Écrit

LE SOLDAT HENRI CABROL , UN DES GRANDS HOMMES DE SOUVILLE ….. SUITE 3

Photo de 1 janv. 1980Photo de 1 janv-2. 1980Photo de 1 janv. 1980IMG_4665979906774d0c998732ba333b0b579c10 QUELLE SURPRISE DE VOIR , SUR MON BLOG , LE COMMENTAIRE SUIVANT , CONCERNANT UN ARTICLE SUR  » HENRI CABROL , UN DES GRANDS HOMMES DE SOUVILLE « 

 »  Cétait mon arrière grand père . mon grand père me raconte , qu’enfant , le capitaine lui avait offert un vélo pour le remercier du courage de son père . cette histoire se transmet dans ma famille depuis trois

générations maintenant « 

Surprise et émotion …. j’ai aprés le décés de mon Oncle Kléber Dupuy puis de son épouse , Renée , tenté vainement de retrouver

de membres de la famille de Henri CABROL , famille à laquelle Kléber Dupuy tenait beaucoup …. et volilà que plus de dix ans aprés

l’arrière petite fille de ce héros  anonyme de la bataille du fort de Souville et de la Grande Guerre  c’est Ami de mon Oncle ,me fait

savoir qu’elle a lu un des articles consacré à son arrière grand père …. et j’y apprend , ce que je ne savais pas , Que Kléber Dupuy

avait offert un vélo au fils de celui qui lui avait sauvé la vie en le portant sur son dos  pendant 1500 mètres , grièvement blessé ,

au colonel afin qu’il rende compte . J’imagine la fierté de cet enfant pour son Papa …. et son vélo !

Bien entendu , j’ai immédiatement répondu  en voici les grandes lignes : «   Madame , j’ai lu avec beaucoup d’émotion votre commentaire sur l’article concernant votre

arrière grand père

 » le soldat henri Cabrol , un des grands hommes de souville  » Beaucoup d’émotion en lisant votre commentaire ….. cela faisait tant d’années que je

souhaitais retrouver des descendants de Henri Cabrol , ce soldat de la 3éme Cie du 7éme R.I. qui a fait preuve de tant de courage , d’héroïsme , de

dévouement à sa Patrie non seulement le 11 juillet 1916 lors de la bataille du fort de Souville , mais aussi durant toute la durée de la

Grande Guerre . Vous pouvez être fière de votre arrière grand père et ami de Kléber Dupuy ….   Je serais trés heureux si Vous pouviez me parler de

lui ,ce qui me donnerait la possibilité  de continuer à faire  » vivre  » son souvenir ….., »

                  QUELQUES JOURS PLUS TARD , AUTRE SURPRISE , UN MAIL DU GRAND PERE D’HENRI CABROL …

 » C’ est avec une certaine émotion que j’ai consulté sur  le net vos articles concernant mon grand père Henri Cabrol . Aprés la guerre , des liens trés forts ont liè les deux famillesDupuy et Cabrol . Le

lieutenant Dupuy a été éternellement reconnaissant à mon grand père de l’avoir sauvé et l’estime que se portaient ces deux hommes était eéciproque. Je vous communiue une coupure de presse de la

Dépêche du Midi , la remise de la médaille de Verdun le 25 juin 1965 , ainsi que le lettre qu’il m’a écrite juste aprés cette réception . Votre  oncle  avait été l’initiateur …..  K. dupuy a même oeuvré pour lui faire

obtenir la Légion d’Honneur , mais elle lui a été refusée . Pour l’anecdote , il traitait cela avec un certainn détachement et une ironie non feinte disant ‘(déjà à l’époque ) :   »  Maintenant qu’on la donne à

des sportifs et à n’importe qui …. «  Il trouvait modestement qu’il n’avait fait que son devoir et n’évoquait que la chance de s’en être sorti . C’était une époque ou  » honneur  » voulait dire

encore quelque chose et ou les valeurs morales se substituaient aux valeurs pécunières . C’est lui qui m’a éleve jusqu »à lêge de 11 ans .  Sous des traits bourrus et un caractère impétueux  , c’était un

homme sensible qui avait beaucoup d’affection pour moi . …..  Je vous communique aussi une photo de Kléber dupuy eccompagnée de quelques mots en disant long sur les liens qui les unissaient … « 

Note : le dédicace de la ploto de K.Dupuy «  Au soldat CABROL à mon brave et fidèle compagnon d’armes l’hommage ému de ma profonde reconnaissance «  et au verso de la photo : « Je n’oublie point

, mon cher CABROL le courage et le dévoument dont tu as fait preuve au cours des terribles combats du31 mai 1918 , dans les circonstances tragiques

pour moi. Avec mon meilleur souvenir je reste toujours bien cordialement à toi .  »  signé: Dupuy  Officier de la Légion d’Honneur .

Et la fin de la lettre écrite par Henri Cabrol à son petit fils , aprés la remise de la Médaille de Verdun   » …… aujourd’hui , je ne croyais pas à une si grandiose réception ,

Il yavait un apéritif d’honneur. Nous étaions dans les 80 . Je me trouvais entre le colonel qui commande la subdivision et le Président de l’Amicale

de Bordeaux , un représentant du Maire et plusieurs Présidents d’d'associations d’A.C., des porteurs de Drapeaux ainsi que le Comité des Basses Alpes

avec le fanion de la 3éme Cie du 7°. Mémé se trouvait avec madame Gaubil qui l’accompagnait . La presse était là , c’érait magnifique…… « 

LA MODESTIE D’HENRI CABROL , CE SOLDAT QUI A OBTENU TROIS CITATIONS AU COURS DE LA GUERRE 14-18 …. CE SOLDAT A QUI ON A REFUSÉE LA LAGION D’NONNEUR , CE SOLDAT

A QUI ON A REMIS LA MÉDAILLE DE VERDUN 47 ANS APRES LA FIN DE LA GUERRE , il n’éprouve aucune  » rancune  » accepte simplement l’hommage qui lui est rendu et en est  » satisfait  » ……

C’ETAIT MAGNIFIQUE .

     MERCI À TOI , HENRI CABROL .pour con courage , ton abnégation , ton dévouement , ton héroïsme ….. MERCI À DELPHINE TON ARRIÈRE PETITE FILLE ET A MARC ce petis fils que tu

aimais tant , ils sont fiers de Toi et ne t’oublient pas ils font revivre ta mémoire .

N.B: les deux premiers articles concernant Henri CABROL  06 07 2012 et11 07 2012

     A     S U I V R E 

 

 

 

Surprise et émotion parce qu’aprés le décés de Kléber Dupuy et de son epouse , Rénée , j’ai tenté vainement de retrouver la

famille d’Henri CABROL , à laquelle mon Oncle tenait tant.

J’ai immédiatement envoyé

Laisser un commentaire

histoirefanonfalsifiee |
franckkokria |
Le rideau d'Arlequin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marciana Brooks. ▲
| Thelifeisajoke
| Rudy Mbemba-Dya-Bô-Benazo-M...