Écrit

GASTON COMTE , SERGENT MAJOR À LA 3ème Cie du 7ème R.I. …. suite 8

IMG_4828NOUS CONTINUON  LE TEXTE DE GASTON COMTE PARU EN 1956 DANS LE JOURNAL  » LA FRANCE  TABLE  GASTRONOMIE ET TOURISME  EN

HAUTE-PROVENCE .( cf. notre pcécedent billet

 » SUR LE SOL FERTILE DES VALLÉES , TOUS LES FRUITS DE FRANCE Y MURISSENT ET DE COLORENT DE MAGNIFIQUE FAÇON : ILS POSSÈDENT UNE SAVEUR RAREMENT ÉGALÉE.

 » Le gibier qui , du chamois à l’alouette , en passant par le sanglier , le lièvre, le perdreau ,la bécasse , la caille ,la grive  , trouve dans les herbes savoureuses , les plantes aromatiques , les graines  fortifiantes

les baies ennivrantes  , la nourriture qui je fait classer N°1 sur tous les marchés .

 » La truite étoikée des torrents  qui ont comme chef de file le Verdon, les truites saumonées des lacs , les écrevisses aui peuplent un grand nombre de riusseaux  , ont une chair délicate  qui fait le régal de ceux

qui dégustent  les préparations culinaires dont elles sont l’âme en même temps que le corps .

 » Dans la verdeur et  la fraîcheur des sous-bois  , au rythme des saisons se cueillent en quantité , las fraises , les framboises les morilles , les oronges , les cèpes  , les chanterelles , les mousserons , les

champignons des pins ( lactaires délicieux ) et autres cryptogames . aux joies que procurent ces cueillettes  , s’ajoute l’agrément de pouvoir préparer et déguster des mets savoureux  et des desserts tentateurs .

 » De décembre à février  sur tous les coteaux et plateaux boisés  se cueille la truffe noire  dont le pays de Riez  , ayant comme fleuron Montagnac , est le principal marché . D’un parfum délicat et  pénétrant  ,

elle est trés recherchés des consommateurs et conservateurs  .

 » Le miel et les amandes du pays de Forcalquier   , de la colle des Méeset du plateau de Valensole , sont les éléments recherchés du nougat à  réputation mondiale  , qui se fabrique à Sisteron et à Peyruis .

 » Avec le lait des brebis  et des chèvres ui peuplent les herbages du plateau d’Albion  et des environs , se fabrique un fromage onctueux , demi-sec , enrobé de nrins de Sariette ; il est le complément indispensable

à toutes les manifestations gastronomiques Basses-Alpines  . Mais ce même fromage  , envloppé de feuilles de vignes ou de châtaigniers  , mûri au fond d’une jarre  , remplace son cadet sur la nappe qui

vous fait l’honneur de vous accueillir  , alors le régal se transforme en extase . C’est le moment articulièrement choisi de sortir une bonne bouteille de vin rouge du pays , un tantinet vielli , qu’il soit de Pierrevert  ,

de Reillanne  ou des Mées  , pourvu qu’il ,e soit ni chaud ni froid  , afin qu’en contractant avec le fromage de Banon une sainte alliance  , ils vous procurent une vraie et odorante joie de vivre

 »  Cette narration serait incomplète si elle ne faisait état –  dans le cadre de noblesse qu’on lui doit – de la qualité extraordinaire de l’huile d’olive du pays . De vaveur prenante et pénétrante  , elle est sans égale pour

tous les gourmets amateurs  . C’est elle ,  en premier lieu , qui fait de l’aïoli cette crème parfumée où se mire toute la Provence .  Une variante de sa dégustation peut être conseillée : givrée et étendue sur de petits

toast  de pain de mènage  , légèrements salés , en buvant un vin blanc sec du pays.

 » Dans le murmure du mistral qu’agrémente  lété  , le chant des cigales , les Basses-Alpes vous invitent vous ilvitent à apprécier la beauté naturelle  ( dont les Gorges du verdon  sont inconstablement le joyau )

le charme de leur accueil  lea attraite de Digne et de Gréoux , stations thermales idéales  de santé et de repos  , et à goûter  les rations savantes et délicates présentées par la légion des Toques Blanches de

ce joli pays  »          G. COMTE

NDLR:      Voilà un excellent article de promotion des Basses-alpes au travers de la vision d’un   » chef de cuisine  » , d’un amoureux de la nature , d’un homme qui connaît la valeur des beautés de la nature

et de ses richesses capables de  » transformerle régal en extase  » pour peu que l’on sache regarder et sentir ….. un article écrit en bon français , bien imagé , par un homme n’ayant  » que  » le certificat d’études

primaires ‘ … oui mais le niveau du  » certif  » à son époque … un niveau que peu d’élèves de seconde de nos jours ont atteints.

Merci à vous , Gaston COMTE , de nous avoir fait aimer cette région qui vous a vu naître , nous avons senti à cette lecture le  » mistral  » nous apporter cet   » air embaumé  » qui a murmuré à nos oreilles

ce que l’on peut entendre de la nature si l’on sait la regarder , la respecter et l’aimer.

 

Laisser un commentaire

histoirefanonfalsifiee |
franckkokria |
Le rideau d'Arlequin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marciana Brooks. ▲
| Thelifeisajoke
| Rudy Mbemba-Dya-Bô-Benazo-M...