Écrit

LES TERRITORIAUX PENDANT LA GUERRE 14-48 … LE 141émeR.I.T. suite 2

Jean antonin Bouridey né à Luxey ( 40 ) du 141e R.IT.

Jean antonin Bouridey
né à Luxey ( 40 ) du 141e R.IT.

 

insigne régimentaire du 141e R.I.T.

insigne régimentaire du 141e R.I.T.

1917 -1918 : RAVITAILLEMENT , TRAVAUX D’ORGANISATION DES 1eres LIGNES – DISLOCATION DU 141 éme R.I.T.

A la fin de 1916 , le 141e Territorial a terminé la pèriode des durs combats . Il sera de temps à autre dans des secteurs plus ou moins abités , mais il ne connaître plus les terribles et sanglantes épreuves du

 » Puits-Noir  » , d’Arras et de Verdun.

Certes son rôle sera plus modeste , mais trés utile surtout par le ravitaillement des premières lignes et des travaux d’organisation du terrain avec le Génie.

Relevé de la région de Vaux-Suzanne  il va s’embarquer pour Mourmelon ou il travaille aà des travaux de défense avec le Génie. Puis on le voit à Jonchery-sur-Velles ou il est employé au stockage des munitions .

D’immenses dépôts seront le fruit de leur travail réalis » de tout coeur , quoique bien pénible.

En avril 1917 on le trouvera à Pontavert , Chaudardes , Beaurieux , =craonne , les uns assurant le ravitaillement , les autres réparant les routes  …; tâche méticuleuse etdélicate devant permettre aux camions de

ravitaillement et de munitions de poutsuivre leur marche vers ceux qui attendent nourriture , matèriel, munitions.

Certains d’entre eux sont employés à tenir des tranchées de soutien. Des pertes en hommes vinrent s’ajouter aux précédentes car il ont souvent travaiillé sous un déluge de fer.

Aprés un repos ils aboutissent vers Charmes dans les Voges . Une période d’instruction suit , le 3éme bataillon est dissous et le reste du régiment remonte dans le secteur de Badonvillers ou il tiennent les

lignes … 16 jours de surveillance  suivis par le creusement de tranchées et abris .

Le 31 janvier 1918 le régiment est emmené dans la région de Rambervillers pour effectuer des travaux d’aménagements d’un hôpital ….. le 30 mars il arrive à Saint-Just-En-Chaussée et est mis à la disposition

de la 66e D.I. de chasseurs et dela 15e D.I. coloniale .

Le 14 août 1918 le régiment est devenu bataillon de pionniers . Les champs de bataille connurent leur endurance de leur travail et de leur abnégation . ils ont connu la misère des hivers pénibles ,et toute

l’ardeur des luttes nécessaires pour sauvegarder la liberté de leut pays et des landes , leur petite Patrie .

Personne ne doit oublier leut tâche glorieuse et féconde , leurs morts héroïque , leurs blessés , leurs disparus.

CEUX QUI PIEUSEMEÙN SONT MORTS POUR LA PATRIE , ON DROIT QU’A LEUR CERCUEIL LA FOULE VIENNE ET  PRIE.

REF :  HTTP://WWW.CHTIMISTE.COM/BARAILLES 1418/DIVERS/HISTORIQUE141RIT.HTM .

 

 

de la 66e D.I. de chasseurs et de la 15e D.I. coloniale , troupes fameuses et pleines de mordant.

Le 31 janvier 1918 le régiment est dans la région de Rambervillers pour effectuer des travaux d’aménagement d’un hôpital puis il est embarqué à Bayon et arrive le 30 m

Laisser un commentaire

histoirefanonfalsifiee |
franckkokria |
Le rideau d'Arlequin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marciana Brooks. ▲
| Thelifeisajoke
| Rudy Mbemba-Dya-Bô-Benazo-M...