Écrit

IMAGES DE LA BATAILLE DE VERDUN

….IMG_4886

ravagé par les canons le débouché de la galerie desservant les abris-cavernes du fort

ravagé par les canons le débouché de la galerie desservant les abris-cavernes du fort

IMG_4885DANS L’OUVRAGE  » IMAGES DE LA BATAILLE DE VERDUN ( durassié et Cie 1969) , un texte inédit , une synthèse de la bataille de verdun et des photos avec un commentaire de J.L.lefbvre

avzc une page sur le FORT DE SOUVILLE dont une photo inédite sue le   »débouché bétonné de la galerie desservant les abris-cavernes  » du fort ,ainsiqu’une photo  des fossés du fort .

EXTRAITS

«  C’EST UN TERRAIN À CATASTROPHES «   S’ESCLAMAIT LE GÉGÉRAL CHRETIEN lorsque un mois avant l’offensive allemande du 21

février 1916  il terminait son inspection des positions françaises du nord de Verdun  , au commandement dequelles il venait d’être affecté ….

de rares élémrents de tranchées mal orientés , mal défilés et dans unnétat de délabrement pitoyable…. incurie qui avait pour cause l’excés de confiance duHaut Commandement dans la sécurité du secteur .

…………………

La troisième offensive allemande visa le front central tout comme celle du 21 février , Falkenhayn  ne pouvant user de surprise  , employa les trois  premières  semaines de juin à la conqête d’une

ligbe de crêtes du haut desquelles  il enrendait dévaler d’une traite sur Verdub .

…. le choc fut asséné en plein centre sur un front  réduit à six kilomètres  , le 23 juin … c’est seulement à quatre kilomètres du faubourg de Verdun  que la ruée des stosstruppen fut stoppée  au soir de la journe.

…. L’ofensive s’était déclanchée le premier juillet sur la Somme . A Verdun le kronprintz , dont l’infanterie progressait mètre par mètre  , vers le fortde Souville , dernier obstacle majeur à

franchir joua alors son va-tout .

C’et impact s »accomplit le 11 juillet , au fond de la poche  que fomaient au centre , les positions françaises . A 04 heures du matin  un corps d’armée et trois divisions allemandes  , animéq ‘un courage fanatique

, s’engouffraient dans ce cul-de-sac  , large seulement de quatre kilomètres   , à quatre kilomètres de ca cité convoitée .Nos lignes furent de nouveau enfpncées . Tout dmblait perdu . Mais le

lendemain 11 juillet , tard dans la matinée  , sur un dernier sursaut de sacrifice de nos hommes , les destins se prononcèrent ; A bout de forves ,

la  troupe allemade expira dans les fossés su fort de Souvile  et sur les pentes du Ravin – des – Vignes à 2,5 kilomètres des murs de la ville , les

pionniers d’assaut n’avaient pas pu passer .

NDLR ; Une des fossés montre les fossés du fort de Souville   » ou les formations d’assaut furent détruites à la granade  » .  En réalité , des éléèments allemands franchirent les fosés et parvinrent sur les

superstructures du fort et c’est là que le lieutenant Kléber Dupuy avec les soixante poilus quilui restaien dela 3éme Cie du 7ème R.I. et trois mitrailles réduirennt à la grenade et au corps à corps l’ennemi .

A la fin du combat l nr resta que 15 hommes ( dont leur lieutenant ) à cette Cie qui mit fin à la bataille défensive de Verdun .

 » oui , le foort de Souville m’appartient moralement pour l’avoir arraché usx mains de l’ennemi qui l’avait atteint jusqu’à sa superstructure  » écrit Kléber dupuy , un moins avant sa mort , à son neveu

Jean louis Dupuy qui tient ce blog . 

 

 

 

 

 

 

IMG_4889

 

 

 

Laisser un commentaire

histoirefanonfalsifiee |
franckkokria |
Le rideau d'Arlequin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marciana Brooks. ▲
| Thelifeisajoke
| Rudy Mbemba-Dya-Bô-Benazo-M...