Écrit

LE  » SMS » DE KLEBER DUPUY SUR LA DEFENSE DU FORT DE SOUVILLE , LE 11 JUILLET 1916 à 6h du matin

IMG_5007IMG_5006IMG_5005LES IGNES FRANCAISES  OCCUPÉES PAR LES 167° ET 168° R.I. ET LA 225_ BRIGADE  ( COLONEL DE LISLE )  QU’AVAIENT ÉPROUVÉ UNE SEMAINE DE COMBATS  COUVRAIT LE RAVIN DE

LAPOUDRIÈRE . LE 7° ET 14` DÉFENDAIENT LES AVANCEES  NORD DU FORT DE SOUVILLE  JUSQU’AU PC DES CARRIERES  VERS LE BOIS DE VAUX-CHAPITRE .

CE FUT À CET  ENDROIT QUE L’ALPEN-KORPS DONNA SONN ASSAUT . Les allemands avaient , avec la section du Fähnrich Bayer  poussé une reconnaissance  en direction du fort . Ce 12 huillet  ,une

patrouille de reconnaissnce atteint les fossés du fort  et expédie au lieutenant GROTH  un compte rendu signalant  » qu’il avait atteint le fort  , fortement endommahgé par leur artillerie  » , vers 9h  H.F

Le Lietenant Kléber Dupuy. qui avait l’ordre d’aller aux Carrières , en atteignant le fort vers 5h30 du matin , le 11 juiilet se rendant compte que la garnison du fort était hors d’état de le défendre , décide de ne

pas allet aux =carrières selon l’ordre qui lui avait été donné , mais de rester au fort et d’en assurer la dérense .Conscient de la responsabilité qu’il prenait , il envoie un coureur ( Henri Cabrol ) en informer le

colonel Borius en espérant qu’il arriverit à bon port . Il doit donner le maximum d’informations avec le moins de mot pôssibles …; et son  » SMS  » est le suivant

 »  Souville , 21 juillet 06h du matin . Le capitaine Soucarre  inyoxiqué , m »a passé le commandement de la compagnie  en me donnant lordre de me

porter aux Carrières .  Aprés avoir franchi de nombraux barrages et des nappes de gaz asphyxiants , nous avons atteint péniblement Souville . Ici ,

tout est bouleversé . Le commandanr du fortintoxiqué , la garnison  est hor de combat . sauf ordre contraire  , je reste au fort et j’en assure la

défense  » Signé Dupuy .

QUE SERAIT-IL ARRIVÉ SI KLÉBER DUPUYN’AVAIY PAS PRIS CETTE DECISION ?

Nous l’avons vu , le 12 juillet à 9h étaient aux fosés du fort et s’appêtaient à l’inverstir …… heureusement Klber =dupuy était là pour chasser les allema,ds qui étaient arrivés sur les superstructures du fort , sans

cela , l’ennemi fondait sur verdun qui n’était qu’à 3km .

.IES EFFETS DE LA DECISION DE K. DUPUY ?

Non seulement , aprés une défense farouche avec les hommes qui lui restaient et trois mitrailleuses servies par les territoriaux du fort , les allemands ont été chassés de la superstructure , de nombreux morts et

blessés ,q quelques prisonniers  ….  l’ennemi voyait son plan de prise du fort échouer .

Le coloner BOUIUS , averti par le  » SMS  » de K. Dupuy avait pu prendre les décisions nécessaires pour assurerla liaison entrele 7_ etle 14° R.I. … la cpntre-attaque pouvait  être déclanchée par le 25° bataillon de

Chasseurs , sous les ordres du commandant Cabotte . Bien que le fort ne fut pas perdu , ilavait reçu l’ordre  de le reprendre !!! A 11 heures , le  » nettoyage  » de Souville  était terminé ;DEs 60 hommes qui étaient

arrivés au fort de Souville avec Kléber Dupuy , il n’en restait plus que quinze ,  » 15 spectres  » .

Au soir du 12 juillet , les allemands avaient reflué vers la Chapelle Sainte-Fine .

Grâce à la décision d’un lieutenant ( K. Dupuy , instituteur )  et le « SMS »  porté par le solddat Henri Cabtol , le verrou était tiré sur Verdun et la bataille défensive

de Verdun était terminée .

Cf : Le SMS une invention de 14-18 …. 20,21,23 juin 2018

Ref : N° spécial  » Miroir de l’histoire  »  l’enfer de Verdun  N° 292 bis ;

Verdun ) Fleury devant Douaumont  Général Michel   1975

 

 

Laisser un commentaire

histoirefanonfalsifiee |
franckkokria |
Le rideau d'Arlequin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marciana Brooks. ▲
| Thelifeisajoke
| Rudy Mbemba-Dya-Bô-Benazo-M...