Écrit

LES ETATS-UNIS PENDANT LA GRANDE GUERRE …. ALAN SEEGER … suite 1

Quelques - un s des am&ricains engégés volontaires

Quelques – un s des am&ricains engégés volontaires

 

41RbLKiIuLL._AC_US218_

verdun-cover-thumbPENDANT LA GUERRE , ALAN SEEGER A REDIGÉ SON  » JOURNAL  »  , LUI LE POÈTE IL A TRANSFIGURÉ LE MONDE QUI L’ENTOURE  PARVENANT AINSI À S’ÉCHAPPER MOMENTANÉMENT

DU QUOTIDIEN .

LE 28 AVRIL 1916  , il écrit au  » Newyork-Sud  »  ce qu’il voit et ce qu’il fait à Craonnelle : «   …. nous partÎmes quinze hommes il y a quelques minutes pour reconnaître un nouveau

fossé apparu sur le haut du côteau , sous les lignes allemandes . La lune est à son pemier quartier , presque entièrement voilée de nuages ,rendait les

conditions favorables …. encore une fois le passage familier  à travers les rues barbelées , entre ses murs criblés et ses toits squelettiques , puis

nous gravîmes la colline par un fossé de communcation avec les tranchées avancées …; « 

PRESQUE INDIFFÉRENT AUX HORREURS DE LA GUERRE , ce qui l’intéresse c’est l’héroïsme , le sacrifice , la beauté de l’action combattante , comme on peut le lire , entre autre , dans une straophe de la 

célèbre   » Ode à la mémoire des volontaires américains  tombés pour la france  » lue à Paris le 30 mai 1916 devant les statues de Lafayette et de Washington :  » …. il est juste de joncher de

branches de lilas , des premières roses du printemps les cénotaphes de ceux qui pour défendrela plus chère des causes de l’histoire , tombent au

matin lumineux , à la fleur de leus jeunes années !… «  

EST-IL HEUREUX DE CETTE GUURRE   »  antodote de la civilisation  » qui lui fait oublier les médiocrités de cette guerre ?   Il embellit par avance la mort du combattant volontaire ,héros en devrnir

qu’il exprime dabs une poésie célèbre :  » j’ai rendez-vous avec la mort …. cette mort attendue , parfois désirée rarement crainte qu’il trouve le 4 juillet

1916 dans l’assaut des   ruines du village de Belloy-en-santerre … pour une vixtoire qu’il n’a pas connue .

Alan Seeger a combattu pour la France en référence à sa culture et en ses lieux mémoriels avec Lafayette . Il ne se bat pas seulement contre l’Allemagne   » je me suis rangé naturellement du côté

ou j’avais le plus d’obligations. Mais qu’il soit bien compris que je n’ai pas pris les armes par haine de l’allemand ou de l’Allemagne , mais par amour pour le France «  Journal du

31 juillet 1915 .

Dans une lettre adressée à sa soeur le 26 février 1916 , il confie «    » … il n’y a dans la nature que deux principes , l’amour et  la lutte …. de toutes les formules

que revendique ma jeunesse , celle dont je suis resté partisan comporte trois catégories : soif de la science , soif du sentiment , soif de la

puissance   » Et il poursuit dans son journal   » je me suis engagé pour la France et spévialement Parisque j’aime pourqu’ils ne cessent pas d’être la beauté

qu’ils  sont . « 

 

A       S U I V R E

 

 

Laisser un commentaire

histoirefanonfalsifiee |
franckkokria |
Le rideau d'Arlequin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marciana Brooks. ▲
| Thelifeisajoke
| Rudy Mbemba-Dya-Bô-Benazo-M...