Accueil

23 février 2013

OU SONT PASSEES LES DECORATIONS DE KLEBER DUPUY …suite .

OU SONT PASSEES LES DECORATIONS DE KLEBER DUPUY ...suite . sc0004f96f1-295x300

img_3103-300x225img_3102-300x225
exemple de médaille à partir de celle existant à La Teste de buch

SUITES AUX RECHERCHES INFRUCTUEUSES POUR RETROUVER LES DECORATIONS DE KLEBER DUPUY , avec

Madame Danielle POLESE , responsable du Service des Archives de La Teste de Buch , nous avons réfléchi à une manifestation

qui pourrait avoir lieu dans le carde du Centenaire de la Guerre 14-18 , en particulier dans  celui du centenaire de la Bataille de

VERDUN , en 2016.

Voilà l’essentiel des idées soumises à Monsieur le Maire de la ville dés le 13 avril 2011

PROFITER de cette manifestaion pour honorer la mémoire de tous les Testerins  » Morts pour la France  » pendant

la guerre 14-18 , la guerre 39-45 , la guerre d’Indochine , la guerre d’Algérie …..

Il nous a semblé intéressant de mettre en place un projet d’EVENEMENT  , susceptible de rendre actifs, tous les citoyens de notre ville :

- recherche de documents , lettres , objets ayant appartenu aux soldats …..

- répertorier les familles d’anciens combattants de la ville ayant eu un des leurs  » mort au champ d’honneur  »

- RÉPERTORIER LA LITTÉRATURE DE LA TESTE DE BUCH ET DU   » pays de buch  » au sens large sur la guerre 14-18 , sur la création

et l’nauguration des Monuments aux Morts …

……….

CE QUI POURRAIT ETRE PROJETE :

UNE MANIFESTATION-EXPOSITION d’une durée de 3 à 5 jours , la semaine du 14 juillet 2016 avec création d’Evenements

dont le programme pourrait être :

- EXPOSITION de documents et d’objets et d’ouvrages sur la bataille de Verdun , sur la guerre 14-18 ;

- CONFERENCES  sur des sujets à définir , reliées à la projection éventuelle de film , suivis de discussion ;

- PROJECTION DE FILMS suivis de discussion :

exemples : J’accuse d’Abel Gance  , Les Croix de Bois , Fusillés pour l’exemple , le pantalon rouge , Capitaine Conan …etc

- CREATION D’EVENEMENTS :

-  EMISSION DE TIMBRES PAR LA POSTE , sur les  » Grands Hommes  » de la bataille de Verdun

DRIANT et des chasseurs du Bois des Cures ,

RAYNAL et BUFFET  défenseurs du fort de Vaux ,

POLIMAN et la tranchée des baïonnettes ,

Kleber DUPUY et le Fort de souville.

Cette série de timbres philatéliques dont l’idée reviendrait à la ville de  LA Teste de Buch pourrait être inaugurée das notre ville;

L’idée devrait être soumise aux dirigeants de LA POSTE ,soutenue par le Ministère des Anciens Combattants .

une aide à cet évènement pourrait venir de la Sénatrice de Gujan – Mestras

-  MEDAILLE COMMEMORATIVE

Une médaille comémorative pourrait être éditée par la Ville de La Teste De Buch , dont un exemplaire pourrait être remis à toutes

les familles de la ville ayant eu un des leurs tué au combat pendant la guerre 14-18 , 39-45 , Indochine , Algérie …

Ces médailles pourraient être remises par les enfants des écoles testerines au cours d’une manifestation .

Eventuelle elle pourrait être mise en vente pour les particuliers habitants de la ville ou autres lieux.

A titre d’exemples un projet de ce que pourrait être cette médaille ( voir médias insérés )

Soit une médaille originale , soit une médaille telle celle qui existe à la Ville avec au revers une inscription  » Reconnaissance de la ville de

La Teste de Buch à ……. Mort pour la France  » .

IL VA DE SOI , QU’UNE MANIFESTATION AVEC EVENEMENTS ,de cette importance doit se péparer longtemps à l’avance afin

que le projet puisse être réalisé quelque soit le conseil municipal en place à cette date.

Nota : La ville de La Teste de buch a réalisé une série de manifestations en 2014 pour le Centenaire de la Grande Guerre .

Un projet important mis en oeuvre par MmeDanielle POLESE et son Equipe , Mr Bruno PASTOUREAU , le Service Culture , le

Service Communication, le Service de Reprographie …..Une réalisation de qualité au cours de laquelle des idées émises pour

le projet  » Verdun  et Kléber Dupuy en 2001 ont été reprises .

Il est  vraisemblable qu’ un évènement Testerin sera mis en place en 2016 le cadre de la bataille de Verdun et de la défense du fort de Souville par l’instituteur Kléber Dupuy.

Quelle en sera le contenu ? impossible de le dire encore…tout dépendra de sa date de mise en projet .

 

 

 

 

 

18 février 2013

OU SONT PASSEES LES DECORATIONS DE KLEBER DUPUY ?

 

 

OU SONT PASSEES LES DECORATIONS DE KLEBER DUPUY ? sc000483652-833x1024

ce texte a été aussi , publié sur internet

sc0004991e1-180x300DÉBUT 2011 , RENÉE DUPUY , L’ÉPOUSE DU FILS DE KLEBER DUPUY EST DECEDEE. Ses enfants Jean Chroistophe et Bruno

on eu le désir de remettre à la mairie de la Teste De Buch ( ville de naissance de Kléber ) certains souvenirs qui auraient complété le don des

décorations remisesà la ville de la Teste de Buch , le 11 novembre 1992 . Ils ont pris contact avec le service des Archives…. lequel semblait

ingorer ou ces décorations étaient gardées.

Alerté par Jean Christophe j’ai fait des recherches personnelles puis avec Mme Danielle POLESE , la responsable des Archives. La municipalité

précédente avait fait lusieurs projets concernant le regroupement des documents et objets divers remis à la ville , si bien qu’ils pouvaient se retrouver

dans plusieurs lieux ou Services . Malheureusement ces recherches n’ont pu aboutir à retrouver les décorations de kléber DUPUY , sans doutes

volées par un collectionneur…. mais comment?

Nous avons donc alerté le représentant  local du journal Sud Ouest , Marceau BONNECAZE , ancien Instituteur , qui a rédigé un article paru le

Samedi 5 Mars 2011 …. cet article a été repris sur Internet….mais sans plus de résultats ! LE BULLETIN DE LA SOCIÉTÉ HISTIRIQUE ET

ARCHEOLOGIQUE D’ARCACHON ET DU PAYS DE BUCH , 2° trimestre 2011 dans son Editorial signé Michel BOYE écrivait :

 »  Dans un précédent éditorial ….j’avais osé m’inquiéter du devenir des pierres , oeuvres et témoignages divers que nous avaient laissés ou

« légués les générations passées et qui étaient ( ou sont encore ) sous la garde des municipalités .

 » Et volià que le samedi 5 Mars 2011 , le quotidien SUD OUEST  se met de la partie , en mettant sur la place publique un  » scandale  » testerin et

 » ne craitnt pas de gâcher le wed-end de quelques centaines de lecteurs . sous le titre  » Où sont passées les décorations dez kléber Dupuy ?  » ,le citoyen

 » lambda  apprend que  » les décorations du Capitaine  , héros de la grande Guerre , léguées à la ville par le musée de Verdun , restent introuvables  » .

 »  Testerines depuis le 11 novembre 1992 , on ne sait pas depuis quand elles ont disparu . Il est vrai que la guerre de 14-18 ne pèse plus lours , face à la guerre

des étoiles,made inHollyywood , dans l’esprit de bon nombre de brillants cerveaux qui sévissent dans les mairies ; à plus forte raison le Fort de souville !  »

 

Bien entendu , le Marie Mr Jean-Jacques EROLES avait été averti et fait de son côté des recherches complèmentaires.

Aprés avoir réfléchi , avec Mme Danielle POLESE , nous nous sommes posés la question :  » Comment créer un évènement susceptible de

sauvegarder la mémoire de kléber DUPUY et , en même temps , celles de tous les Testerins   Morts pour la France « .

J’ai fait un projet , que nous avons soumis au Maire J.J. EROLES , le 13 Avril 2011.

Sa réponse en date du Mercredi 4 Mai 2011 a été la suivante :

Cher Monsieur ,

Je fais suite à l’entretien que nous avons eu le 13 avril dernier au sujet de la commémoration de la Bataille de Verdun.

En 2016 , nois célèbrerons le centenaire de cet évènement historique et ; à cette occasion , nous pourrions honorer la mémoire de Kléber DUPUY

qui s’est particulièrement illustré dans la défense du Fort de SOUVILLE.

Je transmet le petit dossier que vous m’avz fait parvenir à Monsieur Bruno PASTOUREAU , Conseiller Municipal délégué à la vie Associative ,

qui est , par ailleurs , Professeur d’Histoite et de géographie et qui accompagne chaque année des élèves testerins sur le champ de Bataille de Verdun.           

Je le charge d’entamer une réflexion sur des manifestations que nous pourrions organiser à La Teste De Buch , dans le cadre de ce Centenaire.`

………………………….. « 

Le TEXTE DE LA PROPOSITION FAITE AU MAURE DE LA TESTE DE BUCH dans le prochain article .

Nous sommes au début de 2013 …. aprés plusieurs appels tel. à Monsieur PASTOUREAU , il a été convenu d’une réunion le Merdredi 30 janvier 2013

qui se tiendrait dans le cadre du Centaine Officiel de la commémoration de la pemière guerre mondiale. Une série d’évènements ( 5 ) ont été retenus

par le Préfet de La gironde dont trois se déroulerons à La Trste de Buch , concernant en particulier le CAMP MILITAIRE DE CAZEAUX  CREE EN

1914 , AYANT SERVI DE BASE D’ENTRAINEMENT AUX AVIATEURS AMERICAINS EN 1917 , ET LE CAMP DU COURNEAU CREE EN 1916  OU

940 SOLTATS SENEGALAIS , 87 SOLDATS AMERICAINS ET IO SOLDATS RUSSES REPOSENT A LA NECROPOLE NATIONALE DU NATUS .

(Cf. notre article à ce sujet )

Il a ete convenu des réunions sur divers thèmes dont un sera réservé à la commémoration de la bataille de Verdu et au fait d’Armes de  de Kléber DUPUY.

 

 

 

 

 

 

 

6 février 2013

LE FORT DE SOUVILLE AUJOURD’HUI

LE FORT DE SOUVILLE AUJOURD'HUI sc0004642301-123x300

la carrière que K. Dupuy devait rejoindre. sur la gauche le monument qui rappelle l'attaque de juin 1916

 

fortsouville-souville2009-0000-300x170
monument du lion abattu symbilisant l’échec allemand à Verdun
lieux_cartesouville-300x221
carte d’orientation
74610677-300x225
panneau indicatif

krantenkop_souville_06-300x72

souville2009_0021-300x170
danger à pénétrerdans le fort
sc00039421051-300x225sc0003b880-300x209
csemate Pamart

sc0003942104-300x198

800px-abris_souville1-300x225
abris
fortsouville-batt-lhopital-00022-300x225
reste de tranchée

 

img_1600-300x168

LA CASEMATE CENTRALE DU FORT

fort-de-souville-juin-2011-300x225souville2009_0019c-300x225wsb_680x510_fort+de+souville2c+memoire+de+france2c+belle+france2c+guy+peinturier2c+102-300x225souville151-300x225souville15-300x225fortsouville-batt-lhopital-0005-300x170sc0003b88001-300x227fortsouville-souville2009-00221-220x300fortsouville-souville2009-0022-220x300fortsouville-souville2009-0023b-300x225AUJOURD’HUI , SEULS LES FORTS PRESUMES IMPORTANTS SONT VISITES…..DOUAUMONT , VAUX….MAIS

PAS SOUVILLE .

CEPENDANT UNEFFORT A ÉTÉ FAIT CONCERNANT LE FORT DE SOUVILLE par esemple:

- Le guide Michelin consacré à la guerre 14/18 indique dans sa page 93 :  » Fort et villages détruits … Le fort de souville  »

une photo et un texte  parlant de l’action de Kléber Dupuy le 12 juillet 1916

- Sur le champ de bataille ,en Juillet et Août 2011 , le  » lieu du mois  » était le MASSIF DE SOIVILLE .

PLUSIEURS PHOTOS ET UN TEXTE  présentant le Fort , un chapitre sur  » Souville,12 juillet 1916 : les Thermopyles de la France  » ,

dans lequel est présenté la manière dont Kleber Dupuy a défendu victorieusement ce Fort , suivi d’un chapitre  » Pour découvrir le Massif de souville  »   .

( rurique écrite par Airy DURUP DE BALEINE , chargé de mission à la Mission Histoire.

-  Panneaux mettant en évidence le chemin pour se rendre sur le Massif de souville , mais le fort n’est pas visité , son état ne le permettant pas.

Il n’est pas fait mention de la stèle en l’honneur de Kléber Dupuy et de ses soldats de la 3° Cie du 7° R.I.

 QUELQUES PHOTOS SUR  l’état actuel du Fort extèrieur et intèrieur dont certaines émanent du blog. sur  » les Français à verdun – 1916  »

et du site :   http://pierreswesternfront.punt.nl/?r=1&id=413860 .

JE SOUHAITE QUE CES PHOTOS VOUS INCITENT A PLACER VOS PAS DANS CEUX DE CES SOLDATS AYANT DEFENDU CE FORT;

 

4 février 2013

LA TESTE DE BUCH ET LA GUERRE 14/18

NOUS AVONS DEJE PARLÉ DE KLEBER DUPUY , DE GILBERT SORE , DE LA NECROPOLE DU NATUS ,nous pourrions

aussi parler de la Base Aèrienne de CAZAUX  crée en 1914 et de son utilisation par les Américains à partir de 1917.

La ville de La Teste de buch a de nombreuses rues en souvenir de la Grande guerre :

LA RUE DES ALLIES ,en l’honneur des 27 Etats vainqueyrs de la guerre 14/18

LA RUE DU GENERAL CASTELNAU … le général =edouard de Curières de Castelnau adjoint de JOFFRE

LA RUE DU CHEMIN DES DAMES  théâtre d’une bataille meurtrière du 9 au 16 avril 1917

LA RUE GEORGES CLEMENCEAU  , le   » Père de la Victoire  » qui a dirigé e gouvernement de 1917 à 1920

LA RUE DES FRERES DUPUY  a Cazaux , Armand et Jean   . Tous deux furent tués au combat

LA RUE KLEBER DUPUY

LA RUE DU MARECHAL FOCH qui a dirigé les batailles de la Marne , des Flandres et de la Somme , Commandant et chet des

armées Alliées en 1918

RUE DU GENERAL GALLIENI , Gouverneur Militaire de Paris en 1914 , qui se rendit célèbre par l’épisode des  » Taxis de la Marne  »  ,

ministre de

RUE GUYNEMER , l’aviateur aux 57 victoires , mort au chamo d’honneur

RUE DU MARECHAL JOFFRE , commandant en Chef en 1914

RUE ANDRE LAFON , mort pour la france sur le front de l’Aisne   , titulaire le la Médaille militaire et de la croix de guerre

RUE ANDRE LESCA  grand mutilité de guerre 14/18 , titulaire de la Légion d’honneur et de la Médaille Militaire

RUE DU MARECHAL LYAUTEY , Ministre de la guerre de 1916 à 1917

RUE LODY ,  mort pour la france  en 1916 à Landrecourt

RUE DE LA MARNE , deux batailles eurent lieu sur la marne en septembre 1914  et en Juillet 1918

RUE DU 11 NOVEMBRE , ÉVOQUE L’ARMISTICE DI 11 NOVEMBRE

RUE DES POILUS , surnom donné aux combattants de la guerre 14/18

RUE GILBERT SORE

RUE DU SOUVENIR FRANCAIOS , crée en 1887 p qui perpérue le souvenir de tous les Français morts pour la france

RUE DE VERDUN , du nom de la grande bataille de la guerre 14/18

RUE DE LA VICTOIRE , CELLE DE LA GUERRE 14/18

    DE NOMBREUSES RUES DE LA VILLE RENDENT AUSSI HOMMAGE AUX MORTS DE LA GUERRE 39/45 .

 

 

la guerre

29 janvier 2013

GILBERT SORE CAMARADE D’ENFANCE DE KLEBER DUPUY

GILBERT SORE CAMARADE D'ENFANCE DE KLEBER DUPUY sc00036f341-729x1024

caricature de R . Thoumazeau sur  » La Voile sur un Pin « 

NOUS AVIONS PROMIS UN ARTICLE SUR UN CAMARADE D’ENFANCE DE Kléber  DUPUY , né lui aussi à La Teste de buch.

Ils ont parcouru de nombreuses années ensemble et joué dans la même équipe de Rugby   , ils étaient ensemble à l’Ecole

Normale d’Instituteurs . Son père était boulanger à La Teste de Buch , rue des alliés

 

 

Enseignant enthousiaste , combattant exemplaire , journaliste courageux , mais avant tout un poète.

 

Officier des palmes académiques , Commandeur de la Légion d’honneur, titulaire de la Croix de guerre 14/18 et 39/45 et de la Croix des Combattants

de la Résistance, Chef de Bataillon d’Infaterie à titre honoraire .

Président d’honneur de la société Historique d’Arcachon et du Pays de Buch.

C’est grâce à lui qu’une partie des traditions Testerines ont pu subsister . Il a su faire pendant toute sa vie honneur

à sa petite patrie , la capitale du Pays de Buch….LA TESTE DE BUCH.

Evoquant son enfance  » Entre dune et bassin   » en 1971 , il écrit:

 » Une mutation.. Le mot est à la mode , mais la chose est bien réelle. Notre Pays de Buch , comme les autres , a subi une mutation….. au point

que les jeunes d’aujourd’hui ne peuvent imaginer ni l’espect de la région en 1900 , ni la vie de leur grands -parents .  »

On lui doit de nombreux écrits:   » Mon vieux Pays:poèmes de la lande  » 1926 ,  »  Siréna  » 1936 ,  » De sable et d’émeraude  » 1939 ,

 » Une voile sur un pin  » 1965  » le fanal sur la dune  » 1966 ,  » entre dune et bassin  en 1900  » 1979 , ainsi que d ‘ autres recueils de poèmes :

 » Les chants du rugby  » , Babel  » ,  » Hélène ma petite finne  » ,  » le voyage ardent » .

TOUS LES ANCIENS TESTERINS SE SOUVIENNENT DE CET HOMME SIMPLE ET CULTIVE , DE CE CITOYEN QUI A SU AU COURS DE

DEUX GUERRES DEFENDRE SON PAYS ET LA LIBERTE , DE CE POETE QUI A SU SI BIEN DÉCRIRE ET DEFENDRE LES TRADITIONS

DU PAYS DE BUCH

IMG_3671

26 janvier 2013

LES TIRAILLEURS SENGALAIS AU COURS DE LA GUERRE 14/18 suite

LES TIRAILLEURS SENGALAIS AU COURS DE LA GUERRE 14/18  suite sc00002da5-195x300

Soldat Sénégalais

« DEPUIS 1918 , ME CARRÉ DES TOMBES MUSULMANES DU CIMETIERE DE DOUAUMONT ,rapelle la contribution de ce que l’on

appelait  » les troupes de l’Empire  »  à la bataille de VERDUN . LES TIRAILLEURS SÉNÉGLAIS sont entrés trés vite dans la légende de la grande Guerre( aussi les régiments Marocains  »

Les échecs de 1914 et les saignées opérées en 1915 dans les troupes Françaises ,  incitèrent la france à enrôlet des  » indigènes  » des colonoies de la

IIIÉME RÉPUBLIQUE. .Ces enrôlements furent réalisés parfois sous la contrainte….. Les décrets de l’automne 1915  , fixérent pour chaque colonie de nombre d’hommes à recruter.

Plus de 600 000 hommes originaires de toute l’afrique noire française furent enrôlés au cours de la guerre14/18 , représentant envoron 7,5% des soldats présents sous les drapeaux  ( y compris des mamgaches , des somalis , des indochinois , des mélanésiens , des canaques , des créoles , des Afro-Antillés ).

Ils jouérent parfois un rôle essentiel dans le déroulement de cette guerre.On contate cependant que la moyenne de leurs pertes est un peu moins importante en proportion , que celles des combattants de la métropole .

Les recrutements massifs cimmencèrent dés l’hiver 1915-1916 . hâtivement engagés dés qu’il est décidé de reprendre m’offesive dans la région de verdun , ils témoignèrent de belles qualités militaires malgré leur inexpérience du feu et leur manque de formation. au total ,6 bataillons des troupes coloniales et 12 régiments de l’Armé d’Afrique passèrent par verdun.

Mis sur pied au printemps 1916 ,transportés en métropole en juin  er engagés dans la reprise du Fort de Douauomont à l’automne. Présents dans les principales opérations à partir de 1916.

Le 24 Octobre , le R.I.C.M. , participe à la reconquête du fort de Douaumont etcela lui vaudra une citation .  » Le 24 Octobre 1916 , le R.I.C.M. ,

renforcé du 43è Bataillon Sénégalais et deux Compagnies de somalis , a enlevé d’un admirable élan les premières tranchées Allemandes , a progresseé

ensuite…. brisant les résistances succéssives de l’ennemi sur une profondeur de deux kilomètres .  inscrit une page glorieuse de son histoire en s’emparant

d’un élan irrésistible du fort de Douaumont , en conservant sa conquête malgré les contre-attaques répétées de l’ennemi « . C’est le Président POINCARE qui épinglera la croix de la légion d’honneur sur leur drapeau.

A Verdun même , alors que les dépouilles mortelles des soldats français et Allemands , de toutes origines et de toutes confessions sont , initialement , réunies dans l’ossuaire , un carré musulman est aménagé aux premiers rangs du cimetière de Douaumont . a partir de la fin des années 1930 on vit apparaître monuments et stèles  » particularistes  » . En 1938 ,fut inauguré , à côté de l’ossuaire , un mémorial consacré aux soldats juifs morts sur le champ de bataille.

Dans le cadre de la commémoration du centnaire de la permière guerre mondiale , une mission interministèrielle a été mise en place avec , pour objectif , la coordination de toutrd les manifestations participant à la célébration de cet évènement national.`dans le département de la gironde , cinq faits historiques sont retenus dont trois se sont déroulés sur le territoire de la Teste de Buch:

-  La création d’un camp d’entraînement pour l’activiyé aérienne militaire à CAZAUX , en 1914 .

- L’installation du  » camp du Courneau  » ,pres de cazaux où 940 soldats sénégalais,87 soldats américains et 12 soldats russes

reposent à la Nécropole Nationale du  » natus ».( Les dépouilles des soldats américains et russes ont été depuis transférées )

- L’utilisation du camp d’entraînement de Cazaux par les troupes américaines en 1917

REF:   Lieutenant Colonel Rémy PORTE   Hors -série du FIGARO   ( 1916-2006  CEUX DE VERDUN Les chemins de mémoire )

21 janvier 2013

UNE NECROPOLE A LA TESTE DE BUCH POUR QUE NUL NOUBLIE LES SÉNÉGALAIS DE LA GUERRE 14/18

UNE NECROPOLE A LA TESTE DE BUCH POUR  QUE NUL NOUBLIE LES SÉNÉGALAIS DE LA GUERRE 14/18 dscn1620-300x225

carré militaire au cimetière de La Teste de Buch

dscn1632-bis-202x300
monument des Americains
stele-le-natus-300x225
monument de la nécropole des tirailleurs sénégalais;

A L’ECART DE LA COMMUNE , AU LIEU DIT  » LE NATUS  »  , sont aménagés deux cimetiéres dédiés aux SENEGALAIS et aux

AMERICAINS présents et décédés pendant la Grande Guerre au Cap du Courneau.

917 Tirailleurs Sénégalais dans une Nécropole  ,  87 Américains ,12 Russes ( les dépouilles des soldats américains et russes ont été transférées )

LE SAMEDI 26 SEPTEMBRE 1959 , NAISSAIT SOUS L’IMPULSION DE L’ABBÉ Camille LABAT  le Comité Cantonal du  » Souvenir Français.

Trés vite ce comité  se mit à la tâche pour que fut érigé un monument destiné à commémorer le souvenir des soldats qui séjournèrent pendant la

`Grande Guerre dont le sacrifice de mille d’entre eux n’était rappelé une par une modeste stèle.

POURQUOI CE CAMP ?

AMÉNAGÉ DÉS MARS 1916 , IL ÉTAIT COMME CEUX DE FRÉJUS – SAINT RAPHAEL ou d’ORAN ,d’abord destiné au repos des troupes

coloniales des quelques 38 Bataillons de Tirailleurs Sénégalais ( BTS ) engagés en métropole. Cet  » hivernage  » avait pour but de préserver les

combattants coloniaux positionnés sur le Front , des rigueurs de l’hiver . Le restant de l’année , ces camps servaient de  formation aux rudiments

militaire des recrues entre leur  » enrôlement  » et eur envoi au combat. Chaque Camp militaire disposait d’un hôpital médical et chirurgical de

plusieurs centaines de lits.

Le Camp du COURNEAU  fut utilisé par les BPS de 1916 à 1917 , jusqu’ au moment ou  force fut de constater que les conditions climatiques et

sanitaires n’étaient pas favorables … endroit trés humide en hiver , venté du fait du déboisement pour installer quatre cents baraques en bois pouvant

accueiller cent hommes.

On pense que ce camp a vu passer envoron 40 000 Tiraileurs Sénégalais et leur encadrement . il pouvait recevoir simultanément 18 000 homme

leurs 300 Officiers et sous Officiers.

Séquelles de blessures , d’accidents , de maladies ( tuberculose , dysenterie , maladies coloniales …etc..) 919 d’entre eux perdirent la vie dont  deux

n’appartenant pas aux BTS.

Tous furent inhumés au lieu dit  » LE NATUS  »  .  EN RAISON DU FORT TAUX DE MORTALITÉ , LES AUTORITÉS DÉCIDÈRENT QUE   » l’hinernage  »

des BTS se ferait à Fréjus.

En Octobre 1917 , ce fut la Révolution Russe….des troubles écatairent parmi les deux Brigades RUSSES qui combattaient en Champagne aux côtés

des Alliés. Les moins politisés d’entre eux furent envoyés au Camp de Courneau ….ils semèrent un certain émoi  parmi la population Testerine , il

fallut donc les disperser.Les uns volontaires furent intégrés à la Légion étrangère , les autres partirent pour des unités de travailleurs.

Dés Janvier 1918 ,l’hopital du Courneau fut transformé en véritable hôpital chirurgical et le camp prit le nom de  » CAMP HUNT  » .

A partir de Mars 1918 , plusieurs décés chez les américains qui furent inhumés à proximité de la dune ou se trouvaient les tombes des Tirailleurs

Sénégalais. Une petite Nécropole fut aménagée  pour y recueillir 87 hommes, parmi lesquelles étaient celles d’aviateur américains basés à Cazaux

et morts lors d’exercices .

kléber DUPUY , aprés sa blessure le 31 Mai 1918 et son amputation  fut soigné à l’hôpital Américain du  » Camp hunt « .  son frère âgé de 16 ans

allait le voir. Il devait ventiler le moignon de la jambe amputée de son frère kléber ….;il devait s’appliquer sans cela il se faisit  » engirlander  » !

 

C’EST AINSI QU’IL EXIQSTE AU  » NATUS  » DEUX CIMETIERES ET DEUX MONUMENTS  AU « NATUS « .

LA NECROPOLE DU  » NATUS  » .

DÉS JUILLET 1916 , LE CONSEIL MUNICIPAL TESTERIN avait donné son accort pour crées à cet endroit deux cimetières .Pendant de trés

longues années , jusqu’en 1948 , l’endroit fut mal entretenu ;

il fallut de longues années au Comité du  » Souvenir français  » pour faire naître son projet de Mémorial . Le 30 juin 1963 , le conseil municipal

de La Teste de Buch donna un avis favorable à l’érection d’un monument aux morts du Courneau . C’est en Février 1965  , grâce à la tenacité du

 » Souvenir Français  » et une souscription publique que commencèrent les travaux .

 » Des lignes sobres , revétues de marbre d’Italie et ornées de sculptures évocatrices de visages de Noirs dues au sculpteur PICHAUD « .

Le monument fut inauguré le 1er novembre 1965 .

ET DEPUIS , CHAQUE 11 NOVEMBRE UNE DELEGATION DE SENEGALAIS  VIENT S’AJOTER AUX TESTERINS POUR PERPETUER

LE SOUVENIR DE CES SOLDATS SENEGALAIS ET AMERICAINS.

   a  suivre…..

 

 

.

 

 

 

leurs 300 Officiers er sous-Officiers.

chacune quelque

 

 

 

 

 

 

 

 

16 janvier 2013

OUVRAGES , ARTICLES RELATANT LA DEFENSE DU FORT DE SOUVILLE

OUVRAGES , ARTICLES RELATANT LA DEFENSE DU FORT DE SOUVILLE sc00002cb81-281x300

presses de la cité 1961

sc00033855-192x300hs3enkiosque-226x300sc00010653-206x300sc000330ae-218x300
Tallandier 1995

 

sc000315cd011-198x300

Payot 1929

DE NOMBREUX OUVRAGES PARLANT DE VERDUN RELATENT LA DÉFENSE DU FORT DE SOUVILLE PAR Kléber DUPUY

ET LA 3° CIE DU 7° R.I.

VERDUN      Georges BLOND     Presses de la Cité    1961

HISTOIRE VERIDIQUE DE LA GRANDE GUERRE    J. ISORNI   tome 3    Flammarion    1970

VERDUN LA PLUS GRANDE BATAILLE DE L’HISTOIRE    J.H LEFEBVRE    Durassiè    1960

LA BATAILLE DE VERDUN    Mal PETAIN  Payot 1926  ( la bataille pour le fort de souville n’est pas décrite )

VERDUN LE PRIX DE LA GLOIRE    A. HORNE     Presses de la Cité     1964

LE SOLDAT DE VERDUN     J. PERICARD     1934

VERDUN  OPERATION JUGEMENT    ETTIGHOFFER    1965

MOURIR POUR VERDUN    R;C FROGE

MOURIR A VERDUN    P. MIQUEL  1995

VERDUN ( les grandes baratiiels des temps modernes ) P.WEDELMAN     Ed. Crémille    1972

REVUES

LES CAHIERS DE L’HISTOIRE   n° 53   Février 1966

TRANCHEES    hors série N° 3   Juillet 2012

VERDUN  JUILLET 1916     Générl MICHEL    1966

LE FIGARO    CEUX DE VERDUN    hors série   2006

Le 7° R.I. QUELQues souvenirs ( PLAQUETTE )   DR DELON

PARIS MATCH   N° 894    VERDUN     Mai 1966

COLLECTION 1914/1918   LA GRANDE GUERRE   opuscule N°2   1996

MIROIR DE L’HISTOIRE : L’ENFER DE VERDUN  N°spécial 1976

PRESSE

LA PETITE GIRONDE     Mardi 21 Octobre 1930

JOURNAL DES COMBATTANTS    21 juillet 1956

LA FRANCE        25 FÉVIER 1962

OPINION INDEPENDANTE DU SUD-OUEST    04 12 1964 – 18 06 1966 – 14 03 1973 – 17 06 1976 – 28 09 1984

JOURNAL D’ARCACHON   15 04 1967

SUD OUEST  11 11 1992

TRIBUNE DU PAYS DE BUCH    N°15   MARS/ AVRIL    1993

Dans les articles qui vont suivre , nous parlerons :

Des tirailleurs sénégalais qui ont une Nécropole à La Teste de buch , et qui étaient particulièrement appréciés par K. DUPUY et mon Père ;

De Gilbert SORE , Testerin ami d’enfance de Klber DUPUY -

Des diverses rues de la ville La Teste de Buch qui a donné le nom d’un de ses  fils Mort pour la France .

etc…..

sc000315cd01-198x300

Payot 1929

 

12 janvier 2013

AUTRES ACTIONS POUR PERPETUER LA MEMOIRE DE KLEBER DUPUY

AUTRES ACTIONS POUR PERPETUER LA MEMOIRE DE KLEBER DUPUY sc0003a948-737x1024

une des pages du tableau d’honneur de la 3° Cie du 7° R.I.

img_3012-225x300
document remis à la bibliothéque de La Teste de Buch

 

img_1612-300x168

fanion de la 3° Cie du 7° R.I

MORT POUR LA FRANCE

Madame Renée Kléber DUPUY aurait souhaité , compte tenu des bessures de guerre de son mari et des souffrances endurées par lui

pendant les dernières années de sa vie , que la mention  » MORT POUR LA FRANCE  »  puisse être ajoutée sur son acte de décés.

Des démarches ont été faites  auprés de Mr J. DUVILLARD , Ministre des ancienx Combattants en 1967. Un dossier circonstancié

a été adressé au ministre , avec un certificat du Dr G.MONNEREAU ,qui suivait K. DUPUY précisant  entre autres  » on peut estimer que

le décés de K. Dupuy est consécutif à sesblessures de guerre pour lesquelles il était pensionné. »

Aprés une réponse négative , un recours  » gracieux  » a été fait et la réponse suivante a été faite à Mme R.K. DUPUY :

 » Le droit à la mention  » Mort pour la france dans le cas d’un décés par maladie étant obligatoirement fondé sur l’appréciation médicale

et celle-ci faisant apparaître,dans le cas présent , que M. kléber DUPUY n’est pas   » mort de maladie contractée en service en temps de guerre  » ,

ainsi que l’exige l’article L. 488 ……  »  le droit a cette mention est définitivement refusé …. dont acte.

80 éme ANNIVERSAIRE DE LA BATAILLE DE VERDUN.

Dés cérémonies devant être  pévues fin  juillet 1996 , nous avons engagé des démarches auprés du ministre PierrePASQUINI  , parl’intermédiaire du

Député de la Gironde Robert CAZALET ( Secrétaire de la commission de la Défense Nationale et des Armées ! pour que la mémoire de K. DUPUY

soit plus particulièrement  honorée soit par ‘émission d’une vignette ou la frappe d’une médaille commémorative.

La réponse a été la suivante  » Je suis parfaitement conscient de l’héroïsme de Kléver DUPUY et de ses compagnons……. il y a lieu cepandant

à ne pas trop individualiser le mérite de la victoire…..Exhalter le courage de l’un sans évoquer celui des autres sertai particulièrement injuste….

Je demande à mon Collègue  en charge des postes de bien vouloir envisager l’émission d’une vignette philatélique  » Verdun 80éme anniversaire …..

En réalité , rien n’a été fait  . LeMinistre avait demandé au Préfet de la Meuse d’examiner  ce quipourrait être fait sur place , pour commémorer

les journées des 11 et 12 Juillet 1916 …. sans suite !

LORS DU 90 éme ANNIVERSAIRE DE LA BATAILLE DE VERDUN , nous avions demandé à MR Le Maire de La TESTE  DE  BUCH d’envisager

une manifestation au moment du 14 juillet pour rappeler à ses concitoyens l’action d’un des Testerins ayant mis fin à la Bataille défensive de Verdun.

Mr le Maire avait répondu…. » Oui on pourrait faire….. je vais en référer à la majorité du Conseil Municipal ….il est vrai que pendant cette

mandature municipale , le Maire était – semble-t-il  ,trés dépendant de sa majorité !!! …. donc , rien n’a été fait .

Pas facile de défendre le souvenir des Anciens Combattants  et de mettre en évidence une action qui ,même si elle a sauvé VERDUN , de l’invasion

allemande , n’a jamais été mentionnée dans les communiqués de guerre , volontairement par les Etats-Majors , pour ne pas mettre en évidence

que VERDUN avait prés d’être investi par les troupes ennemies.

D’ AILLEURS ON PEUT REMARQUER que , pour le défense du Fort de  SOUVILLE , LA 3é Cie du 7° R.I. a seulement obtenu 23 citations ,

alors que pour une action moins importants telle que celle  » du CASQUE  » dans les Monts de Champagne elle en a obtenu 31 et dans celle

de Villers-Cotterets 31….

DONS  DE DOCUMENTS.

LE FANION  de la 3° Cie du 7° R.I. a été remis au Mémorial de VERDUN et figure , ainsi que la photo de K. DUPUY dans une vitrine

d’exposition.

LES MEDAILLES de Kléber DUPUY ont éré remises à sa ville de naissance au cours d’une cérémonie dont nous avons rendu compte

antèrieurement .

LE MANUSCRIT DES 301 citations de la 3° Cie du7° R.I. a été remis au Mémorial de VERDUN enjuillet 1996

Le 11 juillet 1996 , J.C.FARINET LE DIRECTEUR DU MEMORIAL , nous en accusait réception :

« ……… Ce document a une grande valeur patrimoniale et pour nous c’est un honneur de le détenir.Croyez qu’il sera conservé avec toute l’attention

qui lui est dûe. Ce sera à n’en pas douter une référence  pour les historiens, les chercheurs qui veulent mieux connaître cette grande guerre. ….. »

NOUS AVONS REDIGÉ , POUR LA FAMILLE ET POUR LA BIBLIOTHEQUE de la ville de LA TESTE DE BUCH , un document de plus de 200 pages,

concernant Kléber DUPUY accompagné de photos et copie de textes manuscrits de références. Il nous a semblé intéressant que les Testerins qui

le souhaitent puissent mieux connaître celui de ses enfants qui s’est particulièrement distingué pendant la guerre 14/18 . Certes , il y en a eu d’autres

dont nous parlerons ultèrieurement, en particulier de Gilbert SORE un des Amis d’enfance de kléber DUPUY .

L’Epouse de J.K. DUPUY , Andrée , nous accusait réception de ce document  en ces termes : J.K. trés malade ne le pouvant pas  , je reponds à sa place:

« … un chaleureux merci pour l’envoi de ces précieux documents . nous avons été , bien sûr , trés émus en nous penchant sur ces pages qui sont la

mémoire de la famille en souhaitant que les générations futures en gardent le témoignage et l’exemple .

 » nous avons particulièrement apprécie le soin que vous avez apporté à ce classement et pour ce tavail si minutieux nous vous disons toute notre gratitude.

NOUS REVIENDRONS ULYERIEUREMENT  sur les décorations de Kléber DUPUY qui , malheureusement ont disparu des archives de sa ville .

 

 

 

 

 

 

 

 

8 janvier 2013

LA VIE NE VAUT RIEN …MAIS RIEN NE VAUT LA VIE ….suite 2

LA VIE NE VAUT RIEN ...MAIS RIEN NE VAUT LA VIE ....suite 2 sc000160b8-300x269

a l'assaut baïonette au canon... quel courage !

img_2984-225x300
bivouac ..lea tente de paroi aprés une nuit de neige
img_2983-300x225
dans le 16° longueur jérôme a dévissé et a abîmé un cordage
10-300x224
il faut aussi monter les sacs
img_3334modif-300x200
jérôme de l’Equipe patagonie

Dans l’article   » Ouverture du Pilar del Sol Nociente  » une première par des français sur la face sud Est du Cerro Muralon

en Patagonie  ( decembre 2012 ) je m’étais posé la question : Comment accepter de risquer sa vie pour grimper 1000 mètresde

montagne  ? …. et de tenter dans les 2 articles suivants de me poser la question de  » l’importance de la vie et comment la risquer  »

lors de la guerre  ?

Y A-T-IL DES COMPARAISONS POSSIBLES ? DES POINTS DE CONVERGENCE ET DE DIVERGENCE  ?

DES DIFFÉRENCES …. bien entendu .

- Les uns risquent leur vie dans le cadre d’une action civique , en service commandé en général ( en service volontaire par exemple dans la

Résistance ) les autres volontairement , pour leur plaisir , (sauf par exemple dans le cadre de secours.

On peut cependant noter que , pendant la guerre de 14/18 , concernant notre  » site  » que les coureurs porteur d’ordres sont en général volontaires.

- Les uns sont dans une action qu’ils n’ont pas programmée , les autres dans une action imaginée en fonction de connaissances des lieux à

explorer , dont ils ont pu préparer la stratégie….

- les uns ne sont pas préparés spécifiquement , pas ou peu de préparation physique et psychique , les autres se sont entraînés  comme des

sportifs de haut niveau , parfois pendant des années….

-  les uns sont engagés dans une action de défense ou le bruit est étourdissant , démoralisant  les autres dans le calme de la nature , sauf

quand des circonstantes athmosphèriques imprévues ( orage , pluie , neige, vent  , froid) viennent ralentir l’action , la rendre plus difficile voire

l’abandonner .

- Les uns peuvent être  » récompensés  » pour leur comportement ( décoration , médaille commémorative…) les autres non ( sauf cas exceptionnel ))

DES SIMILITUDES …. Je pense

- Les uns et les autres savent qu ‘ ils risquent leur vie , mais à la guerre les chances de perdre la vie sont plus importantes que dans l’alpinisme.

- Dans le cadre de l’action les uns et les autres subliment leur peur , l’évacuent et par là la dépassent  , car la peur peut rendre impossible

de faire face au danger .

- le froid , la neige peuvent surprendre les alpinistes …en patagonie  , neige,froid,pluie vent,faim ( sur les derniers jours) ont rendu l’expédition

plus risquée parce la possibilité de rester bloqué sur la paroi pusieurs jours durant est possible …… pour les combattants , le froid , la boue , la faim

rendent le combat plus difficile ,les moyens physiques tant diminués le risque de perdre la vie est pus important .

- La solidarité dans la difficulté est plus importante , aussi bien pour les combattants que pour les alpinistes  , dans une cordée .

-   » pour la gloire  »  vrai pour les expéditions ou autres tentatives vers des sommets difficiles …. pour les alpinistes , ce sentiment peut sans

doute exister dans le combat , en particulier pour les  » coureurs  » qui portant les ordres sous la mitraille , la canonade ….

-   peut-on aller volontairement vers la mort ?  il ya quelques années , en Patagonie , 2 alpinistes se sont trouvés bloqués par la tempête

dans la paroi plusieurs jours sans pouvoir appeler les secours …pour ne pas mourir  » à patit feu  » ils se sont jetés dans le vide , certains de

mourir d’un seul coup !

Je pense qu’une telle situation peut exister à la guerre , enparticulier lors de blessure grave … choisir la mort peut sembler une solution

et ce cas a existé.

CONCLUSIONS : La prise de risques est permanente à la guerre , malgré soi…. elle est importante en alpinisme , en particulier dans

les  » premières » dans une escalade encore jamais faite et dont on ne peut mesurer exactement toutes les difficultés …

Le risque de perdre sa vie est réel : pour les uns dans une action volontaire , organisée méthodiquement …pour les autres en général dans une

action dont on  ne maitrise pas les séquences ( action commandée ) et pour un mobile d’une grande noblesse :D EFENDRE LA LIBERTE ET

SA PATRIE.

LECTEUR DU BLOG , SI VOUS VOULEZ D’AUTRES PHOTOS SUR CETTE PREMIERE EN PATAGONIE ALLEZ SUR LE SITE:

http://lisebill.wix.com/horizons-verticaux        dans le bandeau cliquez sue   » voyages  » et dans patagonie sur   » cerro murallon »

 

 

 

 

 

r

1...4950515253...60

histoirefanonfalsifiee |
franckkokria |
Le rideau d'Arlequin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marciana Brooks. ▲
| Thelifeisajoke
| Rudy Mbemba-Dya-Bô-Benazo-M...