Accueil

6 février 2017

L’ASSOCIATON  » LES COMPTOIRS DE L’INDE »

d_fil_2Sarrut1image2_0-200x15310029076999671137 9782849105047FSSUITE AUX DEUX ARTICLES  SUR LES SOLDATS INDIENS PENDANT LA GRANDE GUERRE ,QUELQUES

LIGNES SUR L’ASSOCIATION « LES COMPTOIRS DE L’INDE  »

QUI TRAVAILLE DEPUIS SA CREATION EN 1992 à faire connaître la culture indienne et à renforcer les relatons

entre la France et l’Inde .

Dans le cadre de son action , elle s’esr intéressée aux soldats Indiens venus combattre en france pendant la

Grande Guerre.

Les recherches de cette association ont donné naissance à un ouvrega , le seul qui existe ur le sujet  » LES

TROUPES INDIENNES EN GRANCE , 1914-1918  » .

en avril1914 elle a obtenu la labellisation de la Mission du Centenaire de la Première Guerre Mondiale 

a réalisé une exposition itinérante  , dans diverses régions de France , sur cette histoire méconnue .

Plusieurs monuments ont été réalisés dans le Nord de la france en leur honneur . En i927 a été inauguré le

Mémorial de Neuve-Chapelle  à la mémoire des 5 021 soldats indiens morts lors des offensives alliées du 12 au 13 mars

1915 . Le ma réchol Foch , à cette inauguration a déclaré «  Rentrez chez vous dans le lointain pays

d’Orient baigné de soleil et faites savoir au monde entier comment vos compatriotes

ont trempé de leur sang la terre froide du Nord et des Flandres  , comment avec un

courage exemplaire , ils ont délivré en luttant corps à corps avec un ennemi

redoutable : Faites également savir à l’Inde toute entière , que nous veillerons sur leur tombe avec la même dévotion que mérirent nos morts . «  

O N    N E     D O I T    P A S    ….    O N    N E    P E U T    P A S    O U B L I E R .

REF : < Les troupes indiennes en France , 1914-1918 >

 

 

 

 

 

3 février 2017

LES SOLDATS DES COMPTOIRS FRANÇAIS EN INDE PENDANT LA GRANDE GUERRE

Monument à Pondicéry

Monument aux Morts de  Pondichéry

 

Volontaires du Bengale et soldats Français sur le champ de bataille

Volontaires du Bengale et soldats Français sur le champ de bataille

 

Volontaires Bengalis à toulon en 1916

Volontaires Bengalis à Toulon en 1916

LORS DE LA GRANDE GUERRE ( 14-18 ) LA FRANCE  , EN DECEMBRE 1915 ,a décidé afin de renforcer son armée , de lancer une campagne dans ses territoires asiatiques : Pondichéry , Chandernagor ,

Karikal , Mahé : «  L’inde est redevable de la france dedifférentes façons

.C’est maintenant le devoir de chaque indien de se tenir aux côtés de

la France

durant cette pèriode d’adversité  ….. La France n’oubliera jamais ceux qui sont venus vers elle dans ces jours difficiles . La France

les traitera

comme ses propres enfants  . Merci de rejoindre l’armée Française «  

Alfred Martineau , gouverneur des Indes Françaises

Dans le cadre des commémorations de la Première guerre Mondiale  , l’Alliance Française met à

l’honneur les soldats bengalis de l’armée française tombés dans oubli et nous permet , à nous aussi

, de rendre

hommage à ces soldats .

«   Du point de vue des ex-pays colonisés , sur le plan

psychologique , il me semble que la colonisation est

également vécue comme une humiliation «  

explique à France 3 Olivier Litvine , président de l’Alliance Française.

UNE TRENTAINE DE VOLONTAIRES ORIGINAIRES DE CHANDERNAGOR

DANS CETTE PETITE ENCLAVE FRANÇAISE DU BENGALE, UNE TRENTAINE

D’HOMMES ONT RÉPONDU À CET APPEL DE LA FRANCE  .Leur compariote ,

le lieutenant-colonel Muhammad Lutful

Hag , s’est particulièrement intéressé à leur parcours .

Au printemps 1915  , aprés des examens médicaux et une sélection , 26

soldatsBengalis  ont été jugés aptes à rejoindre l’armée Française.

le 16 avril une grande fête est organisée à Chandernagor afin de saluer leur départ

à Pondichéry  ou ils ont suivi un entraînement au sein de la 17e Cie du 11é

régiment d’infanterie coloniale. «  Ils sont tous en bonne santé  . Depuis leur arrivée à Pondichery  , je ne peux que me féliciter de leur service . Ce sont

tous de bons jeunes

soldats et je n’ai jamais eu à me plaindre d’eux.  » a écrit

à l’époque  le lieutenant Gillet  .

En juin 1916 ils débarquent à Toulon  avant de rejoindre des unités d’artillerie  . sSur des photos prises à Toulon , ils apparaissent en uniformes encadrés par des officier , portant leur paquetage et des masques à

gaz . Ils ont combattu à Verdun , en Argonne  , à saint Mihiel. «  Tous ces soldats ont reçu des médailles commémoratives de la première Guerre Mondiale  et l’un d’entre-

eux a reçu la Croix de Guerre , pour son dévouement  » . Ils ont servi pendant trois ans et sont ensuite rentrés à Chandergador à l’exeption 

de MonoranjanDas qui estmort en France suite à une maladie.

Pendant presque 100 ans ces hommes sont tombés dans un relatif oubli  . Grâce au travail de Muhammad Lutful Hag  à  qui nous devons les photos illustrant ce texte ) les 26 volontaires Bengalis reprennent

leur place dans l’histoire de la Grande Guerre   .

REF :  »  Grande Guerre : les soldats bengalis de l’armée française tombés dans l’oubli  » France 4

 

1 février 2017

LES SOLDATS INDIENS DANS LA GRANDE GUERRE

MÉMORIAL inauguré en 1927 par le Mal. FOCH

MÉMORIAL inauguré en 1927 par le Mal. FOCH

 

Cérémonie en mémoire des soldats Indiens le 30 octobre 2014

Cérémonie en mémoire des soldats Indiens le 30 octobre 2014

 

100290769 EN SEPTEMBRE 1914  L’ARMEE BRITANNIQUE DUREMENT EPROUVEE PENDANT LES COMBATS DE L’ETE

,FAIT APPEL EN RENFORT A SA COLONIE DES INDES : shiks , pendjabis,gurkhas, ont débarqué à Marseille

… vêus de simples et légers uniformes en coton pour affronter l’hiver des Flandres  avec deux mitrailleuses par

bataillon …… pieds gelés , pneumonies vie dans la boue des tranchées ont fait plus de victimes que les combats .

Dés l’hiver 1914 , le corps i,dien subit de lourdes pertes en particulier des officiersqui par tradition sont à le tête

de leur troipe en sortant de la tranchée .

En mars 1915 , 4 000 soldats Indiens ont trouvé la mort àla prise de  Neuve-Chapelle.

Six mois plus tard il y a eu 3 000 mortd en une seule journée à Laventie à la bataille de Loos.

La question du maintien du Corps Indien sur le front de l’ouest  s’est tapidement posée et dés l’automne 1915 , il a été

progressivement relevé , seules deux divisions sont restées en réserve dans le Nord  .  Pour les autres , direction du

Moyen Orient.814-18 .

Le soldats Indiens tombée en 1814-18 sont des oubliés dans leur Patrie .Pour un grand nombre d’Indiens , le rappel

de ces vies perdues pour l’ancienne puissance coloniale est embarassant.

 » On ne peut pas parler de sacrifice , ce n’est pas le patriotisme qui les a poussé à combattre «  

es time Mriduca Mukherjee qui évalue à 70 000 le nombre de soldats

Indiens morts en Europe

La plupart d’entre -eux cherchaient un emploi «   ajoute un

autre historien . Ils étaient motivés par le promesse de la

Grande -Bretagne qui à l’époque  promettait de donner plus

d’autonomie à sa colonie si ses habitants combattaient.

«  Un courage d’autant plus remarquable qu’il n’a

reposé que sur le seul volontariat . aucun Indien

n’a été conscrit  » .The Indian Heroes of WWI

EN 1927 UN MEMORIAL INDIEN A ÉTÉ INAUGURE A NEUVE –

CHAPELLE PAR LE MARECHAL FOCH.

REF  :< histoire 14-18 Les indiens dans la grande guerre : FR3

Nord >

< Les soldats indiens tombés dans la grande guerre ,  grands

oubliés sur leur sol >

 

 

29 janvier 2017

 » LE SOLEIL DES MORTS  » de Bernard Clavel ….. suite

IMG_4587NOUS RETROUVONS Charles  LAMBERT  Sergent -Chef dans l’armée d’Afrique :

Un homme qui est une force de la nature , un homme droit , juste , mais dur , impitoyable pour lui comme pour les autres  , pour ceux qu’il commande qu’il entraîne au combat , qu’il mène

au combat.

Il est généraux , aime  ses hommes avec lesquels il partage leurs difficultés    … toujour devant  , pour eux un exemple … et ses hommes finissent par aimer le  » chef  »  , auquel ils ont donné

le nomde  » Tête de pipe  » , à tel point qu’ils vont le décorer  d’une des décorationsde fantaisie du Sahara gravée dans uns plaque d’argent pour laquelle ils se sont tous cotisés ,  du   » Cafard de Médinine  » .

C’est un dur de duer, Bernard Thuillier   qui le décore  et qui le suivra toute sa vie … c’est  » le chef  » à qui l’on ne peut rien refuser. Et , Charles préfèrera cette décoration à toute celles qui’il gagnera par la suite

dans les divers combats militaires en Afrique comme , comme enfrance  … oui pour lui le  » Cafard de Madinine  » vaut la `Légion d’Honneur , la Médaille Militaire , la Croix de Guerre , parce que ce sont ses

hommes qui lui ont donnée .

Cet homme  » ce n’est pas un personnage , pas un monsieur , non , un regard qui s’imprime au fond de vous et y reste kusqu’à votre dernier souffle  » .

Aprés quelques années dans le civil au il retrouve son métier de comptable et la vie tranquille auprés de son Epouse , Pauline  » , c’est la grande guerre qui le verra lieutenant .Il se battra avec courage et tentera

vaineùent d’empêcher deux de ses hommes , en 1917 , d’être condamné à mort  … pour faire un exemple  …. On le retrouvera en Salonique ou il a été muté per un colonel qui lui en voulait de défendre des

innocents et là denouveau en Afrique il rencontra  ,  Michel Buisson , un prêtre somdat qui veut se battre en première ligne et deviendra son ami , même si lui Charles Lambert , ne croît pas en dieu qui laisse faire

de tels massacres .

Lz guerre terminée , il sera élu dans sa commune et dviendra premier-adjoint … à ce titre pendant la guerre 39-45 , il aura à défendre des administrés contre l’occupant et mettra en place avec le prêtre

Michel Buisson et avec  Bernard Thillier dit  » Bat’ Daf ‘  » un réseau de résistants pour sauver des juifs , des résistants et des sodats alliés …. ce qui ne l’empêchera pas à la Libération , en 1944 , d’être arrêté par

des FTP et risqué d’être condamné à mort par un  » tribunal » de l’époque …. lui , cet hmme juste et gnéraux , cet homme qui à  » la noblesse et la générosite de ceux qui sans faire de bruit , défendent des valeurs

mémoriables  » , lui qui   » a mené une vie d’homme au service de son pays , courageux jusqu’à l’aveuglement, opiniâtre jusqu’à la mort , impitoyable pour tous  et pour lui-même afin d’exorciser ses

terreurs d’enfant  » .

UN OUVRAGE QUE JE SUGGERE A MES LECTEURS DE LIRE , POUR MIEUX ( SI POSSIBLE )  COMPRENDRE LES HORREURS DE LA GUERRE , LA VIE DE CES ANONYMES DE

L’HISTOIRE , LA FRATERNITE ENTRE COMPAGNONS , L’AIR PUR DE LA NATURE ET L’AMOUR DE  » PAULINE  » .

 

 

 

26 janvier 2017

 » LE SOLEIL DES MORTS  » …. de Bernard Clavel

512W1YA4YNL._SX195_9782266093996_1_75le-soleil-des-morts-de-bernard-clavel-995787675_MLCE BLOG QUE VOUS SUIVEZ , FIDELES LECTEURS , NOUS FAIT PRENDRE CONSCIENCE DES HORREURS DE LA GUERRE , MAIS AUSSI DU COURAGE ET LE L’HEROISME DE

CES  » POILUS  » DE CES HOMMES ( ET FEMMES ) QUI SE SONT LEVES POUR DEFENDRE LEUR PAYS , LEUR TERRE , LEUR FAMILLE .

LE SOLEILDES MORTS EST UN BEAU ROMAN  ,   FRUIT D’UN ECRIVAIN AMIS DES HUMBLES  , UN HOMME DE COEUR , UN PASSIONNE .

UN ROMAN d’une grande sensibilité mettant en action un de ces anonymes du petit peuple de france , un de ces oubliés qui avec civisme , courage , abnégation , patriotisme , héroïsme  on combattu pour

défendre leur pays , leur terre , leut famille , voire pour venger l’un de leurs ancêtres Mort pour la France .

CET ANONYME , est un enfant des forêts du Jura , un orphelin né de père inconnu élevé par sa grand mère  » la Blanquette  » , une lavandière qui vit et travaille pour son petit fils , Charles Lambert .

Le grand père de Charles , Théodore Lambert , est mort à la guerre de 1870 , celle qui a perdu l’Alsace et La Lorraine …  un homme simple , de métier buûcherON ,   mort en héros afin de sauver ses camarades .

 

Charles aime la nature , la forêt , la rivière  » la Loue  » ou nagent truites , brochets et autres poissons qu’il aime pêcher

IL quitte l’école pour aider sa grand mère et devient aide comptable , puis son patron décédè fait divers mètiers en attendant l »âge de s’engager pour venger ce grand père dont l » la blanquette  »

lui a beaucoup parlé.

CHARLES  fait connaissance de Pauline qui plus tard deviendra son épouse , une épouse tendre , attentionnée  qui l’aidera tout au long de sa vie.

A 18 ans , il s’engage dans l’armée d’Afrique  , et Pauline l’attendra …. il fera tout son possible pour devenir sous-officier ,la maman de Pauline exige qu’il quelques  » sardines  » avant qu’ils se marient.

A          S U I V R E 

 

 

il faut reprendre l’Alsace et la Lorraine.

 

22 janvier 2017

LE  » BLACK DIGGER  » DOUGLAS GRANT DANS LA GRANDE GUERRE

 

drapeau arborigène créé par Harold Thomas en 1971 " nous sommes hommes noirs , sur une terre rouge ,sous le soleil

drapeau arborigène créé par Harold Thomas en 1971  » nous sommes hommes noirs , sur une terre rouge ,sous le soleil

500411_1422980863_Grant_UneVidéodb398d_7e6512f1afb646f7a48bc727f69adc80-1 DOUGLAS GRANT DE SON VRAI NOM POPPIN JERRY EST UN DES QUELQUE 400 ARBORIGENES AUSTRALIENS ( voir notre article prédérent ) ayant servi dans l’armée Australienne , pendant la

Grande Guerre … en tant que tel , il a marqué son époque  .

Prendre la décision de s’engager en tant qu’Arborigène  était une démarche loin d’être facile dans une société alors profondément raciste à l’égard des autochtones  .

POPPIN JERRY fut , en 1187 , recueilli par le directeur du Musée australien de Sydney , aprés le massacre de ses parents par des colons .  Trés vite , il part avec son père adoptif  au Pays de Galles ou il suit des

études et devient dessinateur . Revenu plus tard en

Australie , il est confronté à la déclaration de guerre et à la mobilisation des volontaires Australiens pour combattre au sein de forces de l’Empire Britannique .

En janvier en 1916 , à 34 ans , il s’engage dans l’armée Australienne , dans le 34éme Bataillon d’Infanterie …. les lois racistes interdisent aux arborigènes de quitter l’Australie …. il insiste fortement et finit

par obtenir gain de cause … et en août 1916 il rejoint la france  au sein du 13éme Bataillon d’Infanterie.

Au cours des combats sur le front ouest , Doudlas Grant est fait prisonnier à Bullecourt , le 11 avril 1917 , au cours de la bataille d’arras ( 9 avril au 16 mai 1917 ) , qui fit prés de 150 000 mille soldats alliés tués

blessés ou disparus.

Prisonnier de guerre en allemagne , Douglas Grant fascine les autorités allemandes et les anthropologues  du fait de son origine Arborigène et de son éducation trés britannique …. une enigme pour les

allemands !!!!

Le sclupteur allemand Rudolph Markoeser , fait de cet homme   » ambiguë  » un buste célèbre en ébène ( dont je n’ai pas pu trouver la photo ) . Douglas Grant devient par ailleurs responsable du bureau d’entraide britannique au sein du camp de

prisonniers installé à côté de berlin et majoritairement composé de soldats indiens de l’Empire …..  il organise l’envoi de colis et de fournitures médicales pour les pisonniers .

De son retour en Australie , il est devenu célèbre dans son pays en lançant son  propre programme radio  …. mais cette vie nouvelle tourne au cauchemard ; incapable de se réadapter à la société ,

Douglas tombe dans l’alcool et termine ses dernières années de vie dans un asile; il décède en 1951

Devenu un symbole national Australien , Douglas Grant repose aujourd’hui à Sydney.

REF :   » Douglas Crant ( 1885-1951  Mémoires combattantes  »     –    » Douglas grant raconté par Alice Taglioni   »

 

18 janvier 2017

LES POLIUS ARBORIGENES PENDANT LA GRANDE GUERRE

Black " Digger "

Black  » Digger « 

 

soldat H. Harthur Cowwan 6é Rgt de  light Horse

soldat H. Harthur Cowwan 6é Rgt de
Light Horse

 

soldat W.C.Georges Saunders originaire de l'état de victoria , enhagé en 1916

soldat W.C.Georges Saunders originaire de l’état de victoria , enhagé en 1916

 

soldat W.C.Georges Saunders originaire de l'état de Victoria engagé en 1916

R. Francis Hawking  du 2é bataillon capturé par  lea Allemands à armentiéres .

 

groupe de recrues pour le 9é bataillon: au centre u arborigèn

groupe de recrues pour le 9é bataillon: au centre u arborigèn

 

soldat de cavalerie frank Fisher - 11é Rrg. de Light Horse : 917

soldat de cavalerie frank Fisher – 11é Rrg. de Light Horse : 917

 

mariage du soldat william wallace , engagement refusé d'abord a cause de sa couleur,, réussi ensuite (1918 )

mariage du soldat william wallace , engagement refusé d’abord a cause de sa couleur,, réussi ensuite (1918 )

 

le soldat arborigène Doublas Grant à gauche

le soldat arborigène Doublas Grant à gauche

QUI SE SOUVIENT QUE PLUS DE 400 ARBORIGENES  ONT PARTICIPÉ À LA PREMIERE GUERRE MONDIAL ? CERTAINEMENT PAS BEAUCOUP D’ENTRE NOUS … ILS ONT MEME ETE OUBLIES

DANS LE MEMOIRE COLLECTIVE AUSTRALIENNE …. LES  » DIGGERS  »   ‘ ARBORIGENES ) LE SURNOM DONNE AUX MILITAIRES AUSTRALIENS DURANT CE CONFLIT SONT TOMBES

DANS L’OUBLI .

NOUS TENONS A PARLER D’EUX APRES LES ARTICLES SUR LES AUSTRALIENS ET NEO-ZELANDANS DANS LA GUERRE 14-18

A l’occasion du centenaure dela première guerre mondiale , l’Opéra de sydney les a mis à l’honneur.Pendant une semaine , neuf comédiens arborigènes ont endossé l’uniforme de leurs ancêtres soldats ,

pour leur rendre , enfin , un hommage mérité . Wesley =====enoch , le metteur en scène  dit «  Il était grand temps de faire revivre cette participation  des Arborigènes …

quand on raconte une telle histoire aux gens , ils s’étonnent : Qoui , il y avait des Arborigènes à Gallipoli ?  » .

Pour écrite  » Black Diggers  » les auteyrs ont rencontré des descendants de ces soldats et onr également travaillé  sur les lettres etles journeaux  détenus par le  » Mémorial Australien  de la guerre « .

QUI AVAIT POUSSE CES HOMMES ,considérés comme infèrieurs sur leur propre terre , à s’engager dans ce conflit lointain ?

L’australie n’avait que des volontaires outre mer .  » les arborigènes vivaient dans des réserves et n’avaient pas d’argent …. ike n’étaient pas autorisés à  » être

citoyens  »  …  s’engager pour la guerre représentait une chance de se faire de l’argent et de prouver qu’ils pouvaient être quelqu’un   » résume

Eliath Watego , un comèdien donttrois de ses ancêtres ont combattu dans l’armée Australienne .

Selon le site du Mémorial australien de la guerre , une fois dans l’armée «  ils étaient traités à égalité et recevaient la même solde que les autres militaires et étaient

acceptés sans discrimination …  » ils ont vécu la même choseque leurs collègues blancs  » résume Tom Wright dans le  » sydney Morning Hérald  »   les mêmes horreurs

,les mêmes obus , les mêmes privisations , la même violence « .

La différence est apparue en 1920 lorsqu’ils sont retournés en Australie . Cela a été trés dur pour certains d’entre – eux  de se faire une place dans la société blanche, de retourner dans leur

communauté noire .

Dans  » Blck Diggers  » l’un des personnages est inspiré du soldat Douglas Grant . nous vous conterons son histoire .

REF :  < premiere guerre mondiale : les poilus arborigènes sortent de l’oubli  >  texte de Stéphanie Trouillard

 

 

 

17 janvier 2017

LES AUSTRALIENS ET LES NEO-ZELANDAIS PENDANT LA GRANDE GUERRE … suite 4

Passchandeale : la boue

Passchandeale : la boue

 

eglise de Villers-Betonneux

eglise de Villers-Betonneux

 

villers-Bretonneux: prisonniers allemands

villers-Bretonneux: prisonniers allemands

 

Villers-Bretonneux : canons et mitrailleuses pris aux allemands

Villers-Bretonneux : canons et mitrailleuses pris aux allemands

 

bataille de Villers-Bretonneux

bataille de Villers-Bretonneux

 

Toujours la boue

Toujours la boue

 

Passchaendaelle: la boue

Passchaendaelle: la boue

 

Film sur Passchandeale

Film sur Passchandeale

APRES MESSINES , C’EST LA TROISIEME BATAILLE D’YPRES À PASSCHENDAELE (juillet à septembre ) OU LES ANZAC SUBIRONT ENCORE DE LOURDES PERTES ( 38    HOMMES )  DANS LA

BOUE ET LES GAZ MOUTARDE .

A cette époque les Néo-Zélandais se séparent des Australiens . Les deux dominions reprennent leur identité .

En 1918 les australiens sont regroupés en un corps d’armée à cinq divisions . En avril ,   dans la région d’Amiens ,  les unités Australiennes freinent l’ardeur des Allemands et entreprennent une contre-

offensive .  Les 12 et 13 avril 1918  la 1er division australienne , envoyée en grande hâte  repousse une manoeuvre de diversion Allemande entre Armentière et Béthune .Avec l »appui des chars et en utilisant le gaz

moutarde  les allemands se lancèrent une fois de plus sur villers – Bretonneux  le 18avril  ..Le village tomba etAamiens se trouva  alors qous le menace directe de leurs canons.

Le 24 avril , leq i3é et 15é brigades d’infanterie Australienne  effectuent une contre-offensive hardie  pour prendre en tenaille et encercler complètement le village  avec l’appui d’une brigade  Britannique

A l’aube le 25 avril  , date anniversaire de Gallipoli , Villers – Bretonnaux étit définitivement libéré .

Depuis ces évènements tragiques  , chaque année le 25 avril  , Anzac Day , à Villers-Bretonneux  , mais aussi à Fromelles , Pozières  ,Vieux-Berquin et d’autres communes de la Somme et du Nord les

habitants celèbrent  avec reconnaissance et émotion  la mémoire des jeunes volontaire venus de l’autre bout du monde  défendre sur le sol français  , un idéal commun , la liberté.

Appuyés par des tanks  et par des unités du contingent américain , les soldats Australiens reprirent l’offensive le 4 juillet et s’emparèrent de Hamel et firent prés de 1900 prisonniers . Cette opération fut

un modèle de coopération entre l’infanterie , l’artillerie et l’aviation.

Le 8 août  Canadiens et Australiens  sas préparation d’artilerie et avec456 tanks balaient les positions avancées Allemandes au sud de la Somme …. les alliés avaient progressé de 16 kilomètres  et

fait 6 500 prisonniers.

Entre août et octobre 1918 , le corps australien fait  res de 30 000 prisonniers et alors que cela paraissait impossible depuis des années  entreprit une impressionnante percée  dans la directind’Amiens/Roye.

Ils achèvent leur épopée de l’Aisne  avec la prise du village de Montbréhain en novembre.

Aprés avoir pris Bapeaume  en août , le 4 novembre la ville du Quesnoy est attaquée parles hommes de la division Néo-Zélandaise  qui capturèrent le commandant de la place et sa garnison de 1 000 soldats.

Au total pAustraliens plus de 416 000 Australiens ( 313 000 sur le front occidental ) et 16 000 Néo-Zélandais  ( plus de 90 000 en France et en Belgique ) seront volontaires ou mobilisés entre 1914 et 1918

sur tous les fronts. 60 000  Auqtraliens et 18150 Néo-Zélandais  mourront sue le front accidental , en turquie  ou dans lePacifique .

SOURCE :  Service d’Information et de Relation Publiques des Anciens Combattants .

 

15 janvier 2017

LES AUSTRALIENS ET LES NEO-ZELANDAIS PENDANT LA GRANDE GUERRE ….suite 3

CARTE DES OPÉRATIONS

CARTE DES OPÉRATIONS

 

un des importants cratères de mine .

un des importants cratères de mine .

 

soldat  creuseur de mine

soldat creuseur de mine

 

2 chars sur le chemin du combat pendant l'attaque de la crête

2 chars sur le chemin du combat pendant l’attaque de la crête

 

somdats néo-zélandais  regardant les chars avancer vers Mesines

somdats néo-zélandais regardant les chars avancer vers Mesines

EN 1917 LES AUSTRALIENS FURENT PRESENTS DANS LES GRANDES BATAILLES ALLIEES. .

DU 17 AU 19 MARS 1917  , LES ANZAC DE LA 5ÉME ARMÉE BRITANNIQUE  RÉOCCUPÈRENT BAPEAUME . Puis ce firent  Lagnicourt , Doignies et Louvermal qui tombèrent tout à tour , permettant aux

ANZAC  de se trouver au contac de la ligne Hinderburg qu’ils attaquèrent  le 11 avril  prés de Bullecourt . Au prix de durs combats et d’importantes pertes  les hommes de la 4éme division Australienne   s’emparèrent

d’une partie de la ligne de front   réputée pourtant inexpugnable  . Les ANZAC tinrent victorieusement Bjllecourt en mai malgré les contre-attaques Allemandes .

LA   BATAILLE   DE   MESSINES   ( BELGIQUE )   7 JUIN 1917

La région de Messines offrait une caractéristique si  particuliére , que la guerre des mines y avait pris une proportion extraordinaire . En 1916 et pendant les premiers mois de 1917 on y avait creusé

au moins 16 kilpmètres de galeries de mines. Le mines explosées par les alliés et les allemands avsient creusé des cratères de plus de 120 mètres de diamètre . autre particularité de cette bataile , les tanks  ont pris

une large part àl’offensive et dés le lendemain patrouillaient à l’est des lignes ennemies pour aiderà repousser les contre-attaques allemandes.

C’est la 7 juin que cette bataille est déclarée .

Aprés avoir été prise par les allemands  lors de la cernière étape de la  » course vers la mer  »  la deuxième bataille de Messines a eu lieu le 7 juin 1917 .Aprés le désastre du Chemin des Dames  , le général Pétain

préfère rester sur la défensive en attedant lmes chars anglais et les troupes amériaines . Douglas Haig n’est pas de cet avis .Il opte pour une grande offensive dans les flandres et décide d’occuper la crête de

Wytschaete , pour résuire le saillant d’Ypres. ey-t confie dette mission à la II armée du général Plumer .

Afin d’éviter un nouveau bain de sang  , il décide de creuser 20 sapes entre la cote 60 au nord et le village  de Saint Yves au sud. Plumier dispose de neuf divisions en première ligne et de trois en réserve  .

Il avait au préalable ordonné une préparation d’artillerie de 17 jours précédant l’attaque.

Durant le nuit du 6 au 7 juin , un violent orage éclate .Lorqu’uil cesse 19 sapes contenant 454 tonnes d’explosifs sautent sous les positions allemandes … le bruit de l’explosion est effayable .

aprés les explosions , les britanniques et les ANZAC passent à l’action et  réussissent à attendre rapidement le ppint sud de la crête . A 7 heures les vilages de Messines et de Wytchhaete sont aux mains des

alliés. Vers 17 heures , tous les objectifs sont atteints , la crête est tenue et les britanniques s’enterrent , réussissant à contenr les contre-offensives allemandes . LA VICTOIRE EST TOTALE.

TOUTEFOIS , IL FAUT DIRE QUE LES BRITNNIQUES perdent 17 000 hommes et les allemands 20 000 . Lss britanniques s’emparent de 65 canons , 94 mortiers et 300 mitrailleuses.

REF complémentaire :  < 7 juin 1917 la deuxieme bataille de Messines >     < bataille de messines – grande guerre) pages perso. orange . fr >

A     S U I V R E 

13 janvier 2017

LES AUSTRALIENS ET LES NEO-ZELANDAIS DANS LA GRANDE GUERRE … suite 2

cimetierre de ``Poziéres

cimetierre de « Poziéres

 

image

LE MOULIN DE POZIERES

LE MOULIN DE POZIERES

 

pozieres_memorial_australien_cnicolas_bryant

Bataille de Pozières   de Frank Crozier 1918

Bataille de Pozières de Frank Crozier 1918

 

le bunker " gibraltar " à Pozières fin août 1917

le bunker  » gibraltar  » à Pozières fin août 1917

 

 

soldats australiens sur le plateau de Pozières ( image colorisée)

soldats australiens sur le plateau de Pozières ( image colorisée)

 

Pozières . Mémorial Australien

Pozières . Mémorial Australien

EN JUILLET 1916 A LA BATAILLE DU MOULIN DE POZIERES DEFENDU PAR LA GARDE PRUSSIENNE ET LES BRANDEBOURGEOIS , TES TROIS DIVISIONS AUSTRALIENNES

ATTAQUERENT  PENDANT PRES DE 46 JOURS  EN ENREGISTRANT PLUS DE 23 000 PERTES .

BAYAILLE DU MOULIN DE POZIERES    juillet et août 2016

LA COTE 160est un indicatif  topographique . Pozières est le point le plus haut , ce qui en faisait une position stratégique pour les allemands qui pouvaient dominerla région et la route d’Amiens par laquelle

étaient acheminés les troupes alliées et le matèriel

Pozières , un village d’environ 300 habitants , situé dans le département de la Somme ( 80 ) ne figure pas sur les encyclopédies de grand public , mais tous les australiens qui visitent la France le

cpnnaissant; C’est ici que leurs parents  » lointains  » ont participé à l’une des batailles les plus meurtrières de la Gtrande Guerre .

Lancés à l’assaut de cet éperon rocheux  trés fortifié par les allemands , il y ont essuyé des pertes terribles  avant de prendre le village .

Le 23 juillet à 00h30 la 1er Division Austramienne appuyée  sur sa gauche par la 48 th ( south Midland Division ) et aprés un bombardement de 4 jours attaquent Porières depuis le sud et le sud-est du village

… la totalité du village était prise le 25 . L’artillerie Allemande y envoya alors une terrible concentration de tirs. aAl’est , deux lignes fortifiées Allemandes résistent toujours à tous les assauts.

La 2éme division =aistralienne relève la 1er division épuiqée  les 28 et 29 juillet.Les attaques échouèrent avec des pertes élevées .

Le 4 août , les australiens perciennent à s’emparer de deux lignes allemandes  à l’est du village et le lendemain ils se retranchaient dans les ruines du Moulin , repoussant tous les assauts ennemis.

Epuisés , les australiens sont relevés par les Canadiens le 5 septembre …. le village avait complètement disparu.

En 10 jours prés de 12 000 hommes de l’ANZAC ont été tués ou blessés pour prendre et tenir le village.

LA PRISE DE POZIERES CONSTITUE LA SEULE VICTOIRE ALLIEE DU DESASTRE DE LA SOMME.

A          S U I V R E 

 

 

1...34567...52

histoirefanonfalsifiee |
franckkokria |
Le rideau d'Arlequin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marciana Brooks. ▲
| Thelifeisajoke
| Rudy Mbemba-Dya-Bô-Benazo-M...