Écrit

suite blog : 6 – JEAN D’ORMESSON , KLEBER DUPUY ET LE FORT DE SOUVILLE … suite 2

MARIE-HELENE CABOT , nous ayant envoyé les pages complètes , concernant Kléber Dupuy , dans l’ouvrage   » La Douane de Mer  » de JEAN D’ORMESSON  et les commentaires  de  » Babelio  » ,

nous sommes en mesure de vous en dire plus et  de   »tenter » d’expliquer les raisons pour lesquelles l’auteur a choisi  ce sous-lieutenant , instituteur ( donc offivier subalterne ) …. il aurait pu ajouter

 »  fils d »ostréiculteur   »  .

 » Il s’agit dans ce roman , d’ue discussion philosophique entre deux esprits : celui d’A venu d’une lointaine galaxie ( un extra-terrestre )  et d’O , écrivain qui vient de mourir en première ligne .

 » Le 26 juin avant midi ,il m’est arrivé quelque chose que je n’oublierai plus Je suis mort. La mort est injuste, la vie aussi .  j’ai eu de la chance

  »tout s’est passé assez vite , le coeur a lâché , je n’ai pas été blessé … «  

 » Puis , 289  :   » Verdun tenait toujours . Le prestige de la couronne imposait  le succés de l’offensive allemande menée par le  Kronprintz 

  » Les français pour tenir se laissaient saigner à blanc . Chaque unité engagée allait perdre un homme sur deux  et parfois  deux sur trois .Pour les 

 deux adversaires qui laisseront sur le terrain  sur le terrain , morts , blessés , disparus , un million d’hommes en chiffre rond , Verdun était

devenu le symbole de la guerre et le coeur de la France. « 

Sans doute la vie est injuste ….. ils étaient bien tranquilles à vivre dans leur campagne ou leur cité et il a fallu qu’ilspartent à la guerre  ;

Certes la mort , aussi , est injuste …. un mort sur deux hommes , ou deux sur trois … ou plus , comme nous le verons sur le fort de souville ou partis 150 il n’en resta que 15 ,  » quinze spectres   »     et si cetains

seront morts rapidement , presque sans souffrir , bien d’autres partiront dans une longue aganie . … la mort est injuste , comme la vie !

 » Dans le grand roman de l’univers , il y a le roman de la terre. Dans le grand roman de la terre , il y a le roman de la vie . Dans le grand roman de la vie , il y a le roman de l’histoire . Dans le grand roman de

l’histoire , il y a le roman de chacun d’entre nous . « 

Dans le grand roman de l’histoire de france , il y a le roman de  la Grande Guerre , ses millions de morts , de blessés , de disparus  , le roman de chacun des poilus qui ont combattu , comme celui de

kléber Dupuy   de ses soldats qui y ont laissé leur vie ou qui ont eu la vie sauve ,  comme Henri Cabrol , Louis Conte , Gaston Comte , le sergent Guisnier ….

Dans le roman de la Grande Guerre , il y a celui de la bataille de Verdun et dans le roman de la bataille de Verdun il y a celui de la défense  du fort de Souville  .

page 289 :  » La cote 304 est tombée . Le Mort Homme est tombé . Le fort de `Douaumont   avait changé de mains plusieurs fois : il avait été pris par les

Allemands , repris, reperdu . Aprés avoir résisté plus de six mois , le commandant Raynal , qui était l’âme du fort de Vaux , avait été contraint de

capituler . Seul le fort de Souville tenait encore le coup sous les bombardements et protégeait Verdun . «  

A     S U I V R E 

 

 

Laisser un commentaire

histoirefanonfalsifiee |
franckkokria |
Le rideau d'Arlequin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marciana Brooks. ▲
| Thelifeisajoke
| Rudy Mbemba-Dya-Bô-Benazo-M...