Écrit

suite blog : 6 – JEAN D’ORMESSON , KLEBER DUPUY ET LE FORT DE SOUVILLE …. suite 5

de PAGE 291 ET 292  , JEAN D’RMESSON ÉCRIT :   »…. Quand les offiviés de Souville , coupé de tout contact ,

  »abandonné de Dieu et des hommes , avaient été tués jusqyuau dernier ,

« iaabandonné de Dieu et des hommes ,tués jusqu »au dernier ,

  »il avait pris le commandement avec le grade de lieutenant . 

  »il restait souxante-seize hommes  , la plupart 

 »  d’entre eux étaient des tirailleurs sénégalais qui faisaient horreur aux Allemands .

 » Il se passa amors quelque chose d’un peu inattendu . Le lieutenant kléber Dupuy se prit-il d’affection pour ces grands gaillards noirs qui  

 »  se jetaient à l’assaut en riant à gorge déployée et en lançant des obscénités que personne ne comprenait ? Se dit-il avec phisosophie qu’il n’y a

 »  rien d’autre à faire qu’à jouer le rôle auquel le conviait le destin si cher à ces stoïciens dont il avait toujours un volume dans la poche et qu

 qu’il lisait volontier , accoudé dans la casemete , entre deux bombardements ? «  

 

Il restait bien   à Kléber Dupuy soixante hommes quand il arriva au niveau du fort de Souville ,allant aux Carrières comme il en vait l’ordre  …; mais ce n’étaient pas des sénégalais ! seulement des hommes

du 7° R.I. de Cahors . Ils ne se jetaient pasà l’assaut en riant à gorge déployés , mais avec toute leur ardeur patriotique  , sachant que nombre d’entre-eux y laisseraient leur vie , tout en faisant confiance en celui

qui les commandait sachant qu’il ferait de son mieux pour que le maximum d’entre eux sorte vivants de ces combats .

Chacun d’eux , à leur place allaient jouer  » le rôle auquel le convient leur   destin  »  Ils ne devaient pas se trouver à Souville …. mais lecolonel commandant les  » Carrières  » avait besoin  urgent de renforts et les

demandait d’urgence ; c’est la 3° cie du 7° R.I. qui fut désignée au milieu de la nuit du 11 juillet pour se rendre aux  » Carrières  »  . La compagnie dut traverser plusieurs nappes de gaz et subir plusieurs

bombardements , si bien qu’ils n’étaient plus que soixante  en arrivant au niveau du fort de Souville dont la garnison n’était plus en état de défendre le fort  .

Le, », destun  »   de Kéber Dupuy le menait à prendre une décision imprévue :  ne pas se rendre aux  » Carrières  » ou il en avait reçu l’ordre mis  rester au fort pour en assurer la défense ?

«  … ou fut-il  frappé comme Saül  sur le chemin de Damas parune illumination qui lui fit brûler ce qu’ilavait adré et adorer ce qu’il avait

brûlé ? Pour une raison ou une autre , face aux troupes d’assat du Kronprinz , le lieutenant Dupuy … pacifiste , institututeur de son état , se

changea du jour au lendemain en héros national »

Kléber Dupuy , contrairement à l’ état-major comprit que Verdun risquait d’être investi par les allemands s’ils venaient à s’emparer du fort de Souville … les défenseurs du fort , blessés , gazéz , morts étaient

( y compris leur colonel) hors d’état de défendre le fort lequel  pouvait être pris par l’ennemi , comme celui du fort de Doumont sans défenseurs   pour faire face à l’assaut de la troupe adverse . … et Verdun

à 3,5 km pouvait voir déferles ceux qui n’attendaient que cela depuis plusieurs mois . ….  » …sauf ordre contraire , je reste au fort et j’en assure la défense «  et il mit le fort en état 

de faire face à l’ennemi , à l’aide de sa simple réflexion …. je ne sais pas s’il a eu beoin de l’aide Anarias envoyé par Dieu  » pour le remplir d’esprit saint   »… je pense qu’il prit sa décision en pleine conscience  

 de la nécéssité de désobéir aux ordres , au risque d’être jugé par le conseil de guerre …. sa consciende lui a dit de défendre le fort avec les hommes qui lui restaient , sachant fort bien que si l’ennemi arriva

  arrivait au fort , il y aurait un combat à corps à corps et que nombre d’entre-eux y laisseraint  leur vie . 

A          S U I V R E 

Laisser un commentaire

histoirefanonfalsifiee |
franckkokria |
Le rideau d'Arlequin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marciana Brooks. ▲
| Thelifeisajoke
| Rudy Mbemba-Dya-Bô-Benazo-M...