Écrit

LES ETATS-UNIS PENDANT LA GRANDE GUERRE … ALAN SEEGER … suite 2

thth-42016-07-04seeger2image019thth-1ALAN SEEGER , IL A MARCHE AVEC VAILLANCE  AVEC UNE TROUPE D’INTREPUDES VOLONTAIRES AMARICAILS ET EST TOMBE POUR LA BONNE CAUSE.

«  Ceux-ci mourourent pour sauverla grandeur de leur pays . Par leur mort , quelque chose ,que nous pouvons envisager avec fierté , a été accompli.Les

ricaneurs ne sont plus tout a fait sans replique , qui ,  triomphante , accusaient l’Amérique intimidée de demeurer à l’écart d’une guerre dont la

liberté du monde était l’enjeu « 

           » O amis ! si seulement vous vouliez voir comment une race peut , s’élever , qui n’a ni l’amour ni la crainte de la guerre , comment chaque

homme peut se dérourner de sa tâche coutumière pour que tous agissent dans un ensemble parfait , comment une nation , jalouse de son renom , peut

demeurer fidèle à son fier héritage   !  O amis ! vous regardriez faire , et vous prendriez , de la france , l’enseignement  » .

Alan seeger , amoureux de la France et de son histoire , va s’approprier la Marseillaise  qu’il chante dans les tranchées du Chemin des Dames , s’imaginant être un soldat de la Révolution Française :

24 mars 1915 : «  qu’elles son merveilleuses les phrases de l’hymne de 1972appliquées à la situation de 1915 : Entendez-vous dans nos campagnes , mugir ces

féroces soldats ! La crise était identique , la passion était identique ! Nos coeurs vaillants dans l’heure lorsque la demande suprême arrive et qui

nous remplit du même enthousiasme là sur le plateau ensoleillé entonne l’hiumne de l’armée du Rhin « 

Alan Seeger a toujours courtisé la mort  , longtemps avant la guerre il rêvait d’être «  allongé , mort en un lieu désert , ou bien être là ou les vagues tumultueuses laissent

dérr!ère elles , sur les sables humides , des restes de vie agonisante , quand leur flot rouge se retire … «  

Il réclame le rere privilège «  de mourir bien «  il attendra que sonne l’heure du rendez-vous à la mort , tête haute ,couer léger enflammé ,baïonette nue .

TEXTE PREMONITOIRE :  » I HAVE A RENDEZ-VOUS WITCH DEATH (  traduction )

 » J’ai rendez-vous avec la mort

Sur quelques barricades âprement disputées

Quand le printemps revient avec som ombre frémissante

Et que l’air est remplide fgleurs de pommiers

J’ai un rendez-vous avec la mort

Quand le printemps ramène les beaux jours bleus

Dieu sait qu’il vaudrait mieux être au profond

Des oreillers de soie et de duvet parfumé

ou l’amour palpite dans le plus décicieux sommeil

Pouls contre pouls et souffle contre souffle

Où les réveils apaisés sont doux

Mais j’ai rendez-vous avec la mort

Arrivant dans quelque ville en flamme

Quand le printemps revient  vers le nord cette année

Et je suis fièle à ma parole

Je ne manquerai pas ce rendez-vous. « 

 

 

 

Ou

 

Laisser un commentaire

histoirefanonfalsifiee |
franckkokria |
Le rideau d'Arlequin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marciana Brooks. ▲
| Thelifeisajoke
| Rudy Mbemba-Dya-Bô-Benazo-M...