novembre 1918 .(ndlr : ces informations seront utiles lorsque nous parlerons de André Hallibert )

AOUT – SEPTEMBRE 1914

Le 8 août 1914 , le régiment quitte les landes et aprés quelques jours à Bayonne , embarque à destination du camp retranché de Paris puis dans la région de Mirty-Mary il creuse des tranchées et assure la

sécurité à l’arrière des lignes .  De longues étapes à pied lui permettront de se retrouver le 30 octobre dans la région de Montdidier ou il est employé à l’organisation d’une position défensive.

DANS LE SECTEUR DE CAMBRAI du 10 octobre à mai 1915

Le 10 octobre le régiment embarque vers la région d’Arras ou il restera à l’arrière du secteur assuant le ravitaillement des premières lignes.

Le 23 octobre l’artillerie lourde allemande cause les premiers morts du régiment . dans le secteur de Cambrin il s’acquittera de sa tâche avec bravoure et vigilanceet le 22 septembre , sa première citation :

«  A l’ordre de l’armée – La 5) cie et le 2° bataillon de la 7° Cie du 141° RIT qui , étant chargé de la défense du  » Puits Noir  » à Cambrain ,

ont donné des preuves de fermeté et de courage en se maintenant sur leus positions malgré un violent bombardement et en résistant énergiquement à

plusieurs attaques de l’infanterie ennemie «  

Le 141° allait encore supporter dans ce secteur de rudes épreuves et de lourdes partes. La vaillance des vieux poilus du régiment s’affirme et rien ne peut ébranler leur moral ni la volonté d’empêcher l’ennemi

de briser la barrière qu’ils opoosent à ses assauts .

Le 25 janvier 1915 à 07 heures , les allemands attaquent avec violence sur le front du régiment … il réussit à pénétrer dans quelques éléments de tranchées … une contre- attaque du 2°bataillon qui est en

réserve , puis celle des 4°et 6° cie chassent les allemands et reprennent les tranchées enlevées . Le lieutenant Duchene à la tête du 1° peloton et de la 6° compagnie pénètre dans le boyau qu’il faut conquérir

et se heurte à un barrage de sacs de terre à l’abri duquel les boches fusillent les nôtres .Encadré par les sergents Duport et Sarrade qui font feu , le lieutenant couché dans la tranchée ouvre le passage en arrachant

les sacs de terre qu’il passe à ses hommes en arrière … l’ennemi tente de rétablir un nouveau barrage , mais le lieutenant Duchene pousse de l’avant toujours … les boches lâchent pied et aprés d’héroïques efforts

la fraction avancée de la 6° Cie  , précédée cette fois du sous-lieutenant Bellegarde  parvient à la tranchée de première ligne.  . De son côté deux sections et demie de la 5° cie , sous les ordres du lieutenant Chaubet

reussissent à déborder mes allemands  .

Une section de la 8° Cie , en allant occuper un emplacement fixé tombe sous le tir  d’écharpe de mitrailleuses  ennemies et pard 19 tués dont le lieutenant Laffargue qui la commandait, et 19 blessés .

Pendant les jours suivants , le 29 à 08 heures une nouvelle attaqueennemie débouche des  » Briques  » , arrêtée par le feu nourri de la 9° et 10° Cie qui contre-attaquent  .

Le 1° février à 04h45 les allemands s’efforcent à nouveau de se porter en masse sur nos premières lignes mais ils sont repoussés avec des morts et des prisonniers . La farouche énérgie des h »roïques soldats

du 141° RIT a eu raison des fanatiques efforts des troupes du Kaiser .

Ces   » vieux  » poilus ont su donner des preuves de leur courage. on les a retrouves ces mains dures commes des rocs pour serrer à la gorge le boche …. on a retrouvé cette endurance et cette

abnégation , sous le feu d’enfer de l’artillerie ennemie , ce calme et cette sérénité dans le travail de la terre … il fallait tenir !

A     S U I V R E 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

histoirefanonfalsifiee |
franckkokria |
Le rideau d'Arlequin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marciana Brooks. ▲
| Thelifeisajoke
| Rudy Mbemba-Dya-Bô-Benazo-M...