Accueil

12 septembre 2013

LES MINEURS OUBLIES DE LA GRANDE GUERRE …. suite

 

LES MINEURS OUBLIES DE LA GRANDE GUERRE .... suite bullyminestableau-300x225

version imprimée du Tableau d'honneur

bullycitebrebis23-300x249

bullycitebrebis11-225x300

munument aux morts de Bully -les - Mines

bullycitebrebis4-300x214EN RECHERCHANT , le tableau des 935 Mineurs oubliés de la Grande Guerre , j’ai trouvé la   »version imprimée du Tableau d’Honneur aux Morts de la Compagnie des mines de Bathune ,

ainsi que le Monument aux Morts de la guerre  et des Médaillés du travail de la compagnie des Mines de Béthune à Bully-les-Mines.

Je pense que ces photos intéresseront ceux qui suivent ce blog.

N.B.   Nous consacrerons ultèrieurement un ou plusieurs articles aux Monuments aux Morts qui perpétuent le souvenir des morts des diverses guerres dans nos villes .

Mais avant nous souhaitons porter notre mémoire sur les mèdecins et les infirmières , aussi sur les poilus cisiniers,les copains ,   »les fusillés et mutins  » de cette guerre

etc….etc

LES MINEURS OUBLIES DE LA GRANDE GUERRE

LES MINEURS OUBLIES DE LA GRANDE GUERRE 76915680_p

On ne lit plus les noms des 935 Mineurs !

76915967_p-300x185
DEMILITION DE L’ÉGLISE Ste. Barbe des Brebis .

LE HASARD DANS LES RECHERCHES  SUR LA GUERRE 14-18 , A FAIT QUE JE SUIS  » TOMBE  » SUR LE SITE DE L’AMICALE LAIQUE DE

BULLY-LES-MINES (leur atelier de recherches historiques )  et ai pris connaissance d’un article du 04-12-2012 , concernant 935 Mineurs oubliés de la grande guerre ;

Si Kléber DUPUY avait pu lire ces lignes , il aurait été outré et aurait réagi immédiatement , lui qui toute sa vie professionnelle et de retraité a agi pour que le souvenir

des morts et blessés de cette guerre ne soit pas oublié .

Aussi , pour les lecteurs du blog qui lui est consacré , je livre à mes lecteurs le texte concernant cet oubli impardonnable.

 » LES 935 MINEURS OUBLIES DE LA GRANDE GUERRE. « 

 »  Au moment ou l’on nous informe d’un projet de Mémorial à notre dme de lorette ou seront gravés les noms des 600 000 morts , toutes nationalités confondues ,

nous avons une pensée pour les 935 Mineurs de la compagnie des mines de Béthune morts au combat. Leurs noms ont été gravés dans la pierre en 1925 . Au fildu temps , ils

se sont effacés  et qont aujourd’hui pratiquement illisibles.

 » ….. lors d’une réunion de la CALL , nous avons proposé de remettre en lumière le sacrifice de ces Mineurs issus des 8 communes de la Compagnie de Béthune.

 » Ironie de l’histoire , les noms de tous ces mineurs avaient été inscrits en lettres d’or sur une toile pourpre collés sur les murs de l’église Sainte Barbe des brebis .

cette église fut démolie en 1982 , et l’image que nois mettons sur cet article donne l’idée qu’ont pu porter en leur temps les propriétaires de lieux  ( houillères Nationales ) ,

ce qui fait dire qu’ils sont morts une seconde fois.

Celles et ceux qui souhaitent visualiser la liste de ces mineurs morts au combat,vous la trouverez dans un cadre précieus conservé , par nos soins ,   à l ‘ espace

Edouard PIGGNON ,

76916456_p-300x267

Bibliothéque municipale de ully-les-Mines .

Ce fut la deuxième pus grande catastrophe minière aprés celle des Courrières , si vous estimez qu’il est indispensable de remettre en lumière les noms de ces victimes de la

barbarie , n’hésitez pas à le dire , cela nous aidera à pérenniser leur mémoire .

 

 

 

photo d’un côté du monument aux morts de Bully-les-Mines0

11 septembre 2013

LES CHEVAUX PENDANT LA GUERRE 14-18 ….. fin

LES CHEVAUX PENDANT LA GUERRE 14-18 ..... fin vgnt-8-300x187

transport de chavaux tués .

vgnt-7-300x225
soins vétérinaires en ligne
vgnt-9-300x225
opération dans un hôpital vétérinaire américain
blue_cross_poster1-186x300
afiche appelant à aider les chevaux , en 1916
resize-300x148
monument à la mémoire des animaux de la guerreAffiche appelant à aider les chevaux , en 1916

 

resize-1-300x224

monument en émoire des chevaux de la " Désert monted corps,

DES HOPITAUX POUR LES CHEVAUX

QUELQUES MOIS AVANT L GUERRE ,un Capitaine français avait proposé à la Direction de laCavalerie et du Service Vétérinaire fe l’Intèrieur

que soir crée une Croix rouge pour les chevaux.

CE SONT LES ANGLAIS  qui ont fondé la   » Croix Bleue   » et la   »  Croix Violette  »  qui secourent   le  » cheval-soldat  » , combattant anonyme sans gloire , victime courageuse sans terte ni croix .

Ils avaient pour mission de parcourir le terrain , de ramener les chevaux guérissables et de faire abattre immédiatement tous ceux dont les blessures étaient incurables.

LA CROIX BLEUE fut reconnue comme une société de secours aux chevaux blessés par le Ministère de la guerre qui donna des instructions pour que cette structure ait toute facilité

pour l’organisation , en arrière des armées , le dépôt ou les chevaux seront confiés à ses soins.

AU DEBUT DE LA GUERRE  , lorsque des hôpitaux vétérinaires avaient été installés à l’arrière ou à l’intètieur des lignes , ils étaient démunis , manquant de personnel et de médicaments

Un de ces hôpitaux comptait 1 vétérinaire et une dizaine de palefreniers pour tenter de soigner 950 chevaux blessés.

LE RAPPORT D’UN GENERAL attira l’attention des commanants de guerre sur les gaspillages constatés dans la cavalerie . défaut de surveillance , abus des allures excessives , maintien

inutile de l’harnachement  et  parfois de son cavalier sur le cheval au repos , muvaise alimentation ,défaut d’abreuvement de litière , d’abris , de ferrure…..

 » C’est bien d’acheter des chavaux partout , dit le général CHERFILS , CE SERAIT MIEUX DE NE PAS LAISSER PÉRIR , FAUTE DE SOINS , TOUX CEUX QUE NOUS AVONS  »

LORS D’UNE TRAVERSÉE DE VILLAGE , IL FUT PARFOIS DÉCIDÉ DE CONFIER À DES PAYSANS , PAR L’INTERMÉDIAIRE DE LEUR MUNICIPALITÉ , DES CHEVAUX

fourbus ou blessés , avec un léger débours de l’Amée pour celui qui s’était occupé de remettre un cheval en état.

Dans ces hôpitaux vétérinaires , les chevaux ont des soins comparables à ceux apportés au  soldat par les mèdecins.

Outre es chevaux blessés , sont soignées diverses pathologies allant des conséquences de l’obusite aux maladies comme lagale , la grippe équine , lacalique , le charbon etc…

En un an 12000 chevaux sont traités pour blessure ou maladie dans les seuls hôpitaux vétérinaires Anglais`…. lesquels ont traités 725 216 chevaux durant la grandeguerre

dont 529064 sont guéris.

Les Français recencent  presque 6,5 millions de chevaux dans les Services Vétérinaires , chacun y pénétrant en moyenne 7 fois durant sa mobilisation .

Le service Vétérinaire Anglais s’est avéré plus performant que celui des Français

ref: Wikipédia – Cheval durant la ^remiere guerre mondiale

yahoo :  Les hôpitaux pour chevaux pendant la guerre 14-18

 

1 septembre 2013

LES CHEVAUX PENDANT LA GUERRE 14-18 …. SUITE 1

LES CHEVAUX PENDANT LA GUERRE 14-18 .... SUITE 1 champ-de-bataille

comme il l'aimait son cheval

vgnt-2-300x191
un groupe d’artillerie attendant les ordres
vgnt-31-300x189
débarquement par moyen de fortune
vgnt-1-300x193
les chevaux à l’entraînement

NOMBREUX ETAIENT LES CHEVAUX UTILISES PENDANT CETTE GUERRE ( mais aussi des mulets qui portaient des charges lourdes comme les mitrailleuses ,

aussi de petits ânes qui parcouraent parfis les tranchées , lourdement chargés ) ET LES MALHEUREUX QUI ONT SURVECU  , POUR LA PLUPART D’ENTREUX ,

VENDUS A LA BOUCHERIE.

LES DOCUMENTS MONTRENT que ces bêtes nécessaires à la gierre n’étaient , dans nombre de cas , pas bien soignées …. certainement parce que les hommes

étaient eux aussi , exténués et avaient à peine a force de s’occuper d’eux.

QUELQUES EXTRAITS de lettres concernant les chevaux , avant se parler des  » hôpitaux pour chevaux  »

« …. Certains soldats ont raconté avoir vu des groupes entiers de chavaux n’ayant pas été détellés pendant des mois (!) , impossible d’enlever leur harnachement incrusté

dans leur peau sans provoquer de terribles blessures..  »

 » ….Nombre de chevaux furent victimes de privations et de manques de soins , alors qu’ils n’ataient que légèrement blessés….. »

 » ….Dans l’horreur grise ses tranchées, sous la pluie des bombes et le vacarme des tirs , le cheval tire des canons à longueur de journée et ce jusqu’à l’épuisement ….  »

 » …. Cette guerre a été une hécatombe pour les chevaux victimes des charges , de la soif , de la faim ….. »

TEMOIGNAGES SUR L’ETAT DE FATIGUE  des chevaux et des hommes cu corps de cavalerie du général SORDET qui entre le début Août et la bataille de la Marne

auraient parcouru 1200 kilomètres .

L’ HISTORIQUE  du 16ème Régiment des dragns mentionne à plusieurs reprisesl’extrême fatique de hommes et des chevaux . « …..La tafigue était grande , les chevaux buvaient

rarement étaient exténués et blessés sur leur dos ….une womme formidable d’endurance et d’énergie fut dépensée . Mais notre allure était lente car nos chevaux étaient bien las, de plus

blessés sur leur dos , ils répendaient de ce fait une odeur épouvantable de chair pourrie ….  » .

Paul LENTIER (I) à la datz du 4 septembre note que :   ….Les chevaux sont encore ^lus las que les hommes . Leurs plaies suppurent . Personne ne les soigne et ce n’est pas à

le pire , car quelques uns ont à subir les remèdes stupides de leur conducteur ….. rarement détellés , jamais déshaunachés , les traits , les culerons , les croupières surtout ne sont que de

grandes plaies couvertes tout le jour de mouches et de taons …  »

(1) Ma pièce.   Journal de guerre d’un artilleur du 44 ème RAC

MEME SON DE CLOCHE  du Dr SCHOUTZETEN , vétérinaire;

UN OFFICIER QDE CAVALERIE , LE CAPITAINE LANGEVIN :   » ….. Il semble que la guerre ait aboli toute connaissance du cheval et de son emploi . On ne desselle plus

jamais …. nombre de chevaux sont de misérables bêtes qui marchent tête basse , les flancs creux… ils ne boivent plus , ils ne mangent plus , on ne les desselle plus de crainte de découvrir ,

sous la couverure des blessures profondes que l’on y sait;elles sont terribles ces blessures…. »

 » UNE IMAGE  hantait la mémoire des hommes , celles des chevaux morts qui jalonnent , durant toutes ces semaines les routes de Belgique et de France ….. nous faisons route par

une poussière trés dense , partout des chevaux revés , le ventre gonflé , affreux à voir , répendant une odeur infecte …  »

 » AN 14 .LE TOCCIN EN PLEINE MOISSON DE CH. CONNET :

 » L’ instinct des chevaux les faisait avancer . Quand la terre était détrempée par la pmluie ou le dégel les chevaux devaient décupler leur force ,quand il fallait patauger dans la boue , avec

des éclaboussures formidables,quand les pattes enfoncées faisaient ventouse et imposaient une énergie pour les arracher etles planter plus loin ,il fallait y aller quand même . Il fallait

avancer ou crever , en tirant la pièce de 75 dont l’affût frottait la terre , empêchant les roues de descendre plus bas …..  »

ET POURTANT LES HOMMES AIMAIENT LES CHEVAUX :   LA JUMENT PAQUERETTE ( extrait de « Adieu cavalerie » de M. CHAMBRE

 »  ….IL AVAIT FALLU OBÉIR , LES CHEVAUX AVAIENT DU SAUTER EN CONTRE-BAS ,à la lumière rase des réverbères et des lampes d’écurie . Beaucoup s’y refusaient , se cabraient .

Il fallait que deux hommes se tenant par la main au-dessous de leur croupe les obligent à sauter du wagon.

 » La jument « Paquerette  » une excellente bête , douce comme un agneau , s’étair fracturée une jambe de devant …il n’y avait rien à faire…. la pauvre bête était pardue , il fallait l’abatre.

 » comme par hasard , cela arrivait au cavalier de iere classe SERMANDIRAS ,celui qui amait le plus , peut être , son cheval… il couchait toujours derrière elle , lui parlait , la ceressait .

 » C’était ce qu’il aimait le plus au monde .

 » Le maréchal des logis SOUQUET , était venu me chercher pour me faire constater le sésastre…. le cavalier SERMANDIRAS  était en larmes…

 »    ……   » SOUQUET , emmenés Pâquerette un peu à l’écart , il faut l’abattre « .

 » SERMANDIRAS avait éclaté en sanglots …  » non mon Lieutenant , ce n’est pas vrai  , j’aime mieux être tué moi-même « …….

A SUIVRE …..

 

 

 

26 août 2013

LES CHEVAUX PENDANT LA GUERRE 14-18

LES CHEVAUX PENDANT LA GUERRE 14-18 220px-horse_memorial-002

memorial à la gloire des chevaux de guerre

 

carte postale

LE  » CHIEN SOLDAT   » …. LE  » PIGEON SOLDAT  » …. ON PEUT AJOUTER LE  » CHEVAL SOLDAT » ….LE CHEVAL , L’OUBLIE DES CHAMPS DE BATAILLE … NOUS

PROFITONS DU DEVOIR DE MEMOIRE  POUR AVOIR UNE PENSEE POUR LES MILLIONS DE CHEVAUX QUI ONT DONNE LEUR VIE AUX COTÉS DU SOLDAT.

Durant la guerre 14-18 ,le rôle du cheval a connu une transition liée à l’évolution tactique et stratégique du conflit armé . Si , au début des hostilités le cheval est considéré  comme

l’élément offensif par excellence ; suite à la modernisationde l’artillerie et des mitrailleuses son rôle est remplacé par des divisions blindées et mécanisées.

Des chevaux pour tirer des chariots d’artillerie , d’armement  et autres matèriels , pour tirer des ambulances ( hippomobiles ) les cuisines ( les roulantes ) , l’apprivisionnement des hommes ,

le fourrage destiné à leur nourriture….. Toutes sortes de chevaux , de trait ou de selle pour les cavaliers.

Tous les pays  ont considéré le cheval comme un auxiliaire indispensable . Il est souvent reconnu comme un combattant au même titre que le soldat dont il partage , la vie , les fatigues , la soif,

la faim , les blessures .

L’écrivain anglais Urbain GOTHIER écrit  »  … si merveilleux que soit notre canon de 70 , il ne servirait pas à grand chose  s’il n’y avait pas les chevaux pour  l’amener en position.  »

Plusieurs mémoriaux ont été édifiés à la mémoire des chevaux morts pendant la Grande Guerre .

Un soldat Anglais , raconte le fait d’armes d’un cheval ayant sauvé la vie de son cavalier :   » …. un jour au cour d’une violente action , son cavalier fut

envoyé à terre , atteint d’une balle .La troupe était en marche au moment ou le cavalier toucha le sol ; le cheval s’arrêta alors ,

souleva l’homme avec ses dents , par ses vêtements et se rendit avec son fardeau prés d’un groupe d’autres cavaliers . Le cavalier fut

transporté à une ambulance de première ligne ou le docteur assura que si ce blessé avait séjourné quelques heures au sol , sans soins ,

il serait véritablement mort. « 

A SUIVRE …..

 

 

 

19 août 2013

LES PIGEONS VOYAGEURS PENDANT LA GRANDE GUERRE….suite 3

LES PIGEONS VOYAGEURS PENDANT LA GRANDE GUERRE....suite 3 1409235-1868203-164x300

la croix de guerre de " Cher Ami "

3024127818_1_7_u87lzfd0-300x225
photo de  » Cher Ami  » vivant
3024127818_1_5_cieeicre-300x195
photo de « Cher Ami  » empaillé , sa médaille , l’étui porteur du message
pigeon_001
« Cher Ami  » dans les mains du Cap. Carney

 

3024127818_1_3_yxmc0yzj-234x300

affiche relatant l'exploit de " Cher Ami "

      »  CHER AMI  »  …..le pigeon voyageur décoré de la CROIX DE GUERRE  Américaine.

 »  CHER AMI  » EST UN PIGEON VOYAGEUR DONÉ PAR DES PIGEONNIERS DU ROYAUME UNI , ENTRAÎNÉ PAR DES PGGEONNIERS AMÉRICAINS , PUIS REVERSÉ A

 » L’U.S. ARMY SIGNAL CORPS , poue un usage au cours de la première guerre mondiale.

Il participa au sauvetage du  » Lost Bataillon  » de la 77ème division d’Infanterie américaine au cours de la bataille de l’Argonne en 1918

En pleine forêt de l’Argonne , le 18 juillet1918, un bataillon américain commandé par le colonel WHITTLESEY , aprés avoie éxécuté un bond en avant , se trouve séparé du reste du

Régiment. Les allemands entourent la vaillante troupe qui  , groupée autour de son chef , résiste héroïquement . comment rétablir la liaison ? Des volontaires ( coureurs ) se présentent ,

ils sont tués au fur et à mesure qu’ils franchissent la ligne des tirailleurs ennemis.

Des pigeons voyageurs furent envoyés . Le premier pigeon poetant le message  » Beaucoup de blessés . Nous ne pouvons évacuer  »  est abattu . Un second pigeon est envoyé avec le message :

 » les hommes souffrent ; pouvons-nous avoir un support  » , lui aussi est tué. Le dernier pigeon  » CHER AMI  »  ( au pumage bleu ardoise et blanc ) est alors envoyé portant dans une canule à sa

patte gauche le message :

 »  Nous sommes le long de la route parallèle au 270-4 .Notre propre artilerie fait un tir de barrage sur nous . Pour l’amour du ciel , arrêtez « . aprés quelques hésitations sur la route à prendre ,

il s’envola à tire d’aile , sous le feu des mitrailleuses ennemies. Les hommes du Lost Bataillon voient  »  CHER AMI  » se faire toucher et tomber au sol, mais il reprend son vol et parvient à regagner

son abri au Q.G. de la Division , couvrant 40 kilomètres en 25 minutes , permettant de sauver 194 hommes . Il a été touché à la poitrine , à un oeil et une de ses pattes ( droite ) ne tient plus que par

un tendon.

Le  Général PERSHING demanda à voir l’oiseau et , aprés une caresse sur la tête , lui décerna la Croix de guerre amércaine  ( distingued Service Cross )

Toujours sur le front occidental ,  »  CHER AMI  » porta plus de 12 messages importants.

LE GENERAL ORDONNA l’envoi du messager ailé à Wasington ou il devint la mascotte du Département . Il meurt à  Fort Monmouth , dans le New Jersey , le 15 juin 1919  des blessures

de sa dernière bataille et entre au  » Racing Pigeon Hall of France  » en 1931 . Il reçoit également la Médaille d’Or  » de la part de la  » organised Bodies of amiravan Racing Pigeon  »

en reconnaissance de ses prouesses pendant la Grande Guerre.

Le corps empaillé de   » CHER AMI  » fait partie de la collection du   »Smithsoman Instution  » .

Ref: Wikipédia. – Les pigeons qui ont marqué l’histoire – décorations militaires pour pigeons voyageurs. -

                           Les chevaux  ont ussi pris une part importante à la Grande Guerre …. nous leur consacrerons , en hommage  » deux articles.

11 août 2013

LES PIGEONS VOYAGEURS PENDANT LA GUERRE 14-18 …..SUITE 2

LES PIGEONS VOYAGEURS PENDANT LA GUERRE 14-18 .....SUITE 2 250pxmonumentpigeons191-225x30041378dae38

Monument aux " pigeons morts pour la france " à Lille

 

charleroi-au_pigeon_soldat-200x300

Monument au " pigeon soldat " à charlevoi ( Belgique )

QU’EST CE QUI FAIT QUE LES PIGEONS VOYAGEURS REVIENNENT TOUJOURS AU COLOMBIER ?

C’EST LA QUESTION que nous devons nous poser , aprés l’utilisation qui en a été faire pendant la Grande Guerre ….. mais aussi lors des chmpionnats de pigeons voyageurs

avec des parcours pouvant allet jusquà 1000 kilomètres.

LE PIGEON VOYAGEUR est une race spéciale de l’espèce  » pigeon Bizet  » . il ne sait faire qu’une chose : REVENIR A SON COLOMBIER .

ILS SONT SÉLECTIONNÉS DEPUIS DES GÉNÉRATIONS POUR CETTE FACULTÉ DE RENTRER CHEZ EUX.

Le sens de l’orientation est inné chez le pigeon voyageur et les entraînements sont faits pour le développer . ils doivent être en bonne santé et entraînés dés l’âge de trois mois.

En bonne santé , le pigeon voyageur peut voyager sur plus de 300 kilomètres . Il a la volonté de revenir le plus vite possible à son domicile , s’il est bien nourri , bien soigné

et son soigneur est donc trés important.

Le pîgeon voyageur est trés attaché à son casier , à son perchoir et est naturellent monogame . Il a l’instinct familial et est trés attaché à sa femelle , à son petit . Ces

caractéristiques sont utilisées pour son entraînement .

Tous les pigeons voyageur ne sont pas doués au même degré de cette faculté de rentrer au colombier . Le dressage doit être organisé , rigoureux , journalier afin qu’ils

prennet  l’habitude de rentrer le plus rapidement possible.

Pendant la guerre 14-18 , les distances étaient , en général courtes. De plus , afin que le temps de vol  soit le moins long possible , des colombiers avaient été construits

dans des véhicules Berliet aménagés puis sur remorque , afin de pouvoir être déplaces et réduire le temps de vol  et de risques pendant celui-ci. ( cf. les articles antèrieurs sur

les pigeons voyageurs ).

On les élève dans un colombier et on leur laisse leur liberté. ils voltigent autour de celui-vi et s’en éloignent patfois à des distances considérables. Dans ces  » promenades journalières

ils apprennant à connaître l’environnement . Leur vue est trés perçante ce qui leur permet de trouver certains points de repères qui les orientent et les mettent en bonne voie pour le retour.

Quand ils ont vécu un certain temps dans ces conditions , on les emporte dans des cages d’osier à des distances de plus en plus longue du colombier.

Leur vitesse est variable en fonction du vent , des courants aériens….mais un  pigeon voyageur habitué à son colombier et bien entraîné revient toujours et au plus vite chez lui.

L’instinct de rtour au colombier est un état psychologique poussé à son point d’équilibre et finement dosé….. bonne santé , colombier efficace , bonne gestion de l’entreînement

sont nécessaires.

Différentes théories ont été  faites pour expliquer cet instinct du pigeon voyageur …. repères terrestres , repère au soleil  , théorie magnétique , boussole biologique ….

mais le mystère reste entier . Aucune théorie n’a pu être validée . De plus dans les conditions de cette guerre , les pigeons n’avaient pas de repère particulier , les troupes  ne

restant pas longtemps sur le même lieu de combat….. le seul repère étant , en réalité leur colombier . Mais dans le cas des colombiers mobiles , les pigeons ne devenaient disponibles

qu’aprés avoie été accoutumés à l’emplacement de leur voiture. alors ils peuvent être attribués par postes  aux petites unités.

Il fallait donc profiter le plus longtemps des pèriodes favorables à l’entraînement et stimuler les meilleurs pigeons .

Pour cela différents moyens étaient utilisés , variables suivant le mâle et la femelle.

LE MALE  est plus performant quand il  » pousse au nid  » , quand le pigeon qu’il nourrit est âge de plus de 8 jours .

Lorsqu’il couve , on peut lui mettre dans le nid un pigeoneau de plus de 8 jours , on peut échanger le pofeaneau qu’il nourrit contre un plus jeune , on peut enfermer

un autre pigeon dans son casier….

LA FEMELLE …. quand elle couve depuis 10 jours , lui mettre dans le nid un oeuf en fin de couvaison , le matin de l ‘ enlogement …. enfermer un autre femelle   dans son casier …..

Le veuvage des mâles et des femelles , la jalousie , la couvaison….sont conçus et utilisés pour développer leur instinct de retour au colombier .

……LE PIGEON PHOTOGRAPHE , L’ENCETRE DU DRONE ?

A, SUIVRE……. LE PIGEON  » BEL AMI « ……

 

dans des

 

6 août 2013

LES PIGEONS VOYAGEURS PENDANT LA GUERRE 14-18 …. suite 1

LES PIGEONS VOYAGEURS PENDANT LA GUERRE 14-18 .... suite 1 1409235-1868198

DÉCORATION DE " VAILLANT "

snap018-2-183x300
texte rapporté par le pigeon  » VAILLANT « 
fort-de-vaux-le-pigeon-voyageur-225x300
PLAQUECOMMÉMORATIVE SUR LE FORT DE VAUX
vaillantxxs1
photo du pigeon  » VAILLANT « 
pigeonnier1-300x198
pigeons à l’entraînement depuis,un colombier

A LA SUITE DE LA DEFENSE DU FORT DE SOUVILLE , le Général GOUREAU , Commandant la 265ème Brigaderie d’Infanterie  , dans le Journal de Marche de sa Brigade ,

du 8 juillet 1915 au 22 Mai 1917 , écrit comme observations :

Liaisons : Téléphone précaire , on ne peut pas compter dessus.

Optique : Impossible entre l’arrière et les premières lignes. sur mais lent entre les deuxièmes positions et l’arrière et inversement.

Coureurs : Sur , mais parfois impossible.

Pigeon : Trés sur – presque toujours possible – aussi rapide que l’pptique.

AUGMENTER LE NOMBRE DE PIGEONS DANS TOUS LES P.C.

REF: Memoire des hommes / journaux des unitéq 1914-1918

M’a été signalé par  MMe Marie Hélène CABOT . Je vous ai parlé de son blog sur  » les frères CABOT pendant la grande Guerre  » , le 17 juillet 2013

 

LE CAPITAINE RENE  décrit dans son ouvrage  » LORETTE  » une bataille de 12 mois , d’octobre 1914 à Septembre 1915 . Il dit , concernant le pigeon voyageur :

 » Une unité  de chasseurs à pied , engagée à fond , s’est trouvée en pointe et coupée des autres unités. tous les moyens pour aviser le commandement de cette

sitiationétaient fauchés par les bombardements ou les mitrailleuses. Le téléphone était coupé , la liaison optique impossible en raison de la fumée des éclatements.

C’est alors que les chasseurs qui avaient emporté quelques pigeons voyageurs obtinrent de les lâcher avec le message suivant :  » sommes sous le SOUCHEZ . SUBISSONS

LOURDES PERTES , MAIS LE MORAL EST TRES ELEVE . VIVE LA FRANCE  » Du colombier , le message fut transmis à l’artillerie qui allonfea le tir , protégeant ainsi

nos chasseurs d’une contre-attaque allemande. SOUCHEZ fut libéré  .  »

60 000 PIGEONS FURENT UTILISES PENDANT LA GUERRE 14-18 . 20 000 SUCCOMBERENT AUX TIRS DE L’ENNEMI OU MOURANT GAZÉS .

ILS ACCOMPLIRENT LEUR TACHE AVEC BRIO et CERTAINS MOURENT EN HEROS :

 »  SKIPE   » un des pigeons ordinaire , sabs pédigré , transporta plus de 52 messages sans jamais être pris ,

 »  KAISER  » EFFECTUA DES MISSIONS PÉRILLEUSES ET MOURUT À L’ÂGE DE 22 ANS.

 » VAILLANT  » le pigeon matricule 78715 envoyé le 04 juin 1916 pour annoncer la chiute imminente du Fort de VAUX ,acomplit sa tâche et mourra.

UNE PLAQUE COMMÉMORATIVE APPOSÉE SUR LE FORT DE VAUX , rappelle aux visiteurs l’effort que dut faire le dernier pigeon du commandant RAYNALD .

Le pauvre pigeon fut décoré de la bague d’honneur pour avoir ramené jusqu ‘ au colombier militaire de la citadelle de Verdun , le 04 juin 1916, le message suivant:

 » Tenons  toujours , mais subissons une attaque trés dangereuse par les gaz et la fumée ; il y a une urgence à nous dégager . faites nous de suite communication optique par

Souville qui ne répond pas à nos appels . C’est notre dernier pigeon « .

E,n 1916 le pigeon  voyageur  » VAILLANT  ’ , fut décoré et cité à l’Ordre de la Nation :

 » Malgré des difficultés énormes résultant d’une intense fumée et d’une éùission abondante dz gaz , a accompli la mission dont l’avait chargé le commandant RAYNALD , unique

moyen de communication de l’héroïque défenseur du Fort de VAUX , a transmis les derniers renseignements qui aient été reçus de cet Officier fortement intoxiqué , est arrivé mourant

au colombier. »

A SUIVRE ….

au cours d’un prochain article , nous tenterons de répondre à la question  » Pourquoi le pigeon voyageur revient toujours au colombier  » ?

 

 

 

 

 

31 juillet 2013

LES PIGEONS VOYAGEURS PENDANT LA GUERRE 14-18

LES PIGEONS VOYAGEURS PENDANT LA GUERRE 14-18 pigeons-voyageurs-avion-300x210

pigeon lâché par un onvervateur Allemand , d'un avion

awmh09572-300x225
pigeon lâché d’un tank
front-anglais-300x235
pigeon lâché par des Anglais
pigeon4-245x300
pigeons transportés par moto et un Araba00
156028_fr_bundesarch-300x214
pigeon équipé d’un appareil photo : 1914

 

poilus1-300x300

Pigeons transportés par un soldat.

 »  A CES VALEUREUX PIGEONS MORTS EN SERVICE COMMANDE  » …. MOTS GRAVÉS SUR UN MONUMENT À WORTHING EN ANGLETERRE.

AVANT LA PREMIERE GUERRE MONDIALE ,lors du siège de Paris par les Prussiens les pigeons de la guerre de 1870 ont permis au nouveau gouvernement évacué

de continuer à communiquer effivavement avec la capitale . suite à cette expérience l’armée française a crée de nouveaux centres d’instruction de colombophilie militaire à

Coëtquidan et à Montoire. Ils seront utilisés de 1914 à 1918 .

10 ans avant leur inyervention sur le champ de bataille ,l’hebdomadaire  » Nouvelles Illustrées  »  dans son N° 38 du Jeudi 12 Février 1903 consacrait un article aux

pigeons de guerre de l’armée Allemande , illustré de 2 photographies.

La mobilité des troupes pendant la grande guerre , a son début , puis leur enlisement dans les tranchées a imposé une information permanente , vitale et stratégique

que les moyens de communication modernes ne pouvait complètement satisfaire. Bien que le dévoloppement de la téléphonie soit déjà important à cette époque, les deux

camps utilisèrent largement le pigeon voyageur.

L’occupant Allemand interdisait aux civils de la zone occupée de lâcher des pigeons voyageurs sous peine de mort. il précisait que les personnes qui trouvaient des pigeons

voyageurs devaient les remettre à l’autorité militaire la pus proche sous peine d’être considérés comme espions.

Pendant cette première guerre mondiale , c’est l’armée française qui eut l’idée d’utiliser le pigeon voyageur sur la ligne de feu . L’organisation de a communicationpar pigeon

voyageur permit d’établir des liaisons entre les troupes de première ligne et le commandement.

LE PIGEON VOYAGEUR EST D’UNE FIABILITE ETONNANTE sur toutes les distances . Ils accomplissent leur mission malgré les bombardeùent , la fumée , les poussiéres , la brume ,

les projectiles  , les gaz ,alors que les liaisons par signaux optiques , les estafettes , les chiens , ne sont pas toujours possibles , alors que les lignes telephoniques sont détruites par

les bombardements.

Une autre mission leur a aussi été confiée , celle de prendre des photos de dispositifs ennemis grâce à un appareil photo a déclanchement automatique fixé sur leur poitrine .

Certains ont apporté des photographies magnifiques et d’un trés grand intérêt opérationnel.

Leur intérêt &tats tellement important que des tireurs d’élite spécialement entraînés pour les abattre , étaient formés.

LES RAPPORTS FOURNIS à la suite des différentes et importantes opérations , ont fait ressorti d’ine manière ,  indiscutable  ,l’importance de ces oiseaux comme agent de liaison pendant

le combat.

Pour une afficacité plus important dans l’utilisation du pigon voyageur  , l’armée Française construit des pigeoniers mobiles …..L’ARABA  ,  sur des autobus à impèriae de la marque

Berliet dont le bas servait de stackage de nouriture pour les pigeons et de logement pour le soigneur. En 1916 afin d’amèriorer encore leur mobilité il fut construit 16 pigeonniers sur remorque.

Entre 1917 et 1918 , il fu fait un emploi intensif de pigeons voyageurs . Les unités de commandement commencèrent à chiffrer les messages afin d’éviter de donner des informations à

l’ennemi au cas ou les oiseaux tomberaient entre ses mains. au début de 1918 l’armée disposait de 24130 pigeons voyageurs dont 15000 parfaitement éduqués et entraînés.

Les solfats qui s’occupaient des pigeons voy&geurs avaient une grande importance , car les pigeons revenaient au colombier , pour eux.

Les pigeons voyageurs étaient principalement utilisés par les troupes au ,sol ; mais parfois aussi d’avions , d’aéronefs , de tanks , de navires. Ainsi , l’aviateur , l’aéronaute , le marin ,

le commandant de sous-marin , pouvait renseigner le commandement  , signaler eur position et demander du secours si nécessaire .

L’ UTILISATION DU  » PIGEON SOLDAT  » A PERMIS DE SAUVER DE NOMBREUSES VIES HUMAINES , ET CERTAINS D’ENTRE-EUX FURENT DE VERTTABLES HEROS.

A SUIVRE…….

30 juillet 2013

1...4748495051...62

histoirefanonfalsifiee |
franckkokria |
Le rideau d'Arlequin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marciana Brooks. ▲
| Thelifeisajoke
| Rudy Mbemba-Dya-Bô-Benazo-M...