Accueil

30 août 2012

KLEBER DUPUY A LA RETRAITE

KLEBER DUPUY A LA RETRAITE sc0007c03c2-166x300

kléber DUPUY en 1960

KLEBER DUPUY  est donc admis à la retraite par la limite d’âge , le 27 juin 1957 .

LA RETRAITE ….une nouvelle vie ….une nouvelle vie qu ‘ il ne mènera pas seul , puisqu’il a épousé en deuxième noce , Renée  en 1955 ,

une nouvelle vie qu’il continuera a aider , soutenir ceux qu’il a aidés pendant 34 ans dans sa vie active…ses Anciens Camarades de Combat ,

aussi ceux de la guerre 39/45….

Il devient le Président d’Honneur des ANCIENS DE VERDUN de la Gironde. Il suit les réunions et les Congrés de  » Ceux de Verdun  »

et d’autres .Renée tape ses discours à la machine , l’aide à mettre ses projets au point , veille à ce qu’il ne se fatigue pas trop , car il doit

passer de longues pèriodes allongé à cause – en particulier – de sa colonne vertébrale …. elle est aussi une  » infirmière  » affectueuse et

dévouée .

Les lignes qui vont suivre dans quelques articles nous permettront de voir l’action et la pensés de de   » personnage  » aimé de tous.

Il allait faire chaque année une cure à  BARBOTAN LES THERMES  ET CETTE ANNÉE LA, IL AVAIT INVIT AU CHATEAU DE

BÉGUÉ ,

DONT LE PROPRIÉTAIRE ÉTAIT UN ANCIEN COMBATTANT DE 14/18 , Monsieur ANDRE , des anciens combattants des Landes ,

de la Gironde , du lot et Garonne , du Gers , de l’Aude , des Basses Alpes.

Le Docteur DELON , Président de l »Amicale des Anciens du 7° R.I. , et le Dr CONTE , a qui nous avons réservé un article

antèrieurement , devaient être présents.L’un lui avait sauvé la vie par ses soins , l’autre avait été , bien que mèdecin , un participant actif de

la défense du fort de Souville . il voulait aussi rendre hommage à Jean DARRIEULERLOU du 14° R.I. , chef de pièces de mitrailleuses

qui était venu en renfort le 12 juillet 1916 à Souville et également au lieutenant  AGUT .

A SUIVRE….

 

 

26 août 2012

TRANCHÉES…. JUILLET 1916

TRANCHÉES.... JUILLET 1916 sc00032e96-828x1024

proposition de visite sur les lieux des combats pour Souville

sc00035099-300x195
K. Dupuy devait rejoindre cette carrière où ce monument rappelle l’attaque précédente de juin 1916
Hs3EnKiosque-226x300
couverture du hors série 3

C’EST AUSSI À MARIE HÉLÈNE CABOT (cf; article  » Verdun vision d’histoires ) que j’ai eu le plaisir de découvrir

cette revue trimestrielle.

Une revue qui a 10 ans d’existENCE QUI PROPOSE UN REGARD NOUVEAU SUR  LA GRANDE GUERRE.

Ecrite par des passionnés pour ceux qui s’intéressent à la guerre 14/18 . Des photos de grande qualité ,avec de belles

légendes.

Cette revue propose des numéros hors-série …. un regard nouveau sur la grande guerre.

Le numéro  » Hors série 3  » porte sur `juillet 1916   » VERDUN ET LA SOMME  » avec, en particulier des pages sue  » SOUVILLE « .

www.tranchees.fr    La rédaction :    redaction@tranchee.fr

Le hors – série 3 peyt être commandé dans une librairie de presse ou directement sur le site de larevue.

25 août 2012

VERDUN …. VISIONS D’HISTOIRE film de Léon POIRIER – 1928

 

VERDUN .... VISIONS D'HISTOIRE film de Léon POIRIER - 1928 sc000252702-255x300

l'attaque: en avant! pour l'Empereur et la mort de l'officier Allemand

sc00027735-230x300
les obus arrivent sur la crête de souville , dernier rempart de Verdun

sc0004484d-688x1024Grâce à une internaute , Marie Hélène CABOT , qui fait des recherches sur ceux de sa famille ayant participé à

la guerre 14/18 , les FRÉRES CABOT , j »ai pu visionner le film de léon POIRIER   » VERDUN visions d’histoire « 

Ce film e l60 ‘ datant de 1928 , en noir et blanc a été mis sur DVD , par LA CINEMATHEQUE DE TOULOUSE.

Ce film est une impressionante fresque historique , un monument sur cette pèriode de la guerre de 14/18 que fut

la bataille de Verdun en 1916.

Il ne s’agit pas d’un travail de commande ( l’initiative revient à Léon POIRRIER ) mais d’un film soutenu par l’Etat.

Pour célébrer le 10éme anniversaire de cette gigante bataile , le cinéaste restitue avec des soldats qui y ont participé

et avec des régiments qui y sont basés , la bataille de verdun et y ajoute dans le montage divers plans d’actualités.

Un DVD d’une grande émotion le cinésate ayant mis en action des figures symboliques : le soldat Français , le soldat

Allemand , la mère , lajeune fille , l’intellectuel …. un film pacifique qui permet de mesurer la souffrance non seulement

des soldat , pai aussi des populations , de prendre conscience dee la peur , des dégâts de la guerre sur les hommes , du froid

de la boue , de l’espoir et du désespoir….un film dédié à tous les matyrs de la plus affreuse passion ….LA GUERRE.

MERCI À MARIE HÉLÉNE CABOT ; si vous voulez aller sur son site : http://augustincabot.canalblog.com/

POUR LA CINEMATHEQUE DE TOULOUSE:  http://www.lacinemathequedetoulouse.com

Pour la présentation du DVD : www.lacinemathequedetoulouse.com/verdun

,

 

 

24 août 2012

LA SANTE D’UN GRAND INVALIDE DE GUERRE ET L’ADMINISTRATION !!

LA SANTE D'UN GRAND INVALIDE DE GUERRE ET L'ADMINISTRATION !! sc0003dbb8-1024x878

intervention de K.Dupuy en 1962 , devant le trinunal des pensions.

KLÉBER DUPUY A ÉTÉ BLESSÉ  LE 07 SEPTEMBRE 1914 LORS DE LA BAITAILLE DE LA MARNE ( IL ÉTAIT ALORS AU

9éme R.I. , puis le 31 Mai 1918 , cette dernière blessure lui valant l’amputation de la jambe droite , avec la 3èm Cie du 7éme R.I.

Il est évident qu’aprés 4 années de guerre , dont la bataille de verdun , les fatigues , les privations , la boue et le froid ….. la

santé dans son ensemble ne peut que s’être détèriorée et qu’elle n’ira pas en s’amèliorant.

Lorsqu’il s’était rendu compte de sa blassure le 31 Mai 1918 , il avait dit  » on peut vivre avec une jambe , non !  » mais rapidement

aprés sa reprise d’activité comme Instituteur , il s’était rapidement rendu compte que la station debout lui était trés pénible , raison

pour laquelle il avait passé un concours administratif lui permettant de rester au service de ses compagnons de combat et de leur famille.

Proposé pour une pension de retraite de 80% ( radiation des cadres ) oar décision de le commission spéciale de réforme de Bordeaux

le 20 décembre 1919 , il est mis en congé illimité de démobiisation le 30 décembre 1919 .

Au cours de sa carrière , son état de santé se dégrade progressivement :

Sa pension définitive , sans titre , a été concédéele 4 Juillet 1932 et celle définitive le 22 Janvier 1935 avec jouissance au 20 juin 1934.

- amputation de la jambe droite ,

- amyotrophie de la cuisse droite ,

- troubles névriques du moignon ,

- arthrite du genou droit ,

- troubles circulatoires au niveau du moignon , inappareillable .

Le 9 juillet 1948 aggravation de ses problèmes constatée :

- névralgie sciatique gauche ,

- troubles gastriques ,

- troubles circulatoires généraux ,

- hernie inguinale gauche ;

Pension à 100 % + 9°

Puis nouvelle aggravation :

- Cypho-scoliose dorso-lombaire ,

- décalcification générale du squelette ;Pension portée à 100 % =12° le 01 05 1954 , puis à 100% = 17° le 14 03 1956 .

VOUS POURRIEZ PENSER QUE LA RECONNANSE DE SON AGGRÉVATION S’EST FAITE SANS PROBLEME.

IL N’EN A PAS ÉTÉ AINSI LE KLÉBER DUPUY a du faire appel à la justice administrative pour obtenir satisfaction,

avec jugement négatif , appel ….. par exemple le 12 octobre 1945 , puis le  08 octobre 1946 et le 30 mars 1948.

Aussi  le 25 juin 1962 , il s’élevait contre la décision du 01 0601962 , et faisait appel du pourvoi pour les motifs suivants  :

 »  MON ETAT DE GRAND INVALIDE DE GUERRE S’ETANT AGGRAVÉ DANS DES CONDITIONS TELLES QUI M’OBLIGENT A

RECOURIR D’UNE MANIERE CONSTANTE AUX SOINS D’UNE TIERCE PERSONNE , J’AI L’HONNEUR DE DEMANDER LE

BENEFICE DE L’ARTICLE 4.18 .  »

AINSI  ,  jusqu’au bour il lui aura fallu se battre pour obtenir le respect de ses droits. Certes il est du rôle de l’etat de veiller

à l’application des règles de droit , mais pour de basses raisons financières , il fait l’impossible pour retarder ou refuser de manière

définitive les demandes des invalides de guerre.

Ceux qui ont étés victimes des radiations lors des essais atomiques en savent aujourd’hui quelque chose …ils se battent encore

pour faire reconnaître les conséquences de ces essais sur leur santé.

Klber DUPUY est resté alité de 1961 à son décas en 1966 . Il avait été jugé instransportable par le mèdecin-Chef du  centre de réforme

de bordeaux à dater du 14 mars 1962 . Le Dr MONNEREAU qui le soignit depuis 1961 a précisé  » on peut estimer que le décés de

Mr K.D. est consécutis à ses blessures de guerre pour lesquelles il était pensionné..

Dans les articles suivants nous allons passer à la pèriode de retraite , puis a l’action pour perpéruer

son souvenir , aprés son décés…. ce qui nous portera à septembre 2012 .

Au préalable nous souhaitons vous parler du film  »  VERDUN , VISIONS D’HISTOIRE  » DE LÉON POIRIER (1927),

et du N° spécial  » hors série 3  » de la revue TRANCHÉES portant sur Juillet 1916 : Verdun et la Somme .

 

 

 

18 août 2012

KLEBER DUPUY A L’OFFICE DES MITILES DE GUERRE DE LA GIRONDE …. SUITE 3

KLEBER DUPUY A L'OFFICE DES MITILES DE GUERRE DE LA GIRONDE .... SUITE 3 sc0005d3f71-198x300

sc0005bac7-798x1024

les soldes pendant la guerre 14/18

1923….1957….65 ANS DONT 34 PASSÉS À L’OFFICE DES MUTILES DE GUERRE DE LA GIRONDE…C’EST

LE MOMENT DE LA RETRAIRE.

C’EST LA 19 mars 1957 QUE KLEBER DUPUY ATTEINT PAR LA LIMITE D’AGE , FAIT SA DEMANDE DE MISE A LA RETRAITE.

Un arrêté en date du 12 juin 1957 fixe  l date au 27 juin 1957.

L’examen des divers documents nécessaires pour cette demande , fait apparaître quelques une des diversités de l’administration…

(pas grand chose de changé avec ce qui existe aujourd’hui ! nous constatons , par exemple que les divers arrêtés de la carrière de

kléber dupuy sont émis :

- par le ministre de la Guerre et des pensions (celui-ci étant en 1923 Mr MAGINOT ) ;

- le ministre des Anciens Combattants et pensionnés en 1938 ;

- le ministre Sectéraire d’Etat à l’intèrieur en 1942 ;

- Le Vice-Amiral Secrétaire d’Etat auprés du chef du gouvernement en 1943 ;

- le Général de Corps d’armée , Secrétaire d’Etat à la défense en 1944 ;

- Le ministre du Travail et de la Sécurité Sociale en 1945 ;

- Le ministre des Anciens Combattants et victimes de la guerre en 1946 ;

On y apprend ,cette année la titularisation des Agents des Offices départementaux des Anciens Combattants et victimes

de guerre dont KléberDUPUY ,  Secrétaire Général , Chef de division  , classe exceptionnelle 3° échelon….le décret étant signé

par délégation spéciale , par le Chef de Cabinet ……MITTERAND .

- UN ARRÊTÉ DU MINISTRE DE L’ Education Nationale , pour  »  la promotion à la classe supèrieure d’un Instituteur

de la Mètropole détaché à l’Office Départemental de la gironde » …. il s’agit de Kléber Dupuy .

C’est qu’en réalité  l’instituteur Kléber Dupuy à suite à son concours été détaché de l’ EDUCATION NATIONALE en 1923 ,

ses promotions restent du domaine de son Ministère d’origine , tandis que ses salaires sont du domaine du ministre Président des

Offices Départementaux ….. la titularisation dans le cadre de ces offices départementaux n’étant que de 1946 .

DANS LES DIVERS DOCUMENTS pour cette retraite  , nous retrouvons les services antèrieurs à la titularisation rachetés ,

de 1936 à 1945…. mais aussi la solde d’un caporal en 1914 , d’un sergent en 1914 et 1915 , d’un aspirant en 1915 ……. d’un

capiraine en 1918 et 1919 …… également celles retenues pour la pension civile ( par l’Inspection Académique de la Gironde )

du 27 juin 1910 au 30 Décembre 1935 la démission de l’Education Nationale étant le Ier Janvier 1936.

Certainement ces diverses données relativement sont  peu intéressantes pour le lecteur , mais repésentant une partie de vie de

de kléber Dupuy pour son neveu qui fait vivre ce blog.

           a suivre.

 

 

 

 

 

 

14 août 2012

Kléber DUPUY A L’OFFICE DES MUTILES DE GUERRE DE LA GIRONDE …suite 2

 

 

Kléber DUPUY A L'OFFICE DES MUTILES DE GUERRE DE LA GIRONDE  ...suite 2 IMG_27722-225x300

il porte avec son insigne de Grand officier sa médaille de VERDUN

Kléber Dupuy a été promu CHEVALIER puis OFFICIER DE LA LEGION D’HONNEUR sur le champ de bataille.

Il gravit régulièrement les degrés de cet Ordre National :

Il es promu COMMANDANT DE LA LÉGION D’HONNEUR ( au titre du Ministère des Armées ) par décret du Ier Décembre 1932 ,

avec rang à comper du 4 juillet 1932.

Il est élevé à la dignite de  GRAND OFFICIER  , par décret du 20 Avril 1940 , insigne qui lui sera remis le 29 juin 1947.

Son action dans la résistance lui avait fait choisir le Général KOENIG , dignitaire de l’Ordre National , pour lui remettre cette haute

distinction. Le  Général Koenig qui avait accepté   a du , à son grand regret renoncer à son voyage à Bordeaux , en raison d’une mission

à Moscou à la date de  la cérémonie.

C’est donc le Colonel GRANDIER-VAZEILLE , Grand Officier de la Légion d’Honneur au titre de la Résistance qui a décoré Klber DUPUIY ,

le 29 juin 1947 à la Maison des Combattants , 97 , rue St. Genés à Bordeaux.

Pour la petite histoire , c’est dans cette même Maison des Combattants que ma fille Marie France  avait réuni sa famille pour son repas de

mariage le Père de son époux étant un Ancien Combattant de la Seconde Guerre Mondiale , chevalier dans l’ordre de la Légion d’Honneur ,

( amputé d’une jambe comme kléber Dupuy ).

 

9 août 2012

KLEBER DUPUY A L’OFFICE DES MUTILES DE GUERRE DE LA GIRONDE….SUITE 1

KLEBER DUPUY A L'OFFICE DES MUTILES DE GUERRE DE LA GIRONDE....SUITE 1 sc0008110701-230x300

kleber dupuy en 1930 et 1940

sc00083f8f-300x165
Kléber et sa seconde épouse Renée

AU 55 DU COURS GEORGES CLEMENCEAU ,  A BORDEAUX , KLÉBER DUPUY  va consacrer tout son temps pendant 34 ans

à le défense des anciens combattants et de leur Famille.

Pendant cette pèriode , y compris pendant la difficile époque le l’occupation ,  il reçoit d’innombrables visiteurs . Il a l’occasion de

guider , d’aider nombre de Testerins…. Il cherche toujours la soluion la meilleure , la plus humaine , dans le respect des règles , mais en

tenant compte de la diversités des problèmes à régler. L’important pour lui étant de trouver la solution la plus juste , celle qui ne lèse

personne , celle qui tient compte de l’  » histoire  » de ses interlocuteurs . HUMAIN ET JUSTE sa devise.

Chaque dimanche , pèlerin du souvenir , il assiste aux réunions d’Anciens combattants dans tous les coins de la gironde .

Pendant la pèriode de l’occupation , il prend sa part à l’action de la résistance  :  » Pendant la seconde guerre mondiale , il 

prit une part trés active à la Résistance bordelaise  » dit l’historien Robert AUFAN.

 

De cette pèride il n’en parlait pas…. c »était tout à fait normal . toutefois , dans un discours au cours d’une réunion d’anciens combattants

de Verdun , en 1964 , alors qu’il parlait du Général  PETAIN , il dit :

 » AH MES AMIS , VOUS QUI M’AVEZ CONNU DURANT L’OCCUPATION , NE CROYEZ PAS QU’EN CE MOMENT JE

RENIE MON PASSÉ . NON , JE NE RENIE PAS MON ACTION PENDANT LA RÉSISTANCE , PAS PLUS QUE LE COLONEL 

RÉMI , COMPAGNON DE LA LIB&RATION , N’A RENIÉ LA SIENNE. « 

Kléber DUPUY à eu un fils Jean kléber DUPUY , né en 1924 , devenu Docteur en Mèdecine  spécialiste des   » voies respiratoires

et du coeur  » qui exerçait à MARMANDE .  » J.K.  » a eu  , avec son epouse ANDRÉE , deux enfants Jean Christophe et Bruno .

Poussé par ses amis ,  KLÉBER  contracte un second mariage avec Renée Constance  BOULEYDIEU , LE 23 JUIN 1955  , au Bouscat.

Renée était  veuve , retraitée pharmacienne . Dans sa famille  plusieurs Anciens combattants de la guerre 14/18…des affinités , des amis

communs. Renée s’intègrera trés vite dans la grande famille de  » Ceux de Verdun  »  de la gironde…. ce n’ est qu’aprés son mariage

qu’elle apprit le rôle de son Epoux dans la défense du Fort de Souville.

J’allais voir régulièrement mon Oncle ,  au 53 Cours de Reims à Talence , aprés le décés de son Epouse REINE , mais nous

ne parlions que de la famille , jamais de la guerre …. il n’aimait pas s’épancher sur cette pèriode de sa vie qui lui avait fait voir

trop d’horreurs , de souffrances , d’horreurs.

Grand invalide de guerre , pensionné à 100% + 17° , il soufrrait d’arthrose , de troubles circulatoires , de décalcification

généralisée du squelette … sans jamais se plaindre. L’essential , pour lui était  DE SERVIR AU MIEUX CEUX QUI AVAIENT

SOUFFERT DANS LEUR CHAIR ET DANS LEUR ESPRIT  DANS LA DEFENSE DE LEUR PATRIE.

 

 

7 août 2012

KLEBER DUPUY A L’OFFICE DES MUTILES DE GUERREB DE LA GIRONDE.

KLEBER DUPUY A L'OFFICE DES MUTILES DE GUERREB DE LA GIRONDE. sc00016a23-714x1024LA STATION DEBOUT D’INSTITUTEUR DEVENANT DE PLUS EN PLUS PENIBLE , KLÉBER DUPUY ENVISAGE DE SE

TOURNER VERS UN EMPLOI ADMINISTRATIF .

La loi  du 08 janvier 1918 institue des Comités Départementaux d’Assistance aux Mutilés , Réformés et Veuves de la Guerre .

Le Préfet de la

Gironde par un arrêté du I ER JUIN 1923 , ouvre un concours de chef de service adminiatratif pour son

département.

Ce concurs comprend des épreuves écrites et orales portant sur des matières trés diverses :

- eléments de droit costitutionnel et Administratif ;

-  éléments de droit civil et de droit pénal ;

- législation spéciale aux victimes de guerre ;

-  histoire de france et histoire générale de 1789 à nos jours :

- géographie physique , politique et économique ;

- arithmétique , algèbre , physique et chimie , éléments d’histoire naturelle.

Les épreuves écrites sont éliminatoires et comprennent  : une rédaction sur un sujet d’ordre général , une rédaction  sur

la législation spéciale aux victimes de guerre.

Donc , pas de quoi effrayer un instituteur !

Les éeuves commencent le 13 juillet 1923 à 8 heures du matin !

Kléber  DUPUY EST CLASSE N° 1 ET EST NOMME CHEF DU SERVICE ADMINISTRATIF DEPARTEMENTAL D’ASSITANCE

AUX MUTILÉS , REFORMÉS ET VEUVES DE GUERRE DE LA GIRONDE . Sa nomination prendra effet au Ier Septembre 1923

Trés vite le Préfet de la Gironde apprécie les qualités professionnelles , le sens humain et la recharche de solutions justes de son

Chef de service. Poue répondre  »  aux instances pressantes et unanimes du comité départemental , le Secrétaire Général de l’Office

National des Reformés et Mutilités de guerre prend la décision d’assimiler  » kléber DUPUY  à un chef de division de la Préfecture .

A SUIVRE .

Nota :  Il est certain que le handicap de kléber dupuy est une des causes de son changement d’orientation professionnelle , mais ce

n’et pas la raison essentielle. Kléber Dupuy avait en sentiment de culpabilité envers tous ses hommes qui avaient perdu la vie

lorsqu’il les avait mené au combat , tout particulièrement au Fort de Souville ou ils étaient seulement 15 réscapés , dont lui ;

il souhait pouvoir aider ces soldats blessés , lees veuves de guerre et leurs enfants….c’est la raison laplus importante qui lui a

fait laisser son métier d’instituteur , un métier choisi et qu’il aimait beaucoup . Ce souci d’aider ceux qui avaient échappé a

cette guerre et à leur famille a pris le dessus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4 août 2012

LIEUX D’HABITATION DE K. DUPUY DANS SA VILLE DE NAISSANCE.

LIEUX D'HABITATION DE K. DUPUY DANS SA VILLE DE NAISSANCE. sc000076fb-300x205

la maison vue de l’arrière

sc000076fb01-300x201
maison de la famille Dupuy

LORSQUE KLÉBER DUPIY EST NÉ , SES PARENTS HABITAIENT QUARTIER DU DADÉ .

Un ancien quartier dont le nom apparaît en 1864 avec Pierre CRAVEY dit   » Dadé  » enterré dans l’église St VINCENT . Le nom du quartier , cadastré en 1810 sous la forme  » Dadé  » ou  » badet  »  . Le sens réel de ce nom reste obscur.

Nous le retrouvons ensuite quartier de MENAN  ( à quelques encablures de son quartier de naissance ) ….un quartier cadastré à partir de 1810 . c’était en 1535 , le surnom de Jean Baptiste MESTEZREAU.  » MENAN » EST PEUT ÊTRE ISSU DU VERBE  » MENA  » QUI SIGNIFIE MENER …..

EN 1919 SES PARENTS ACHÈTENT UN TERRAIN , tout prés de quartier de MENAN ,  situé sur le chemin rural dit  » SAINT AIMÉ  »  tout prés de l’hospice du même nom hospice qui n’existe plus et a été remplace par LA POSTE.  Louis et Catherine DUPUY font construire une maison sur le terrain acheté pour 1800 francs….à l’aide d’un prêt d’une durée de 6 ans à 4% .

Cette maison existe toujours dans la rue du général Galliéni ( qui a succédé au nom de chemin Saint AIMÉ ) AU N° 16 . Klébezr y a habité avec ses parents et son frère Fernand ( âgé de 10 ans de moins que lui ) jusqu’à son mariage à Bordeaux le 28 avril 1920. Ses Parents , lors de son mariage font le partage entre les deux frères …. Fernand gardera la maison et s’occupera de son Père et de sa mère , Kléber reçoit une somme d’argent avec il achètera la maison qu’il habitera jusqu’à son décés au   »  53 cours de Reims à TALENCE  » (  banlieue de bordeaux ).

Deux photos de cette maison  ( qui m’a vu naître )  …la couleur verte des volets est la même que celle d’origine . Une vue depuis la rue et une autre  de l’arrière de la maison sur les vérandas.

 

28 juillet 2012

Le certificat de capacité de conduite des voitures à pétrole

Le certificat de capacité de conduite des voitures à pétrole sc0003c8d11-241x300

sc0003c8d1-241x300

sc00081107-235x300

A titre de  » curiosité  » la copie du certificat de conduite des voitures à pétrole obtenu par kléber Dupuy le 27 10 1919 .

La suite des articles sur K. DUPUY concerneront :

Sa vie civile ( active et retraite )

Le devoir de mémoire pour mon Oncle et ses Soldats de la 3é Cie du 7é R.I.

1...5152535455...57

histoirefanonfalsifiee |
franckkokria |
Le rideau d'Arlequin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marciana Brooks. ▲
| Thelifeisajoke
| Rudy Mbemba-Dya-Bô-Benazo-M...