Écrit

LETTRE DU Dr L. CONTE à Mme KLEBER DUPUY lors du décés de KLEBER DUPUY

1er page de la lettre de L. DELON à Mme Rene DUPUY

1er page de la lettre de L. DELON à Mme Rene DUPUY

 

Kléber dupuy et son épouse Renée en en 1960

Kléber Dupuy et son épouse Renée en  1960

LE DR LOUIS CONTE ET KLEBER DUPUY ETAIENT DEUX AMIS DEPUIS LA DEFENSE DU FORT DE SOUVILLE lors de la batalle de Verdun les 11 et 12 juillet 1916.

Ils se voyaient régulièrement , mais lors du déces de Kléber en 1966 , LOUIS n’a pu sssister à ses obsèques . Nous vous transcrivons lalettre qu’il aadressée à l’épouse de Kléber

le 31octobre 1966 :

MA CHÈRE MADAME ET GRANDE AMIE ,

 » J’étais mal remis de l’émotion du départ de notre cher camarade , quand j’ai reçu les deux photos de la dérémonie ; j’ai été trés touché de la hâte que vous ayez mise à m’envoyer ces deux documents.

 » On le voyait  si souffrant lors de nos précédentes visites , nous pensions que son corps mutilé ne pourrait pas toujours supporter tant de phénomènes douloureux; Mais notre amittié nous faisait espérer que cette

 » issue serait encore lointaine ; Les évènements ont été plus fort que notre affection et il nous a quitté son corps n’ayant pu souffir plus longtemps .

 » Nous avons , Delon et moi le regretde n’avoir pi plus tôt le retrouver t de n’avoir pu jouir du Grand Kléber Dupuy dont le corps pourtant mutilé n’avait pas encore abattu son esprit si heroique , si entier et si fier .

«  » Nous vous demandons de continuer à vous écrire pour pouvoir encore parler de lui et faire revivre son souvenir ; Les années passent et le nombre de ceux qui ont fait cette guerre s’est amenuisées dernières

années dans un tourbillon effarant ; de ceux du 7ème que nous cnnaissions bien , nous pouvons compteraisément les rares survivants.

 » J’aurai voulu accompagner jusqu »à La Teste notre grand ami . Mais mon fils ayant du s’absenter je n’aurai pas eu le temps de trouver unremplaçant ;  D’autre part ,  Delon a 84 ans et je craignais aussi

pour lui ce supplément de voiture , le dernier voyage à Bprdeaux l’ayant fatigué et malgré sa robuste constitution il ne fallait pas abuser de sa bonne volonté .

 » Veuillez nous excuser de ne pas vous avoir accompagnée et notre souvenir pour notre glorieux camarades ne nous quittera pas  et en nous permettant de vous écrire nous continuerons à entretenir le culte

que nous avions pour lui.

 » Recevez Madame et chère amie  nos recpectueuses salutations  »        L. conte

ndlr : Le Dr louis Delon dont parle Louis conte dans sa lettre était Président de l’Amicale de anciens cobattants du 7 ème Régiment d’Infanterie  . Il était pendant la guerre 14-18 Médecin-Major

au 7 ème R.I. et c’est lui qui a donné les premiers soins à kléber Dupuy lorsque le soldat Henri Cabrol l’a ramené au G.G.  du régiment , sur son dos pendant 1500 mètres sous le mitraille .

C’est aussi louis Delon qui a publié l’opuscule : «  Le 7me R.I.    quelques souvenirs   » Imprimerie du Languedoc 41 rue Droite à Narbonne..

NOUS DONNERONS , ULTERIEUREMENT LE TEXTE DE LA LETTRE DU DR LOUIS DELON AU NEVEU DE KLÉBER DUPUY LE 11 JANVIER 1968 .

 

Laisser un commentaire

histoirefanonfalsifiee |
franckkokria |
Le rideau d'Arlequin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marciana Brooks. ▲
| Thelifeisajoke
| Rudy Mbemba-Dya-Bô-Benazo-M...